• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le cirque Phare Ponleu Selpak de retour à Paris

Le cirque Phare Ponleu Selpak de retour à Paris

Le Cambodge est à l’honneur à Paris en ce mois d’octobre 2010. Après la représentation éblouissante de grâce et de magie céleste qu’a offert, le 10 de ce mois, le Ballet Royal dans la magnifique salle Pleyel, c’est au tour de Phare Ponleu Selpak, l’école de cirque des jeunes de Battambang, de présenter son nouveau spectacle. La troupe offrira cinq représentations à Paris du 13 au 17 octobre, avant de partir en tournée en novembre et décembre prochain.

C’est dans le cadre du festival « Village de Cirque » 2010 que Phare Ponleu Selpak revient en France pour présenter, dans l’un des cinq chapiteaux montés sur la pelouse de Reuilly, puis dans d’autres villes de France (1) son nouveau spectacle intitulé « Royaumes ». On ne peut qu’être admiratif devant cet exploit de présenter une nouveauté dès octobre 2010, quand on sait que Phare Ponleu Selpak tournait encore au printemps dernier avec son précédent spectacle intitulé « Putho ! », donnant notamment une représentation en juin à Paris, et d’autres en France, en Belgique, en Espagne et en Italie. Depuis sa création, la jeune troupe s’est également produite dans d’autres pays d’Europe comme la Suisse, les Pays Bas ou l’Allemagne, et a eu l’occasion de se rendre sur l’Ile de la Réunion, en Algérie et au Japon.

Phare Ponleu Selpak est une ONG cambodgienne initiée en 1986 à « Site 2 » un camp de réfugiés de la frontière thaïlandaise. Tout a commencé avec l’organisation d’ateliers de dessin pour aider les enfants du camp à surmonter les traumatismes qu’ils avaient vécus. Au début des années 90, quelques jeunes issus de ces ateliers rentrèrent au Cambodge et décidèrent de poursuivre à Battambang l’action entreprise en Thaïlande. C’est ainsi que naquit en 1994 l’ONG Phare Ponleu Selpak, ce qui signifie La Lumière de l’Art.

De nos jours, l’ONG œuvre dans trois domaines : l’aide sociale, le domaine éducatif et le domaine culturel. Sur le plan social, elle prend totalement en charge des enfants en grande difficulté, enfants abandonnés, livrés à la rue ou au trafic d’êtres humains, enfants ayant connu des situations de violence... et met également à disposition de tous un centre de loisirs et de soutien scolaire, ainsi qu’une bibliothèque. Au plan éducatif, elle scolarise, dans l’école publique construite par ses soins, 1300 enfants, à qui elle assure une éducation gratuite et de qualité. Ces 1300 élèves peuvent également bénéficier des cours artistiques dispensés par l’organisation, au même titre que ceux qui ont choisi de suivre à plein temps ces cours dans un but de formation professionnelle. En tout, 450 enfants sont formés dans l’école d’art, qui se divise en trois pôles : les arts visuels (dessin, photo, sculpture…), les arts de la scène (école de cirque, et « théâtre de prévention » destiné aux jeunes en difficulté) et l’école de musique.

Les spectacles de l’école de cirque ont toujours un thème de référence, d’autant que les élèves reçoivent également une formation théâtrale, et comme toile de fond le passé et le présent du Cambodge, et les racines khmères en général. Le tout premier spectacle a été présenté en 2002. Son thème était le quotidien des enfants des rues cambodgiens. Jusqu’en 2007, ce sont les élèves de la première génération qui ont assuré, lors des différents spectacles, les numéros de clown, jonglerie, acrobatie, contorsion, trapèze… La deuxième génération d’élèves a ensuite pris le relai en 2008. Nous en sommes aujourd’hui à la quatrième génération.

Lors des représentations données par les jeunes artistes formés à l’école du cirque, ce sont ceux de l’école de musique qui assurent l’accompagnement musical, mélangeant instruments traditionnels cambodgiens et instruments modernes comme la batterie. Ces jeunes musiciens, à qui la musique traditionnelle n’a plus aucun secret, sont également aptes à assurer l’accompagnement musical de cérémonies traditionnelles comme les mariages, les funérailles ou les cérémonies religieuses dans les pagodes. Au Cambodge, ils assurent également l’accompagnement musical des films muets et des dessins animés. C’est ainsi que l’on pourra nous aussi les écouter au cinéma parisien MK2 Bibliothèque le lundi 18 octobre à 20 h 30, accompagnant, dans le cadre du spectacle cinématographique « Courts Voyages » avec lequel ils tourneront ensuite dans toute la France, des courts métrages de Georges Mélies et Charley Bowers,

« Royaumes » présentera un nouveau conte cambodgien, transposé dans le cadre original du karaoké, divertissement très populaire au Cambodge. On sait déjà de ce spectacle que les jeunes artistes mettront en scène leurs sentiments profonds, racontant par exemple leurs peurs ou leurs désirs, dévoilant leur intimité comme s’ouvrent les portes du royaume khmer. Ce spectacle mêlera les arts du cirque, du théâtre chanté, du conte et du théâtre d’ombre mettant en scène la version cambodgienne du Ramayana, et présentera également des tableaux plus modernes à travers diverses projections de clips et d’images. Le passé tour à tour grandiose et tragique du Cambodge ne sera pas oublié, et sera évoqué à travers le personnage d’un musicien nostalgique. Au niveau de l’accompagnement musical, le spectateur pourra savourer un savant mélange de musique traditionnelle khmère et de rythmes occidentaux, saupoudré de chansons populaires de karaoké.

Phare Ponleu Selpak est un cirque résolument différent et original, que l’on découvre ou redécouvre toujours avec bonheur. Il est servi par une troupe de jeunes, parfois très jeunes, artistes talentueux, dynamiques et créatifs. Des artistes drôles aussi, car l’humour a toujours tenu une place de premier rang dans chacun des spectacles de la compagnie. On est transporté dans un monde où l’objet le plus anodin peut devenir un magnifique instrument de musique, une contorsionniste peut transpercer un ballon d’une flèche tirée de son arc à l’aide de ses seuls pieds, un monde où un acrobate fait tournoyer dans les airs un vélo seulement tenu entre ses deux mâchoires. Bref, un autre monde…


Phare Ponleu Selpak raconté en images. Une belle présentation générale de l’ONG.

Extrait d’un précédent spectacle sur le thème des enfants des rues.

 

Note

(1) Le document annonce que les cinq spectacles parisiens auront lieu à 20 h. Le programme complet sur papier du festival « Village de Cirque » donne quant à lui les horaires suivants :

- Mercredi 13 octobre à 14 h 30.

- Jeudi 14 octobre à 14 h 30.

- Vendredi 15 octobre à 19 heures.

- Samedi 16 octobre à 16 heures.

- Dimanche 17 octobre à 14 h 30.

Informations et réservations.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 12 octobre 2010 23:30

    Bonsoir, Surya.

    Merci de nous faire connaître cette ONG et ces jeunes à qui elle donne non seulement de l’espoir mais également un sens à une vie jusque là mise à mal. La connaissance et la pratique d’activités artistiques sont d’excellents vecteurs de ces objectifs, et les enfants, le plus souvent très impliqués, peuvent y révéler de véritables talents.

    Dommage que la tournée ne passe pas en Bretagne, je me serais peut-être laissé tenter.

    Cordiales salutations.


    • Surya Surya 13 octobre 2010 15:26

      Bonjour Fergus,
      Les enfants de ce cirque ont en effet un talent incroyable, en plus ça se voit qu’ils sont vraiment heureux de faire plaisir à leur public, ils sont heureux d’être là. Et en plus, ils sont super marrants, et c’est pas que pour les enfants !! smiley
      Il n’y a pas non plus que ceux de la section cirque qui soient dotés d’un superbe talent, ceux de la section dessin (pour ne parler que d’eux, car je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer les autres) produisent des oeuvres magnifiques, avec un trait de crayon d’une finesse et d’une précision incroyables.
      Dommage en effet qu’ils ne passent pas près de chez vous, mais qui sait ? Ils reviendront sans aucun doute, et j’espère qu’ils auront l’occasion de poser leur chapiteau dans votre ville lors de leur prochaine venue.
      Bonne journée à vous,


    • fred 11 novembre 2010 13:05

      Retrouvez les images composées par le photographe Quentin TOP lors de son séjour à Phare Ponleu Selpak au printemps dernier :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires