• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le gardien de phare

Le gardien de phare

Besoin d'un grand bol d'air frais ? Découvrez l'album de quatre chansons mises en musique et interprétées par Stéphane Bersier, artiste suisse. Les textes sont de moi et vous pouvez les lire en cliquant sur les titres de l'album. Ces chansons sont téléchargeables gratuitement. Aucun bénéfice n'est tiré de ces oeuvres. Bonne écoute !

Comment est né l'album ? Stéphane Bersier s'est d'abord intéressé à deux de mes chansons que j'avais publiées sur Jamendo (Le Talus d'Apollinaire" et "Le Filou passe"). Il en a modifié la musique pour s'accompagner à la guitare. Pour ce qui est des deux titres suivants, c'est une soirée de l'association Paroles d'Artistes de Pont-Aven qui en est à l'origine. Cela se passait le 27 janvier 2011, notre association recevait l'ancien gardien de phare Guillaume Lableis et aussi Soldat Louis (Renaud Detressan et Serge Danet) que j'ai eu la chance de rencontrer à cette occasion. Quelques jours après, je composais le Gardien de phare. Avec Stéphane, nous nous sommes dit qu'il faudrait une seconde chanson dans le même style et ce fut "Le Sémaphore",ce qui a permis au gardien de phare de n'être plus seul et de connaître une romance. Comme on le voit, les textes sont construits sur la base de procédés homophonyques ou de calembours, ce qui est devenu la marque de fabrique de Voris Bian...

Paroles : Paul Cosquer alias Voris Bian sur Jamendo et "Taverne" sur Agoravox

Musique et interprétation : Stéphane Bersier

  Catalogue professionnel de musique libre

Vous pouvez partager le lien vers l'album :

http://www.jamendo.com/fr/album/86643?refuid=706183

Découvrez les autres chansons de Stéphane Bersier et d'autres artistes de talent de la chanson française gratuite en écoutant ma playliste "chanson française : la quintessence" (158 titres à ce jour).

S'il se trouve parmi les lecteurs des interprètes qui aiment mes textes, je peux leur en proposer. J'en compose régulièrement.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mars 2011 12:05

    Et il est à combien le litre de quintessence  ?


    • Taverne Taverne 5 mars 2011 12:09

      La quinte d’essence, c’est trois galons de capitaine.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mars 2011 13:05

      c’ est l’ alibi de la Libye , trompettes et kadhafettes sonnez l’ halali , nous en avons mouamar de cette estafette , voyez dans quel état elle est notre fête ...

      Ce grand oiseau ailé triple buse de la Méditerrannée , ne voit-il pas les sujets de son verbe étiolés ?

      les renards du désert aux flamboyants roux ont laissé place aux pires voyous .


      • Taverne Taverne 5 mars 2011 14:13

        L’alibi de Khadafou ? Il en a pas mais il a un mobile qui lui permet d’envoyer des SMS : « gagnez 100 dollars en abattant un ennemi de la Révolution ! »


      • Nestor Nestor 5 mars 2011 14:32

        Salut Paul !

        Sympa ces quatre chansons, musique comme parole, un style mélancolique, enfin c’est ce que je trouve, mais perso j’aime bien le style mélancolique.

        Ça m’a un légérement fait penser à ceci ...


        • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 5 mars 2011 22:13

          Superbes chansons Taverne, elles me plaisent beaucoup ! Et puis le fait d’apprendre que deux d’entre elles trouvent leur origine à Pont-Aven ne pouvait me laisser indifférent !

          Avec toutes mes félicitations à vous et à Stéphane Bersier !


          • Taverne Taverne 5 mars 2011 22:22

            Merci Jean. Et pour vous faire sourire, voici la présentation que j’avais troussée pour le gardien de phare invité de Paroles d’Artistes : (ce texte a donné une chanson)

            Guillaume Lasbleis, gardien de phare

            Il est des métiers qui font rêver, il en est d’autres qui vous font trembler...à vous rendre le teint blafard. Qui n’a rêvé d’affronter les éléments déchainés et ses propres démons ? De ces démons qui peuplent ces « enfers » comme on les nomme (le pire étant Ar Men). Où l’on est seul, face à soi-même.

            Je sais que ça vous effare mais pour Guillaume Lasbleiz, ce métier n’a rien d’angoissant.. Pourtant le risque est que le phare lasse Guillaume et que Guillaume Lasbleiz… C’est sûr, si l’on n’est pas né pour le phare, le phare devient un fardeau. Mais Guillaume Bleis est né fils de gardien de phare. Cela aide…un peu ! Mais juste un peu car gardien de phare, c’est pas fastoche. Il suffit pas d’tirer les mains d’ses poches. Si vous craignez les pharyngites, ne faites pas gardien de phare ! Demeurez plutôt à proximité des pharmacies.

            Dans le phare, gare au cafard, les soirs de tempête et de fanfare. C’est pas des fariboles, ça peut vous rendre soiffard. Or, il ne faut surtout pas boire jusqu’à finir rond comme un phare. Car, comme le dit Nougaro, quand le gardien de phare est rond, il se prend pour le pharaon des pyramides humides. Un pharaon qui ne fera pas longtemps le fanfaron je vous le dis.

            Guillaume, lui, se présente comme veilleur de « tour en mer ». Un métier qu’il défend fa-rouchement. Un métier à grande responsabilité (et là je redeviens sérieux). Dans son phare, loin des farandoles, il faut veiller en permanence et maîtriser les vapeurs de pétrole pour que les feux guident les marins. Ce soir ces feux ont guidé Guillaume Lasbleiz jusqu’au Café du Centre pour les rencontres de Pharoles d’Artistes !


          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 6 mars 2011 00:32

            Merci Taverne !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès