• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le Mans, ville fortifiée romaine

Le Mans, ville fortifiée romaine

Peu de gens le savent, Le Mans a conservé un superbe rempart antique, témoin de l’époque gallo-romaine, lorsque la ville se nommait Vindunum. Ce rempart, édifié sous Dioclétien, constitue l’un des plus beaux exemples de l’architecture défensive des Romains et l’un des fleurons méconnus de notre patrimoine...

JPEG - 2 Mo
Détail du rempart

Lorsqu’ils évoquent les traces laissées par les Romains sur notre territoire, la plupart de nos compatriotes citent spontanément des villes ou localités caractérisées par la présence de vestiges importants et, pour certains, spectaculaires : Arles, Autun, Lyon, Nîmes, Orange, Paris, Remoulins (pont du Gard), Saint-Rémy-de-Provence ou Vaison-la-Romaine. Mais jamais ou presque Le Mans, beaucoup plus connue de nos concitoyens pour ses mythiques « 24 heures » automobiles ou ses savoureuses rillettes que pour son patrimoine architectural. Il est vrai que la ville, située en bordure de l’autoroute A11, n’est pas aussi visitée qu’elle le mériterait malgré un important héritage culturel et historique.

Trop près de Paris, dont on s’éloigne rapidement sur la route des vacances, et implantée de surcroît au cœur d’une région charmante mais sans grand caractère, Le Mans mérite pourtant que l’on y fasse étape comme l’y invite le label mérité de « Ville d’Art et d’Histoire » et peut-être, dans un avenir proche, une inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco. L’occasion de découvrir, au long des ruelles pavées ou sur les places de la vieille « cité Plantagenêt », des siècles d’histoire dont les témoins – la cathédrale Saint-Julien, les hôtels particuliers de la Renaissance, la centaine de maisons médiévales à colombages – forment un remarquable et séduisant ensemble.

Quels que soient les attraits de la cathédrale et des monuments classés juchés sur les hauteurs de la vieille ville, ce ne sont pourtant pas ces superbes fleurons du patrimoine sarthois qui frappent l’imagination des visiteurs, mais les vestiges du rempart romain. Un rempart construit aux alentours de l’an 300 pour ceinturer complètement les 9 ha de l’oppidum afin de protéger la capitale des Cénomans, devenue une importante cité de la IIe Lyonnaise, des invasions barbares dont le nombre s’était accru lors de la seconde moitié du 3e siècle. En trois décennies, grosso modo de 280 à 310 après JC, c’est une enceinte de 1300 mètres de périmètre, flanquée d’au moins 27 tours, qui a été élevée par les bâtisseurs romains afin de sécuriser non seulement les lieux de commandement et d’administration, mais aussi les commerces et les habitations des notables.

18 siècles plus tard, la totalité des ouvrages bas de l’enceinte romaine est encore visible en sous-sol (du moins aux personnes ayant autorité pour y accéder), mais une grande partie du rempart a disparu, victime des évolutions de l’urbanisme et de l’habitat. Le secteur sauvegardé n’en est pas moins spectaculaire, particulièrement depuis que des travaux de destruction des constructions parasites adossées au fil du temps à ces remparts ont permis de les remettre en lumière dans les années 80. Avec 500 mètres de murailles, 12 tours,  1 porte et 3 poternes, la ville du Mans peut même s’enorgueillir de posséder les plus importants vestiges de remparts de l’Empire romain après la cité fondatrice, Rome, et la lointaine Byzance, sans oublier la méconnue ville galicienne de Lugo en Espagne. Mais si les murs de Lugo sont spectaculaires par leur périmètre (environ 2200 mètres), nulle part ils n’offrent à la vue les ornementations des remparts de la vieille cité sarthoise, bien que les ouvrages aient été édifiés à peu près à la même époque.

L’enceinte du Mans est en effet l’une des plus belles qui se puisse admirer. Construite sur un modèle typique de l’architecture défensive romaine, elle présente, sur un soubassement fait de gros moellons assez largement récupérés de constructions plus anciennes, une couleur rouge principalement due à l’emploi du « roussard ». Très commun dans la région, le roussard* est un grès contenant une importante proportion d’oxyde de fer qui lui donne sa couleur rouge ; ici et là, la présence d’oxyde de manganèse lui donne même une teinte plus foncée pouvant tirer vers le noir, une particularité très utile pour diversifier les ornements.

Le rempart du Mans n’est toutefois pas constitué du seul roussard : ont également été employés dans l’appareillage de la muraille du calcaire crayeux et des briques afin de permettre la création des motifs ornementaux. Des motifs en l’occurrence agencés en niveaux superposés, chacun d’entre eux comportant trois rangs de briques et cinq rangs de moellons en calcaire ou roussard assemblés par du mortier rose, ici en cercles, là en chevrons, ailleurs en losanges ou en forme de chaîne. Le résultat est spectaculaire et fait du rempart de la vieille ville du Mans une véritable œuvre d’art que les travaux de déblaiement des abords ont permis de mettre en valeur pour le plus grand plaisir des visiteurs, qu’ils soient ou non des férus d’histoire antique.

Outre le superbe rempart gallo-romain, les nombreux monuments de la vieille Cité Plantagenêt ne peuvent manquer de séduire les visiteurs. De jour, mais aussi en soirée lorsque, la nuit tombée, les pavés prennent du relief à la lueur des réverbères ; il suffit alors de se laisser porter par son inspiration au fil des rues... Cerise sur le gâteau, Le Mans est une ville où l’on peut trouver d’excellentes tables. Ce n’est pas le plus important, et comme nous l’a enseigné Molière, « il faut manger pour vivre, et non pas vivre pour manger », mais rien de tel que le plaisir de la table après le plaisir des yeux. Après tout, on ne vit qu’une fois !

* Utilisé dès l’époque gallo-romaine dans la Sarthe, d’une part pour extraire le minerai de fer, d’autre part pour la construction, le roussard n’est plus exploité de nos jours.

JPEG - 1.2 Mo
Tour Madeleine
JPEG - 1.1 Mo
Tour du Vivier

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • eric 6 janvier 2014 09:33

    Magnifique ! J’y ferai un tour a l’occasion. merci.


    • Fergus Fergus 6 janvier 2014 10:15

      Bonjour, Eric.

      Oui, ces vestiges sont superbes. Mais la Cité Plantagenêt dans son ensemble mérite d’être visitée, notamment pour la cathédrale Saint-Julien, l’un des ouvrages majeurs de notre patrimoine.

      Les amateurs de culture gallo-romaine peuvent compléter la visite du Mans par celle de Jublains, à 60 km de là, dans la Mayenne. Cette cité fut en concurrence avec Vindunum et possède d’intéressants vestiges gallo-romains, dont les fortifications d’un castellum assez bien conservé.


    • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 2014 19:56

      Article très sympa. Je note d’y aller.


    • Fergus Fergus 6 janvier 2014 20:18

      Bonsoir, La mouche.

      Vous ne devriez pas être déçu.


    • La mouche du coche La mouche du coche 6 janvier 2014 20:22

      En plus j’aime beaucoup l’architecture, et quand elle est ancienne.


    • claude-michel claude-michel 6 janvier 2014 10:39

      Magnifique fondations Romaine...a découvrir sans modération...++


      • Fergus Fergus 6 janvier 2014 10:48

        Bonjour, Claude-Michel.

        Modération en revanche sur la carte des vins au restaurant, par exemple à la très renommée Auberge des 7 plats, au cœur de la vieille ville.


      • eric 6 janvier 2014 10:57

        Vous êtes du coin ? Si oui et si je parviens a faire un saut un de ces jours, je vous fais signe, j’aime bien connaitre mes ennemis de classe de visu...


      • Fergus Fergus 6 janvier 2014 11:12

        @ Eric.

        Du coin, non, j’habite à Dinan (Côtes d’Armor).

        En ce qui me concerne, je n’ai pas d’« ennemis de classe », simplement des adversaires politiques.

        Bonne journée.


      • eric 6 janvier 2014 11:14

         Toutes mes excuses, Je faisais une traduction simultanée en langue de gauche pour être sur d’être compris...l’habitude de vivre a l’étranger..


      • Fergus Fergus 6 janvier 2014 12:15

        @ Eric.

        « traduction simultanée en langue de gauche ». Cette terminologie commence à dater, non ? Cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’existe plus d’oligarchie cupide et cynique. 


      • brieli67 7 janvier 2014 02:51

         trop cher pour cette auberge qui a perdu de son concept


        A l’ouverture, il y a douze ans, c’était 7 plats (7 entrées, 7 plats, 7 desserts) et... 7 euros 

        c’est mode « périgourdin » et copieux 
        ( cuisine de Mousquetaire Maïté- archéologique, du moins d’un autre âge)
        Bonne barbaque  servie de Margaux ( de 4 à 6 ans d’âge) au pichet

        Malgré un accueil très chaleureux et un service agréable, 2-3 choses me chagrinent.
        On est un peu les uns sur les autres TROP BRUYANT 
        et quelle chaleur si vous êtes installés dans la cave, 
        et cette sensation que d’autres attendent votre place

        Il est grand temps que fleurissent sur notre sol , JO et foot obligent,
        les churascarria avec sa star Picanha

      • Fergus Fergus 7 janvier 2014 09:11

        Bonjour, Brieli.

        Pour ce qui est de l’Auberge des 7 plats, j’avoue ne pas y avoir mis les pieds depuis pas mal de temps.

        Quant au concepts brésiliens, pourquoi pas ? A cette différence près qu’il vaudrait mieux voir des serveurs habillés à la mode des buronniers d’Auvergne qu’à celle des gauchos pour ne pas trop sombrer dans la caricature.

        Je te présente mes meilleurs vœux pour 2014.


      • Sonny 7 janvier 2014 17:42

        L’auberge que vous citez a changé de propriétaires il y a déjà quelques temps (2 ans je dirais). Sauf erreur, la cuisine n’était pas faite sur place mais préparée par un traiteur. Les anciens propriétaires ont ouvert un nouveau restaurant Place St Pierre, dont le nom m’échappe actuellement (celui à côté des Cocottes sarthoises je crois).


      • COVADONGA722 COVADONGA722 6 janvier 2014 10:56

        yep Fergus , belle ville mais ville de garnison ennuyeuse.La 7 e légion Romaine « Claudia » y aurait stationné le légat de l’époque était un Fabius Marwaaaaaaaf !!!!!!!



        Asinus : ne varietur 

        • Fergus Fergus 6 janvier 2014 12:03

          Bonjour, Asinus.

          Merci pour ces précisions. Plusieurs Fabius ont marqué l’histoire romaine. Quant au nôtre, c’est peut-être à une lointaine parenté qu’il doit d’apparaître aujourd’hui comme une antiquité de notre monde politique.


        • Kookaburra Kookaburra 6 janvier 2014 11:10

          Comme j’habite près des restes romans les plus connus, je croyais avoir tout vu, ou au moins les plus intéressants, mais les photos montrent des restes vraiment exceptionnels, mieux conservés que la plupart des autres. Je n’ai jamais vu des remparts romans aussi beaux. Merci Fergus.


          • Fergus Fergus 6 janvier 2014 12:05

            Bonjour, Kookaburra.

            Merci à vous. Ces remparts sont effectivement très beaux et font, à mes yeux, partie des monuments gallo-romains les plus intéressants de notre patrimoine national.


          • Fergus Fergus 6 janvier 2014 12:11

            Bonjour, Lyacon.

            Merci pour ces liens. Comme le montrent les images, Le Mans ne manque en effet pas de points d’intérêt, et la vieille ville est particulièrement agréable à arpenter à la découverte du patrimoine architectural.


          • La râleuse La râleuse 6 janvier 2014 14:43

            Bonjour Fergus,

            Après avoir vécu ma jeunesse et mon adolescence entre Compiègne et Soissons, ma vie de femme entre Paris, l’Essonne et le Val d’Oise, avoir épousé un breton avec l’illusion qu’il nous ferait vivre entre Côtes d’Armor et Ille-et-Vilaine, je ne peux pas dire que j’ai été charmée par la Sarthe où le destin m’a amenée il y a bientôt 5 ans maintenant. À proximité du Mans, justement et très exactement dans la vraie ville qui abrite le circuit des 24 heures autos/motos/camions/... comme je l’ai découvert à mes dépens après mon arrivée.

            Aussi quand vous dites : « ... une région charmante mais sans grand caractère,...  », je retiens surtout le qualificatif « ... sans grand caractère,...  »

            Toutefois, je suis bien d’accord que le Vieux Mans est absolument sublime de par son architecture et s’y promener (en été de préférence parce que les rues bien pentues sont à éviter par jours de verglas) représente un régal visuel de choix.

            Il est toutefois regrettable que les habitants du Vieux Mans ne soient pas contraints de garer, dans la journée, leurs poubelles à l’intérieur de leurs cours ou maisons. Leur exhibition constante du matin jusqu’au soir gâche un peu le paysage.

            Avec mes meilleurs vœux pour que cette année vous soit favorable,

            Cordialement


            • Sonny 6 janvier 2014 16:22

              Bonjour La Râleuse,


              Le circuit des 24h motos/camions (Bugatti) est intégralement situé sur la commune du Mans. Il n’en est pas de même pour le circuit dit « de la Sarthe » (auto) j’en conviens. Ce circuit fait parti du paysage local. Ainsi il est regrettable que vous ayez choisi d’habiter à cet endroit sans prendre ce fait en compte. 

              Je vais être honnête, le caractère de l’Essonne ou du Val d’Oise ou même des Yvelines (où j’habite), personnellement, je le cherche encore... Le sale caractère de ses habitants, ça, par contre, je n’ai pas mis de temps à le trouver...

              Il y a mille et une choses à apprendre du coin : des paysages variés ; on peut passer des « alpes mancelles » à un paysage de pin et de bruyères qui rappelle le Sud en quelques kilomètres seulement, à d’autres paysages plus « normands » puis à des forêts de grand feuillus (Bercé, Perseigne, etc...).

              Il manque la mer, c’est sûr que pour ça, si c’est ce que vous recherchiez initialement vous avez mal choisi votre département.

              Une histoire, car cité ancienne marquée par les siècles et les ères gallo romaines, médiévales et plus récemment par le passé industriel très riche dans cette ville (Usines Bollée, Chappe, premiers vols des frères Wright etc...). 

              Je vous encourage à vous abonner ou à acheter le magazine « Maine Découverte » (je n’ai pas d’actions chez eux) pour en apprendre plus sur le coin si cela vous intéresse. C’est vraiment un magazine de qualité, à la fois par le contenu et le contenant.

              Cordialement, un ancien Sarthois.

            • Fergus Fergus 6 janvier 2014 17:09

              Bonjour, La Râleuse.

              Je comprends vos réserves concernant la Sarthe qui est loin d’être l’un des départements les plus attractifs bien qu’il soit ici et là plutôt vallonné et bien plus vert que les confins de la Beauce. Fort heureusement, cela n’enlève rien au patrimoine du vieux mans qui vaut réellement d’être visité.

              De mes promenades dans les rues de la Cité Plantagenêt, je n’ai pas gardé le souvenir de ces poubelles, mais peut-être n’y ai pas prêté attention ; quoi qu’il en soit, le fait est que leur présence en de tels lieux peut détonner.

              Je confirme que, par temps de neige et plus encore de verglas, certaines ruelles se transforment en pistes noires, à n’aborder que si l’on possède une technique personnelle très sûre et de bons crampons aux chaussures.

              Meilleurs vœux également pour vous-même et votre famille.


            • Fergus Fergus 6 janvier 2014 17:25

              Bonjour, Sonny.

              Bravo pour cette défense de la Sarthe. Le fait est que chaque département possède un potentiel, même s’il s’impose parfois moins nettement. Assez d’accord avec vous pour ce qui concerne l’Essonne (mis à part Dourdan et ses environs) ou le Val d’Oise. En revanche, je vous trouve injuste pour les Yvelines : entre la forêt de Rambouillet et les superbes campagnes et villages du côté de Chevreuse ou Montfort-L’amaury, ce département a d’énormes atouts, sans même parler de Versailles.

              Sur la variété des paysages de la Sarthe, vous avez raison, et mon épouse, originaire du Sud-Ouest, est sensible aux bois de pins sur tapis de bruyères que l’on peut rencontrer, si ma mémoire est bonne, entre Bouloire et Saint-Calais : un vrai paysage landais.


            • La râleuse La râleuse 6 janvier 2014 17:40

              Bonjour Sonny,


              Je ne recherche pas la mer pas plus que les plages avec palmiers. L’une et les autres m’indiffèrent.

              Je suis une amoureuse inconditionnelle des arbres et des forêts.

              Et je reconnais la beauté de quelques forêts sarthoises tout comme la beauté des paysages offerts par les Alpes mancelles (hélas, je n’ai pas de voiture et je dois attendre les séjours annuels d’une amie pour m’y promener) aussi je reste nostalgique de mes bois et forêts oisiens puis essonniens, puis valdoisiens qui avaient l’avantage d’être proches des endroits que j’ai habités.

              Là où je suis, le seul lieu de promenade est le chemin de halage le long de la Sarthe, très agréable quand il n’est pas inondé ce qui est trop souvent le cas.

              Quant au caractère des sarthois, si je l’ai trouvé convivial chez les manceaux, je n’en dirai pas autant des ar..geois.

              En vous adressant tous mes souhaits de bonne et heureuse année.


            • Sonny 7 janvier 2014 17:22

              Bonjour La Raleuse et Fergus,


              Je suis également un inconditionnel des forêts et je trouve qu’en Sarthe, on est plutôt très bien servi. Il est vrai que j’ai été un peu injuste avec les Yvelines (qui est le département que je connais le mieux des 3). Les bois du côté de Rambouillet sont sympas, la vallée de Chevreuse aussi et pour moi Versailles est la seule ville digne d’intérêt du coin (je compare par exemple à « l’ignominieuse » Saint Quentin en Yvelines). Mais pour le commun des mortels, y habiter s’y révèle bien difficile... Les bois en vallée de Chevreuse sont surpeuplés le week-end... et les conditions de logement font qu’il est bien difficile de trouver un coin à habiter qui soit à la fois « sympa » et accessible aux transports et voies de circulation... sans compter le comportement des gens qui pour moi gâche vraiment le tableau...

              Je ne me prononcerai pas sur les Ar**geois, je n’en connais pas, mais à mon sens le Sarthois se révèle quand même bien plus accessible que là où j’habite actuellement, cela me saute aux yeux quand j’y reviens (et j’y reviens encore souvent)... et beaucoup moins près de ses sous que la population des Yvelines qui visiblement a peur de devenir pauvre (ou ne souhaite que s’enrichir aux dépens des autres, rayez la mention inutile). Il n’est pas bien de faire des généralités, les exceptions m’excuseront donc, mais c’est la tendance générale que je ressens.

              Sur la remarque concernant les poubelles du vieux Mans, il est certain que la ville aurait à y gagner. Par ailleurs, j’en profite pour vous conseiller d’assister à Cours et Jardins (au mois de Septembre je crois), certaines maisons du vieux Mans sont alors ouvertes, ça vaut le coup d’oeil !

              Cordialement,

            • Fergus Fergus 7 janvier 2014 17:38

              Bonjour, Sonny.

              Merci pour le conseil concernant « Cours et Jardins ». A retenir également comme dates celles des « Journées du Patrimoine » qui voient souvent s’ouvrir des lieux habituellement fermés ou rarement visitables.


            • Baarek Baarek 6 janvier 2014 16:26

              Bonjour Fergus,

              Je suis né au Mans. Effectivement, cette fameuse muraille, que j’ai bien trop souvent vu pour m’étonner encore de son prix historique, est un fleuron architecturale. Elle est très propre et belle à admirer. Le vieux-mans est lui un amoncellement de ruelles étroites et pavées, bordées de restaurants, exhibant fièrement leurs enseignes dans la rue. La période des 24 heures voitures et moto, sont l’occasion pour les fans de pistons et autres carburateurs, de voir les plus belles voitures imaginables (Rolls Royce, Lamborghini, Jaguar...) et un fourmillement de motards, pétaradant, slalomant entre les voitures.

              Hélas je suis d’accord avec la raleuse, qui dans son commentaire avait souligné le manque de folie de cette ville. Néanmoins, je pense qu’elle pourra rejoindre Nantes dans les années à suivre, car cette ville à décidément beaucoup de potentiel. (Que ce soit éducatif, industriel, innovation etc...)

              Bien à vous.


              • Fergus Fergus 6 janvier 2014 17:34

                Bonjour, Baarek.

                Amusant comme on peut finir par être indifférents aux plus beaux monuments à force de passer devant. Ils font partie du décor et cessent, au fil du temps, de nous étonner. Il en va de même pour nous tous. Mais il suffit de partir et de revenir quelques années plus tard pour que la magie opère...

                Que Le Mans puisse manquer de « folie » en dehors des périodes de compétition auto et moto, est sans doute une réalité partagée par de nombreux manceaux. Mais une réalité qui vaut également pour la majeure partie des villes de taille comparable. Au moins Le Mans ne connaît-elle pas qu’une vie circonscrite aux seuls mois d’été.


              • soi même 6 janvier 2014 19:29

                @ Fergus , la ville du Mans recèle aussi une particularité unique en France, sur le lieux de la Cathédrale , il y a un menhirs bien étrange.

                 https://www.google.fr/search?q=menhir+de+la+cath%C3%A9drale+du+mans&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=bPTKUrGDM8qV0QWdyYFY&ved=0CEEQsAQ&biw=853&bih=533


                • Fergus Fergus 6 janvier 2014 20:17

                  Bonsoir, Soi-même.

                  Un menhir bien étrange, en effet, que connaissent tous les Manceaux. Agée de 7000 ans, la « Pierre de Saint-Julien » aurait, selon la légende, été sauvée de la destruction par l’évêque en personne avant d’être accolée plus tard à la cathédrale.


                • Baarek Baarek 7 janvier 2014 09:33

                  Petit, on me disait de mettre mon pouce dans le trou en son centre, et de faire un vœux... Je pense que ça ne fonctionne pas.


                • Fergus Fergus 7 janvier 2014 10:08

                  Bonjour, Baarek.

                  Mais peut-être ce menhir a-t-il mieux porté chance à celles qui, autrefois, lui prêtaient le pouvoir de vaincre l’infertilité...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès