• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le photo-journalisme : Nouveau fournisseur du marché de l’art et de (...)

Le photo-journalisme : Nouveau fournisseur du marché de l’art et de la décoration ?

Après Sygma et Gamma, quelle autre agence de presse photo va fermer ses portes ou être revendues ? Même la célèbre agence Magnum est en perte de vitesse ! ! En effet, les photographes professionnels sont désormais en concurrence directe avec une horde de shooters amateurs ( qui sont parfois talentueux ). Chaque responsable commercial de ces agences cherche aujourd’hui des débouchés pour faire repartir les ventes et les marges.

  • La montée en puissance des pseudo photo-reporters

De nombreux amateurs éclairés se transforment désormais en fournisseurs d’images pour les magazines et journaux. Ils ont aujourd’hui, dans leur panoplie, les appareils photos dernier cri. Des reflex qui leur permettent de produire des images d’une excellente qualité. Il est vrai que le prix de ces appareils a largement chuté. Aussi, avec un budget de 600 à 800 euros vous trouvez dans des grands magasins spécialisés un boîtier et un objectif de très bonne facture. Mais reste le talent qui lui ne s’achète pas…

Avec cet accès de plus en plus facile à du matériel de pro, nombreux sont ceux qui se transforment en photo-reporters. Ou tout du moins, croît pouvoir le faire…Et cette situation fait le bonheur et la fortune des fameuses banques en ligne d’images à 1 euro.

Mais tout n’est pas joué et les agences ont quelques possibilités pour rebondir si elles optent pour les bonnes stratégies. L’une des voies que certaines semblent emprunter est celle de l’art décoratif. Les univers de la décoration et de l’art ont effectivement compris toute la force des images de photo-reportage professionnel. Ces photo-reporters fournissent en effet des photos artistiques qui réussissent à concilier émotion et réflexion. De plus, le travail des photojournalistes est assez large pour correspondre aux goûts et aux couleurs de chacun. Et permettre ainsi de pouvoir accrocher une photo de reporter au dessus de son canapé.

  • Des différences entre le marché de la photographie d’art et le secteur de la décoration

Depuis toujours, le marché de l’art et celui de la décoration se sont entrecroisés. Par contre, concernant la photographie de presse, certaines images iront davantage vers l’art alors que d’autres iront plus logiquement vers la décoration.

photo guerre srilanka par Q.SAKAMAKI

Les photographies artistiques les plus dures ( les photos de guerre par exemple ) s’orienteront davantage vers des collectionneurs qui recherchent un visuel avec une histoire. Alors que les images les plus graphiques s’adresseront plus naturellement vers des personnes à la recherche d’une décoration originale.

Mais certains pourraient dire : « Jamais je n’accrocherais une photographie de guerre au dessus de mon canapé… » Il est évident que les images les plus choquantes vont avoir du mal à s’imposer. Toutefois, concernant le marché de l’art, rien n’est jamais fixe. Qui aurait pu prédire le succès de Damien Hirst et de ses animaux figés dans le formol. Et qui d’autre aurait pu penser voir des œuvres d’art contemporain très colorées côtoyer le classique mobilier du château de Versailles ? 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 décembre 2010 10:57

    Le photojournalisme se démocratise, la bonne affaire...

    une corporation aussi snob que ça ne peut que disparaître... nous sommes tous des photojournalistes grâce aux nouvelles technologies (portable, apn, vidéo...) et leurs fonctions toutes automatiques, plus besoin de connaissances techniques de prise de vue, maintenant seul le regard et le l’opportunité suffit lorsqu’il fallait de solides bases photographique il y a encore 20 ans...

    Tout ça participe de la globalisation de la moisson de l’information qui ne peut faire que du bien à l’éclosion de la vérité, les seuls aigris sont les directeurs d’agences, mais c’est la sélection naturelle !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

culture-photo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès