• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le film Persepolis interdit de projection au Maroc !?

Le film Persepolis interdit de projection au Maroc !?

C'est une chape de plomb qui s'abat sur les écrivains et artistes du monde arabe....

Aujourd'hui c'est le film Persepolis qui est interdit de diffusion en Tunisie et au Maroc et demain ?

Nous marquons notre solidarité avec tous les créateurs indépendants et condamnons sans appel la censure qui les frappe !

LES ISLAMISTES MAROCAINS FONT DEPROGRAMMER LA PROJECTION DE PERSEPOLIS !?

L’œuvre maîtresse de l'iranienne Marjane Satrapi, la BD : « Persepolis » qui va souffler ses 10 bougies le 2 octobre prochain n'est pas au goût des mollahs et de tous les intégristes.

Nous le savions !

Ce qui a particulièrement scandalisé tous les cinéphiles et partisans de la liberté de création, c'est la nouvelle interdiction de diffusion qui s'abat sur le film « Persepolis » largement inspiré du livre ? dans Les pays du Maghreb se déclarant démocratiques.

Le 2 mai 2012, la journée mondiale de la liberté de la presse célébrée en Tunisie a été marquée par l'annonce de la condamnation du patron de la chaîne de Télévision Nessma.

Nabil Karoui a été condamné à verser environ 1200 € "pour la diffusion au public d'un film troublant l'ordre public et portant atteinte aux bonnes mœurs"... : Persepolis

Nous venons d'apprendre que la Cinémathèque de Tanger a supprimé, sans une once d'explication du festival cinématographique le film de Marjane, qui avait reçu le sauf conduit délivré par la censure marocaine.

Lors de la programmation d'avril dernier, aucune remarque n'avait été faite si ce n'est sur la qualité indéniable de ce film.

Que va faire la Fondation Gan Groupama qui est le financeur et l'organisateur principal de ce festival censuré ?

En Tunisie, ce sont les salafistes qui tiennent la rue et font pression sur le gouvernement et au Maroc, c'est le parti islamiste gouvernemental Justice et développement (PJD) qui est aux commandes.

Le vernis de démocratie et d'ouverture dont se couvrent les gouvernements issus de la révolution arabe ne sont que de la poudre aux yeux.

Profitez de vos vacances pour lire ou relire la Bande dessinée « maudite » et amis cinéphiles proposez à vos cinémas municipaux et associatifs de programmer dans les salles le film « Persepolis » par soutien et pour notre plaisir car le film est magnifique.

Voici une présentation que j'ai faite en 2003 de la fameuse BD

PERSEPOLIS

De Marjane SATRAPI Collection ciboulette, édition l’association Une bande dessinée en quatre volumes

L’IRAN

2500 ans de tyrannie et de soumission, l’espoir puis la dictature islamiste

Une bande dessinée iranienne, interdite au pays des barbus et pour cause… C’est un portrait passionnant, sans complaisance d’une société tyrannique moyenâgeuse… L’humour est présent dans cette BD…On arrive à rire certes mais il y a aussi des passages assez difficiles avec la description poignante parfois, de situations vécues par Marji, ses amis et sa famille… L’auteure, née dans une famille de la petite bourgeoisie iranienne, progressiste connaît l’espoir partagé quand les républicains, longtemps contraints à la clandestinité se mobilisent contre le chah… Ensuite tout va très vite, la contre révolution islamiste, les emprisonnements, les assassinats, la suppression des libertés démocratiques… Les barbus sont partout, les jeunes filles sont obligées de porter le voile… Marji nous raconte sa vie ….Ses parents l’envoient étudier en Europe. Elle revient en Iran quelques années après, c’est une adulte, elle est transformée, elle, mais pas la société iranienne qui continue à sombrer dans la barbarie. La résistance sous la terreur s’organise, : des fêtes clandestines, des rencontres, des relations sexuelles hors mariages malgré l’interdiction… Marji devient étudiante en faculté d’art…Elle nous conte ses heurts avec la hiérarchie à propos de ses dessins, les relations clandestines avec celles et ceux qui refusent de vivre confinés dans une misère culturelle et sexuelle… Après son divorce, Marji finit par partir d’Iran pour rejoindre la France au grand soulagement de ses parents qui craignaient pour sa sécurité… La vie en Iran est dépeinte avec du réalisme émouvant dans une BD alerte, pleine de rythme…

Jean-François CHALOT

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Liline 16 juillet 2012 10:09

    Ce film dérange, et pour cause, il montre l’islamisme politique sous son vrai jour : restriction des libertés publiques et privées (obligation des femmes à se voiler, interdiction de l’alcool, etc) et embrigadement des gens sous couvert de « loi de Dieu ». Dans de nombreux pays arabes, dont la Tunisie, les dictateurs en place ont été dégagés par la révolte populaire, mais hélas à la place, ce sont des régimes islamistes qui se mettent petit à petit en place, alors que les révoltés étaient loin d’être islamistes, loin s’en faut. Faut-il y voir un « remake » de la révolution iranienne, qui est très bien décrite dans Persepolis ? Je vous résumé l’histoire : le shah est forcé d’abdiquer, après des mois de manifestations et d’émeutes. S’ensuit une période d’euphorie démocratique : tous les prisonniers politiques sont libérés, dans le pays ont débat de la future société, puis progressivement, les islamistes prennent le pouvoir et instaurent un régime religieux en supprimant toute démocratie. C’est justement ce qui se passe aujourd’hui dans de nombreux pays arabes. Que se passerait-il si les gens des pays arabes pouvaient librement voir Persepolis ? Ils se méfieraient peut-être et essaieraient d’éviter la mise en place d’un régime islamiste. Du coup, une petite accusation d’impiété, par des groupes islamistes et le tour est joué : on ne diffuse pas ce film trop gênant.


    • La mouche du coche La mouche du coche 16 juillet 2012 10:53

      Il n’y a aucune chape de plomb, mais au contraire une vraie libération. Ce film est un film de propagande américaine critiquant l’Iran. Il se doit d’être interdit comme tel. Tout va bien ;


    • Gonzague Gonzague 16 juillet 2012 12:06

      Je m’inscris en faux, Mouche du Coche ! Si l’on se mettait à interdire tous les films de propagande, comment pourrions-nous avoir accès et savourer toutes les prodigieuses théories sur le 11 septembrekecélejuifs, la vache follekilépas, le sidakinexistepas, les chemtrailsquimougeonnelesgens, l’invasionextraterrestreILS-SONT-DÉJÀ-LÀ !! etc, etc.

      PS : En aparté, Persépolis résume très bien la situation iranienne. Et c’est une personne très étroitement lié à l’Iran qui vous l’assure.


    • Deneb Deneb 16 juillet 2012 13:05

      Bon, c’est noté : gonzague, edelweiss (?), mouche de coche : propagandistes du nazislam galopant. Possiblement la seule et même personne multi-pseudo. Merci à l’auteur de les faire sortir de leur tanière.
      Persepolis est un dessin animé absolument sublime. Mais c’est bien connu : les dévots n’aiment pas l’art


    • Deneb Deneb 16 juillet 2012 13:06

      pardon, pas gonzague, ma plume a fourché...


    • Gonzague Gonzague 16 juillet 2012 13:08

      Bon, c’est noté :
      Deneb :

      • n’est pas le plus futé de la terre
      • ne sait pas lire

    • Gonzague Gonzague 16 juillet 2012 13:09

      ahahahah. Je ne vous en tiens pas grief. Je me suis également précipité.


    • La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 2012 19:46

      L’auteur a exactement le discours du système ultra-libéral américain. Il serait intéressant qu’il nous dise s’il en retire des bénéfices financiers ou s’il est l’idiot utile d’un système qu’il ne comprend pas. Ce serait interessant.


    • HELIOS HELIOS 16 juillet 2012 10:24

      ... comme quoi, il n’y a pas d’Islam modéré ! ...

      - Notons au passage qu’en Tunisie, pour l’instant, il n’est pas question de charia....
      - Notons au passage qu’au Maroc il n’est pas non plus question de charia...

      - Notons encore au passage, qu’il n’y a pas si longtemps, chez nous, les films avaient un besoin d’un « visa de censure » pour etre projeté et que de memoire, c’est bien en 1968 que la simple chansonnette « je t’aime, moi non plus » de Gainsbourg/Birkin a été bannie des antennes

      Laissons a ces regimes faire leurs preuves, surtout en Tunisie... dans 10 ans nous verrons bien... enfin, ils verront bien, ils seront peut etre plus riche que nous et delocaliseront leur huile d’olive ici.


      • FERAUD 16 juillet 2012 10:36

        Oui ! organisons des projections de ce film partout, c’est une façon de protester


        • bnosec bnosec 17 juillet 2012 08:33

          Faites donc, faites donc...


        • slipenfer 16 juillet 2012 10:42

          Toute religion est fondamentaliste dès l’instant qu’elle a le pouvoir
          (Raoul Vaneigem / De l’inhumanité de la religion / 2000)


          • scylla91 16 juillet 2012 10:46

            Bonjour, 


            Je ne parlerais pas de la Tunisie que je ne connais pas mais de mon pays le Maroc où je vis , si censure il y a , ça doit venir du Ministère de l’Intérieure , un ministère qui échappe complètement au contrôle du gouvernement marocain donc aux « islamistes » et qui ne répond et ne prend ses ordres que du palais donc la monarchie , même dernièrement on apprend que le parti au pouvoir se fait espionner par ce meme ministère , donc veuillez adresser vos critiques à la monarchie marocaine.

            De deux , peut être je ne vous apprend rien ,mais le Maroc est un pays musulman avec un roi qui se dit Commandeur des Croyants donc on ne rigole pas vraiment avec l’islam chez nous , montrer un film où Allah est caricaturé et ça peut mal finir. 

            Au tant que marocain la censure de ce film ne me fait ni chaud ni froid , mon pays croule sous les problèmes et a d’autres chats à fouetter , le film Persepolis est vraiment le dernier de nos soucis .

            • Gonzague Gonzague 16 juillet 2012 12:47

              Je ne parviens pas à saisir vos propos. Vous considérez que la censure, en Tunisie, d’un film (qui montre comment une gosse de 8 ans parle à l’idée qu’elle se fait de Dieu) est le cadet de vos soucis, attendu que votre pays, le Maroc, croule sous d’autres problèmes, bien plus graves (et vous avez en partie raison). Mais vous ne trouvez pas gênant que le ministère de l’intérieur d’un pays, la Tunisie, ministère censé résoudre les soucis dont vous parlez (en Tunisie, au Maroc, etc.) s’occupe en priorité de censurer un film (qui montre comment une gosse de 8 ans parle à l’idée qu’elle se fait de Dieu). Occupation (la censure) selon toute vraisemblance bien plus essentielle que la résolution des problèmes intérieurs tels le chômage, le pouvoir d’achat, etc.

              Votre raisonnement m’échappe.


            • CHALOT CHALOT 16 juillet 2012 11:25

              Helios ! La privation de liberté, cela commence parfois par quelques mesures et ensuite tout y passe...
              Quant à la mouche du coche, je comprends qu’elle soit totalement anonyme : il faut vraiment être ignare ou de mauvaise foi pour dire que ce film est de la propagande américaine...
              Mais l’impérialisme américain, ce qu’il soutient ce n’est pas la liberté démocratique mais l’asservissement des peuples : avant hier il soutenait les talibans Afghan et aujourd’hui les intégristes irakiens mis au pouvoir, sans parler des puissances d’Arabie saoudite...


              • La mouche du coche La mouche du coche 16 juillet 2012 13:57

                @ Chalot,
                .
                Le fait que ce film coïncide avec les intérêts de l’Empire devrait vous faire poser des questions. Pouvez-vous réfléchir à cela ? Essayez d’imaginer que l’on autorise la projection d’un film pro-iranien et vous comprendrez ce qu’est ce que vous appelez la liberté.


              • HELIOS HELIOS 16 juillet 2012 20:05

                Merci Chalot...
                J’essaie toujours d’etre moderé dans mes positions, l’age sans doute.
                Je ne defends pas l’islam, je dis seulement que ces societés (Tunisie surtout) sortent d’un certain moyen-age et cela fait moins d’un siecle qu’elles regardent le monde. il leur faut surement encore un peu de temps pour devenir adulte.

                Mais sur votre commentaire, je suis d’accord. Encore une fois il n’y a pas qu’eux qui pratiquent la politique du « petit pas »... regardons nous même comment nous faisons.


              • Alex Alex 16 juillet 2012 11:47

                « Le vernis de démocratie et d’ouverture dont se couvrent les gouvernements issus de la révolution arabe ne sont que de la poudre aux yeux. »

                Permettez-moi de ne pas être d’accord sur une partie de cette phrase : ces gouvernements ont été élus démocratiquement.
                Accepter la démocratie, c’est aussi accepter que des gens que nous combattons soient élus, que ce soit le Hamas, le régime iranien ou tous les partis majoritaires (Frères musulmans et Salafistes) issus des révolutions arabes.
                Regardez ce qui s’est passé en France depuis la Révolution : il y a eu des retours à la monarchie, des alternances.
                Cela ne nous empêche pas de déplorer ce choix et de combattre ces régimes ; mais je pense que les peuples doivent les essayer – ils le souhaitent – pour constater où ils mènent.
                Nous n’avons qu’une chose à faire : leur montrer que nos régimes sont meilleurs.

                Pour vous rassurer, lisez cet article (au moins le titre) paru dans un magazine marocain connu : c’est d’un intérêt bien plus général que l’interdiction de Persépolis, et le papier est toujours en ligne alors que le gouvernement est islamiste.
                Il ne faut donc pas désespérer.


                • HELIOS HELIOS 16 juillet 2012 20:07

                  ... vous avez raison, a condition que le choix soit reversible !


                • Constant danslayreur 16 juillet 2012 11:50

                  Et c’est parti pour un tour de « philosophie-réflexe » et Islam ci et Liberté ça, comme d’hab. Et si au lieu de ressasser les platitudes habituelles sur l’intolérance des religieux, vous essayiez de voir un peu plus loin que le bout de votre nez, réfléchissiez deux minutes, ce n’est pas excessif comme dirait JC :

                  Pour commencer, le pire ennemi des salafistes wahhabistes c’est justement les mollahs et le chiisme duodéciman, quel intérêt auraient-ils à censurer (en Tunisie), un film qui les chargerait politiquement ? Une amitié soudaine pour les ennemis (sic) de Aicha mère des croyants notamment ?

                  Pardon ? Ils n’ont considéré que le côté jambes en l’air d’une musulmane dites-vous ? Mais réveillez-vous les groupes Rotana mbc et consorts de leurs propriétaires …. Saoudiens wahhabites ET salafistes, ne censurent plus grand-chose des clips respectivement des films américains depuis belle lurette.

                  Question dépravation sexuelle généralisée, chaque foyer arabe a l’embarras du choix chez lui sur ses télés à écran géant depuis des années et vous voudriez que des barbus risquent la prison pour aller casser quelques chaises suite a un film jugé impudique ? On nous prend vraiment pour ce que nous sommes…

                  Ensuite les décideurs marocains et qui n’ont aucun intérêt à envoyer un message à l’occident qui serait négatif pour leur tourisme déjà affecté, ont soit décidé de caresser leurs propres courants islamistes dans le sens du poil pour une raison qui les regarde, soit plus simplement pris une décision douloureuse comme choix entre deux maux après le précédent des troubles en Tunisie causés par ce film. Bref, le gouvernement marocain tiendrait à assurer la paix sociale dans son pays ? mais quelle outrecuidance smiley

                  Enfin et c’est le plus important :

                  1.  C’est bien l’Otan (et la France bhlo-sarkotique en particulier), qui a installé les islamistes en Libye me trompé-je ?

                  2.  C’est bien l’administration US qui a discuté avec les frères musulmans égyptiens avant les élections et félicité iceux après, me gouré-je ?

                  3.  Un des « Che » tunisiens les plus en vue et qui auront au final réussi à amener les islamistes au pouvoir, s’appelle bien Facebook tapé-je à côté ?

                  4.  Vos meilleurs alliés, au Qatar, en Arabie et ailleurs sont bien des « islamistes » me fourré-je le doigt dans l’œil ?

                  Hamas à Gaza, ce qui se passe en Syrie etc qu’est-ce à dire ? Que l’occident otanisto-sioniste aurait sur le tard, découvert les vertus de la charia et de l’Islam politique ? Evidemment que non, le printemps arabe pour achever d’entourer Israël de vilains barbus hostiles n’est pas un plan B qui aurait je cite « surpris tout le monde, personne n’a vu venir et gna gna gna et gna gna gni et alors la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’Alu »,

                  Je disais donc que ce qui se passe aujourd’hui n’était pas le plan B, c’est bel et bien le plan A et jusque là il se déroule pour eux comme prévu.

                  Maintenant que tout est en place ou presque, ils doivent préparer les opinions pour le jour J et pour ça tout est bon, pourvu que ça s’inscrive dans la durée, que ça marque et que ça aille crescendo :

                  -  Un billet comme celui-ci sur les atteintes aux libertés,

                  -  Une exécution sommaire de femme adultère en Afghanistan,

                  -  Des destructions d’œuvres d’art patrimoine de l’humanité à Tambouctou etc etc et probablement bientôt en guise de clou de la soirée antéchristique :

                  Un mufti en égypte qui viendra légaliser le mariage contre son gré d’une mineure et qui provoquera un tollé général, ça sera décidément la goutte de trop et à partir de ce moment là, rien de ce qui pourrait arriver aux arabes ou aux musulmans nucléaire inclus, ne réussira plus à vous détourner de votre feuilleton préféré et encore moins à vous faire émettre le moindre son de protestation, mission accomplie…


                  • philouie 16 juillet 2012 13:12

                    - Des destructions d’œuvres d’art patrimoine de l’humanité à Tambouctou"

                    Oui, de l’enfumage 1ère catégorie !

                    La propagande bas son plein.

                    le but : la guerre.


                  • cistus 18 juillet 2012 07:31


                    Et si a la place de ressasser l éternellement refrain du méchant Occidentand prêt a tout pour diriger le monde et exterminer les peuples vous vous penchez un peu plus sur l histoire de cette religion dans ce pays. Vous verrez que depuis longtemps les Marocains jonglent entre modernisme et fondamentalisme religieux. C est d ailleurs la meme chose pour tous les pays musulmans. Pour certains de ces pays cela fait depuis plus de 1400 ans, bien avant l arrive des méchants Occidentaux.

                    Si ils ont encore une religion moyenageuse, c est la faute aux musulmans qu ils assument.
                    L éternelle victimisation a la communiste n a jamais aider un peuple, bien au contraire.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 16 juillet 2012 12:40

                    yep , sont chez eux les marocains non ?la démocratie française donne des leçons c’est pas cette démocratie qui accordent 14 députés à 4%de l’electorat et 2 à 16% hé hé persépolis
                    est peut etre un beau film j’en sais rien mais eux y voient une attaque contre leur croyance
                    et leur paragdime ben « charbonnier est maitre chez soi. »
                    Puisqu’on parle de film et d’iran qui a vu « une séparation » ?tourné avec de faibles moyens en iran on y decouvre une société des gens qui vivent s’aiment se séparent se poursuivent en justice on y découvre des rapport hommes femmes non uniforme des rapport patrons employés certain acte sont vu avec le prisme religieux la maniere dont ils interpellent et exigent des reponses de la justice pour les actes de la vie est assez direct l’intercession humaine semble predominer sur l’administratif mais le resultat ne semble pas tellement différent d’ici. Je n’ai aucun doute sur l’aspect répréssif politiquement de l’etat irannien , mais les sociétes humaines sont comme l’eau vous pouvez dresser tous les barrages tous les obstacles que vous voudrez la vie s’insinue partout s’ecoule dans le moindre interstices !Yep la Perse millénaire est la dessous qui vit palpite et crée
                    « Voici la saison ineffable, la saison de l’espérance,
                    La saison où les âmes impatientes de s’épanouir recherchent les solitudes parfumées »
                    O KAYYAM


                    • philouie 16 juillet 2012 12:50

                      z’ont déprogrammé « l’Antisémite » du festival de cannes.

                      personne pour défendre la liberté d’expression.

                      ah, j’oubliais : Dieudonné = caca.

                      Israel a un droit de véto sur ce qu’on nous autorise a penser en France.

                      mais bon, comme tout le monde s’en fout...


                      • Marcraf 16 juillet 2012 13:30

                        Bonjour

                        Faites gaffe au jour ou l’on va déprogrammer la « connerie » !
                        comparer un très beau film à une Daube sans intérêt (Avec des déprogrammations ayant des conditions tres différentes) fallait le faire... Mais c’est sans doute pour Encore parler des juifs, oupss pardon d’Israël.
                        Sinon il fait mauvais en France : c’est aussi de leur faute ?


                      • philouie 16 juillet 2012 14:42

                        J’ignorais que la censure jugeait aussi du gout.

                        Donc je résume : il y a d’un coté la censure d’un film que vous trouvez légitime parce qu’il heurte vos idées et de l’autre la censure d’un film que vous trouver illégitime parce qu’il va dans le sens de vos idées.

                        Ce qui vous qualifie comme faisant partie des censeurs quand bien même jouriez-vous à l’indignation lorsque la censure s’abat sur vous.


                      • jymb 16 juillet 2012 13:12

                        Partout la bêtise humaine gagne, matin beige aprés matin beige

                        Chez eux comme chez nous les libertés disparaissent l’une aprés l’autre, pour tous les motifs possibles et imaginables.

                        Ici pour la religion, là pour notre « sécurité » ou pour nous éviter d’avoir des pensées déviantes


                        • Loatse Loatse 16 juillet 2012 13:13

                          Bonjour Chalot

                          Pourquoi ce deux poids, deux mesures à savoir vous insurger contre la censure qui a touchée le film Persepolis et pas celle qui a touchée le film « Sharqiya » qui était également programmé..

                          « La cinémathèque de Tanger a déprogrammé le film Sharqiya du cinéaste israélien Ami Livne.

                          « Ce sont des militants de BDS Maroc (Boycott, désinvestissement et sanctions), la représentation locale d’une organisation internationale appelant à exercer des pressions économiques, académiques, politiques et culturelles sur l’Etat d’Israël, qui serait à l’origine de cette déprogrammation », explique Demain.

                          Sharqiya, sélectionné dans la section Panorama de la Berlinale de cette année et qui a fait sensation à Cannes, raconte l’histoire de Kamel Najer, un jeune Bédouin qui travaille comme agent de sécurité dans une station d’autobus en Israël. Personne ne le respecte : ni sa famille, ni ses collègues. Lorsque le gouvernement israélien menace de détruire son village construit sans autorisation, il décide d’agir. Kamel planifie l’organisation d’une attaque à la bombe, qu’il empêchera de se produire pour devenir le héros d’un jour, tenter de sauver son campement au passage et lui apporter le respect qu’il espère tant.

                          « Ami Livne montre, sans complaisance envers le gouvernement de son pays et avec une grande sensibilité cinématographique, quel sort subissent ces populations de Bédouins, citoyens israéliens en théorie, qui vivent dans des villages de misère décrétés arbitrairement illégaux », écrit Politis. »

                          (source : Bladi.net)


                          • CHALOT CHALOT 16 juillet 2012 13:29

                            Loatse !
                            Il n’y a pas deux poids deux mesures :
                            Mon sujet c’était Persepolis car j’ai lu le livre et vu le film...Mais oui évidemment je proteste aussi pour le film Sharqiya


                            • lemouton lemouton 16 juillet 2012 13:32

                              « ...LES ISLAMISTES MAROCAINS FONT DEPROGRAMMER LA PROJECTION DE PERSEPOLIS... »

                              Normal, le gouvernement marocain est islamiste..

                               Ils sont dans la bonne direction.. Plus vite... plus vite... —> le mur... c’est par là... smiley

                              Sont pas près de redevenir un phare de l’humanité.. smiley


                              • Marcraf 16 juillet 2012 13:36

                                Bonjour

                                Il me semble que les responsables ne sont pas les islamistes mais l’intérieur qui dépend du palais.


                              • Loatse Loatse 16 juillet 2012 13:55

                                Marcraf

                                "le CCM délivre le visa culturel d’exploitation courant juin à « Persepolis ».

                                Le film est l’une des têtes d’affiche du festival. Le dessin de la petite Marjane en manifestante est imprimé en 3 500 exemplaires en couverture du catalogue officiel de la Cinémathèque, distribué dans tout Tanger."

                                http://www.rue89.com/rue89-culture/2012/07/15/persepolis-deprogramme-en-loucede-dun-festival-tanger-233860

                                Pourquoi donc laisser s’imprimer les catalogues, ne pas interrompre leur diffusion ? c’eut été plus logique que d’interdire les films une fois programmés... sauf si pression, menaces il y a eu entre temps auquel cas, s’applique alors les mesures de précaution...

                                Il devrait d’après rue 89, il y avoir ultérieurement un communiqué en expliquant les raisons...


                              • Loatse Loatse 16 juillet 2012 13:39

                                Pardonnez moi, chalot.. je vous ai cru partial là...

                                Sans doute la curiosité pour ces films interdits de diffusion poussera les cinéphiles pour qui la qualité d’une oeuvre cinématographique prime sur toute autre considération à se procurer ceux ci « sous le manteau »...

                                C’est généralement l’effet de toute censure, à savoir induire l’effet inverse de celui visé... :)


                                • docdory docdory 16 juillet 2012 17:54
                                  Bonjour Chalot
                                  L’arrivée au pouvoir des fanatiques islamistes Racheed Gannouchi en Tunisie et Mohammed Morsi en Egypte, ainsi que l’adoption de la chariah en Libye et dans certaines régions du Mali est sans conteste possible un des événements politiques les plus graves dans le monde depuis l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler en 1933.
                                  Le soi-disant printemps arabe n’est en réalité que le printemps de l’obscurantisme mahométan dans sa forme la plus sombre. Nous sommes en réalité devant l’entrée dans l’hiver arabe, hiver qui risque de durer de nombreuses dizaines d’années et de provoquer des guerres et massacres à grande échelle dont on n’a pas encore idée, mais qui ne vont pas tarder à se manifester.
                                  Une contamination est en train de se manifester dans des pays jusqu’ici considérés ( abusivement ) comme « pays musulmans modérés » tels que le Maroc, la Turquie ou l’Indonésie, et la censure odieuse dont est victime l’excellent dessin animé « Persépolis » au Maroc ne fait que traduire l’extrême gravité de la situation et l’arrivée prochaine de persécutions encore plus massives contre tous les esprits libres dans ces divers pays.
                                  Mais nous aurions tort de nous croire à l’abri dans nos contrées. Ainsi, outre l’affaire des caricatures de Mahomet , cette censure religieuse s’est exercée contre les tentatives relativement récentes de jouer l’excellente pièce de Voltaire « Le fanatisme ou Mahomet le prophète », qui n’a pas pu être jouée à Genève en Suisse, et qui a fait l’objet de graves manoeuvres liberticides d’intimidation à Saint Genis Pouilly, en France, plus récemment.

                                  Laissons la parole à Voltaire !
                                  1er extrait ( acte I scène 4 )

                                  Bannis toute imposture, et d’ un coup d’ oeil plus
                                  sage
                                  regarde ce prophète à qui tu rends hommage ;
                                  vois l’ homme en Mahomet ; conçois par quel degré
                                  tu fais monter aux cieux ton fantôme adoré.
                                  Enthousiaste ou fourbe, il faut cesser de l’ être ;
                                  sers-toi de ta raison, juge avec moi ton maître :
                                  tu verras de chameaux un grossier conducteur,
                                  chez sa première épouse insolent imposteur,
                                  qui, sous le vain appât d’ un songe ridicule,
                                  des plus vils des humains tente la foi crédule ;
                                  comme un séditieux à mes pieds amené,
                                  par quarante vieillards à l’ exil condamné :
                                  trop léger châtiment qui l’ enhardit au crime.
                                  De caverne en caverne il fuit avec Fatime.
                                  Ses disciples errants de cités en déserts,
                                  proscrits, persécutés, bannis, chargés de fers,
                                  promènent leur fureur, qu’ ils appellent divine ;
                                  de leurs venins bientôt ils infectent Médine.

                                  2ème extrait ( acte V scène 2 )

                                  Puissent la Mecque ensemble, et Médine, et l’ Asie,
                                  punir tant de fureur et tant d’ hypocrisie ?
                                  Que le monde, par toi séduit et ravagé,
                                  rougisse de ses fers, les brise, et soit vengé !
                                  Que ta religion, qui fonda l’ imposture,
                                  soit l’ éternel mépris de la race future !
                                  Que l’ enfer, dont tes cris menaçaient tant de fois
                                  quiconque osait douter de tes indignes lois ;
                                  que l’ enfer, que ces lieux de douleur et de rage,
                                  pour toi seul préparés, soient ton juste partage !
                                  Voilà les sentiments qu’ on doit à tes bienfaits,
                                  l’ hommage, les serments, et les voeux que je fais !

                                  • silencieuse silencieuse 16 juillet 2012 18:17

                                    Les Marocains n’ont pas attendu une éventuelle programmation de ce film. Ils l’ont déjà vu. smiley


                                    • Deneb Deneb 16 juillet 2012 18:46

                                      Ce qui est bien avec le p2p c’est que l’on n’est pas à la merci de la censure pour pouvoir voir un film. La censure aura donc un effet contraire : ça fait de la pub et je parie que beaucoup de marocains le verront, justement parce qu’on essaie de les en empêcher.


                                    • CHALOT CHALOT 16 juillet 2012 18:52

                                      Silencieuse semble bien affirmative !? Amoins qu’il ne s’agisse de dire que la censure est peu importante !?


                                      • philouie 16 juillet 2012 19:51

                                        Oui, bon. en France aussi, les français le regardent Dieudonné, malgré la censure.


                                      • blablablietblabla blablablietblabla 16 juillet 2012 19:15

                                        J’ai vu le film il 

                                          est vachement sympa en plus ,ce que je comprend pas c’est pourquoi ils offusquent .

                                        Maintenant bon si c’est quand la petite Marjane qu’elle s’adresse à dieu ,punaise si pour ça il leur en faut pas beaucoup .

                                        Mais il faut leur dire c’est de la fiction ,de toute façon avec ces crétins de salafistes ça ne m’étonne pas,ils sont partout maintenant .

                                        H a non non mais eux ils veulent séparer la « tomate et le concombre » because c’est féminin et masculin c’est dire ce qu’ils ont dans tronche !! 

                                        • mek123 16 juillet 2012 19:18

                                          Mon pauvre charlot tu me fait de la pêne sa se vois que tes un laïque,
                                          Tu croit que les marocain on que sa a foutre de tes film, il en on rien a ciré il sa ve même pas qu’il existe, est se qui me fait rire ses des gent comme vous qui parlé des pays qu’il ne connaisse que par la télévision, tu me parle de liberté individuelle, au Maroc ses la plus grosse blague de la journée. Est au lieu de raconté n importe quoi sur les islamiste que tu connez pas. Les sois disant islamiste au Maroc il ne j’aire même pas leur bureaux de travaille si aurez lue quelle que article sur le web tu lauré sue. 

                                          Pour vous évitez d’écrire des connerie sur le Maroc voici quelle que vidéo http://nationaliste-marocain.blogspot.fr/2012/07/blog-post_14.html

                                          http://nationaliste-marocain.blogspot.fr/2012/07/des-milliers-delements-des-forces.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès