• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le jeu des 1000 euros au théâtre

Le jeu des 1000 euros au théâtre

Le jeu des 1000 euros
D'après l'émission de France Inter
 
 
Texte et mise en scène : Bertrand Bossard
Avec : Louise Belmas, Vincent Berger, Bertrand Bossard et Benjamin Farfallini
 
Au théâtre de la Commune
Aubervilliers
Jusqu'au 1er février 2014.

 

L'histoire commence en 2213. La culture a officiellement disparu, mais les traces qu'elle a laissées dans quelques esprits se révèlent plus subversives que jamais. Quand deux astronautes façon 2001, l'Odyssée de l'espace retrouvent le fameux métallophone du Jeu des 1000 euros, ils y voient un signe et décident d'organiser un enregistrement clandestin du jeu mythique, comme au bon vieux temps de France Inter.
 
Qui ne connaît pas Le jeu des 1000 euros ? Qui n'a pas au moins une anecdote à raconter concernant ce jeu radiophonique qui existe depuis 1958 ? Très simple puisqu'il repose sur un principe de questions / réponses, il a gravé au fil des décennies ses principaux éléments dans la mémoire collective des Français : les petites notes de musique métallique qui égrainent le temps, le public qui crie "Banco ! Banco ! Banco !", puis "Super ! Super ! Super !", les questions bleues, blanches et rouges envoyées par les auditeurs... Et parce que l'émission est enregistrée partout en France, y compris dans les petits villages les plus reculés, de gymnases en salles des fêtes, elle crée une sorte de trait d'union entre les quatre coins du pays : à 12h45, tous les chefs-lieux de canton arrivent directement dans votre cuisine. D'ailleurs les premières minutes du Jeu des 1000 euros sont consacrées à l'évocation des terroirs, des spécialités, etc.
 
Quand j'étais petite, avec mes parents, nous écoutions l'émission en déjeunant chez ma grand-mère ; c'était le seul programme de France Inter que nous suivions avec La tribune de l'histoire le samedi soir. Je l'écoutais quand j'étais étudiante et donc assez souvent à la maison le midi. Puis quand je vivais dans l'Yonne, je suis allée à deux enregistrements, l'un à Laroche-Migennes et l'autre dans un petit village dont j'ai oublié le nom. Les enseignants retraités membres du club Questions pour un champion ne m'avaient laissé aucune chance ! Et puis avec un bon ami, nous envoyions aussi des questions et nous étions tout contents lorsque nous les entendions sur les ondes. Je pense que nous sommes beaucoup à pouvoir raconter ainsi de petites histoires toutes personnelles.
 
 
De ce fait, l'idée de faire de cette émission ultra-populaire un objet de théâtre est assez séduisante.
 
Bertrand Bossard nous propose un enregistrement clandestin au rythme endiablé et à l'humour très efficace. On retrouve ce qu'on aime dans Le jeu des 1000 euros et on rit beaucoup. En évoquant Camus, Bossard rappelle que la culture peut être rébellion et source de liberté. A travers la poésie et ses infimes subtilités, la connaissance sublime les rencontres du quotidien. Du poste de radio posé sur le buffet à ce qui pourrait un peu changer la vie en quelque sorte, la pièce convoque nos souvenirs avec bonheur.
 
Malheureusement, la dernière partie du spectacle, faisant intervenir de façon artificielle et bien moins drôle le cerveau de Gilles Deleuze, n'est pas très réussie.
 
Néanmoins, on passe globalement un très bon moment à Aubervilliers, pour cet opus très spécial du Jeu des 1000 euros.

Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès