• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le mariage de Barillon » de Georges Feydeau

« Le mariage de Barillon » de Georges Feydeau

En cette rentrée théâtrale 2005-2006, le théâtre du Palais Royal convie les Parisiens à découvrir un "nouveau" Feydeau, plus précisément une pièce de jeunesse où les dysfonctionnements de l’état civil seront à l’origine de multiples quiproquos successifs impliquant que l’institution du mariage y soit battue en brèche par des entorses peu orthodoxes.

Ainsi l’union polygame ou homosexuelle y fera des incursions intempestives aux dépens de ses protagonistes, au gré d’aberrations administratives.

Il s’agit d’une oeuvre également musicale dont Jacques Echantillon n’a souvent conservé que les accroches des airs à l’exception de quelques morceaux de choix ; a capella les chansons sont accompagnées au piano tour à tour par quelques-uns des comédiens.

La mise en scène enlevée est parsemée de clins d’oeil à des références cinématographiques cultes, le facteur de "Jour de fête", la silhouette de Delon en panoplie de justicier et bien d’autres livrées à la perspicacité du spectateur.

Le couple Claire Vernet (madame Jambart) - Jean-Luc Porraz (Barillon) mènent ces noces rocambolesques tambour battant et après l’entracte, Ursule la soubrette a l’opportunité de se livrer à un festival de malicieuses ingénuités qui permettent à Caroline Maillard de devenir la révélation de cette création !...

Cependant si le rôle de Topeau (Jean-Michel Mole) est censé être au coeur d’erreurs lourdes de conséquences, les explications désuètes que celui-ci doit apporter pour se justifier plombent quelque peu le début et l’épilogue de ces tribulations conjugales.

L’ensemble du divertissement est néanmoins d’excellente facture, notamment grâce à son interprétation très débridée selon une adaptation particulièrement inventive.

L’ensemble constituant une analyse socioculturelle si peu insensée pourvu que le cynisme paranoïaque y soit compris à l’aune d’un humour salvateur.

Theothea.com

photo de "Caroline Maillard" par Orly

LE MARIAGE DE BARILLON *** de Georges Feydeau - mise en scène  : Jacques Echantillon - avec Franck Desmetd, Philippe du Janerand, Jean-Marie Lecoq, Olivier Lefevre, Caroline Maillard, Jean-Michel Mole, Jean-Luc Porraz, Elisa Sergent, Jacques Serres, Claire Vernet - Théâtre du Palais-Royal -


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • docteurpouetpouet (---.---.140.196) 22 novembre 2005 20:51

    pour ma part j’ai trouvé cette pièce trés mal joué les acteurs hurlant plus qu’autre chose, l’histoire est somme toute relativement linéaire avec des rebondissements que l’on devine trop facilement, je trouve que pour le cadre du palais royal et le prix d’entrée la pièce n’est pas à la hauteur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès