• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Mur invisible » : S(O)S

« Le Mur invisible » : S(O)S

Alarmée par la nuée d’applaudissements qui ponctua un discours antisémite prononcé par le sénateur John Rankin, Laura Z. Hobson décida de s’atteler à l’écriture d’une nouvelle empreinte d’urgence, l’embrasée Gentleman's Agreement. Un état des lieux lucide et controversé du racisme se doublant d’une fable humaine intemporelle.

Producteur de cinéma au nez fin, Darryl Francis Zanuck s’empara promptement des droits d’adaptation du récit, malgré les réticences et divisions de la 20th Century Fox, inquiète quant à la portée d’un tel projet au lendemain de la Shoah. Une fois Le Mur invisible sur les rails, c’est à Elia Kazan qu’est revenu le soin d’échafauder ce drame hautement politisé, où le trouble se niche insidieusement au cœur de l’intolérance et de l’étroitesse d’esprit.

Sujet tabou à l’époque, l’antisémitisme y est décliné sous toutes ses formes : lors des recherches d’emploi, au sein de la bourgeoisie, en médecine, dans les complexes hôteliers, à l’intérieur des établissements scolaires, au restaurant, voire chez les Juifs eux-mêmes, pas avares de jugements hâtifs à l’endroit de leur communauté.

Plusieurs fois oscarisé, Le Mur invisible marche précisément dans les pas de Phil Green, un journaliste américain mandaté par sa hiérarchie en vue de rédiger un papier ayant trait à la haine des Sémites. Un ouvrage ingrat, périlleux, et d’autant plus complexe qu’il prend son devoir très à cœur. Après force hésitations, le reporter choisit finalement d’endosser lui-même le costume du pestiféré, clamant à qui veut l’entendre sa prétendue juiverie.

Une période tumultueuse durant laquelle il sera confronté aux provocations gratuites, à l’ignominie, au rejet, au cynisme et aux injustices. Une frontière invisible qui le tourmentera et ira jusqu’à empiéter sur son couple. La lutte acharnée que mènera Phil Green est double : dégourdir la conscience collective et imposer la vérité, crue et abrupte, au cœur de chaque foyer. Gregory Peck, figure de proue d’une distribution impeccable, apparaît comme un filet de lumière dans la pénombre, un accès de sensibilité rompant l’impassibilité des masses.

Superbement photographié par Arthur C. Miller, sublimé par les partitions envoûtantes d’Alfred Newman, ce drame à la gravité appuyée se pare des atours – parfois trop prégnants – d’un catalogue des abjections. Chef-d’œuvre intrépide sur l’aveuglement, il sonde en effet, sans discontinuer, les antisémites (im)pitoyables, une bourgeoisie indifférente et une société civile minorant avec obstination la menace xénophobe.

Après coup, Elia Kazan exprimera deux regrets majeurs au sujet de son œuvre : une intrigue romantique jugée envahissante et une forme d’embellissement factuel forcément mal à propos. Deux bémols qui ne peuvent toutefois masquer l’essentiel : l’hardiesse nécessaire d’un baril de poudre maintenu en équilibre instable. 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • OMAR 30 juin 2014 17:37

    Omar33

    @Jonathan :« Sujet tabou à l’époque, l’antisémitisme y est décliné sous toutes ses formes... ».

    Ça, c’était avant...

    Car aujourd’hui c’est tout-à-fait le contraire.

    Gare à vous si vous ou n’importe quel congressiste américain ne fait pas une standing-ovation à chaque phrase proclamée par un extrémiste israélien...
    http://femininisrael.com/si-vous-netiez-pas-devant-votre-ecran-cet-apres-midi-mr-b-netanyahou-devant-un-congres-sur-les-rotules/

    Allez remplacer les mots « musulmans » par « juifs » ou « Coran » par « Thora », par exemple, dans les commentaires ou écrits des médias français, et vous aurez affaire à « Gayssot ».

    Et, bien sûr, essayez de faire un film dénonçant un tantinet, cette vague anti-islam qui inonde l’Occident.

    Car là, le Mur est bien visible, et pas uniquement à Gaza ou Naplouse
    https://www.google.dz/search?q=Isra%C3%A9l+palestine+le+mur&newwindow=1&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=3IOxU7CwNIXW0QXalIDYCw&ved=0CCcQsAQ&biw=1366&bih=608

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès