• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le plasticien Laurent Pariente s’expose

Le plasticien Laurent Pariente s’expose

J’ai vu l’exposition du plasticien Laurent Pariente au Musée Bourdelle à Paris. A la lecture des articles de presse, cela s’annonçait très ennuyeux. J’ai donc filé, pour être sûr.

Il expose d’abord d’étranges tableaux scarifiés ; j’aurais souhaité un écrit de sa part nous disant ce qu’il a voulu faire. C’est ringard de demander des explications à un artiste, je sais, mais j’assume, car j’aime chercher dans une oeuvre ce qu’a voulu y mettre son créateur. Cela aide à oublier ses propres idées pour se plonger dans celles d’un autre, j’adore ça. Et comme cela ne m’empêche pas d’y lire aussi autre chose, pourquoi ne pas le faire ? Laurent, si vous me lisez... Il y a là-bas une grande installation de murs de plâtre qui nous intéresse tout particulièrement, nous, architectes, parce que les artistes, lorsqu’ils créent, ont moins de contraintes de fonctionnement que nous n’en avons, moins de réglementations, et ils peuvent ainsi aller plus loin dans les effets d’espaces, de plastique, d’architecture. On circule dans la scénographie, et à tout moment, des cloisons se jettent devant nous pour nous bloquer le passage, des lumières viennent casser des angles, détruire des murs. Çà et là, quelques sculptures semblent juste terminées et laissées là telles quelles par le sculpteur. Oubliées au milieu des murs blancs, elles montrent bien les conditions du silence nécessaire à la création artistique, c’est très émouvant. Et partout, partout, des effets de perspectives, de contre-jours, de clairs-obscurs, et aussi des enfilades, des profondeurs, des épaisseurs. Une musique spatiale, incompréhensible donc, avec juste quelque notes comme moyens, exactement ce que j’aime. Alors, si vous aimez, vous aussi, vous dépayser dans des choses vraiment autres... Au bout d’un moment, évidemment, à circuler comme cela, on est perdu : le but de l’oeuvre est donc atteint.

Le site du Musée Bourdelle
L’exposition
Le site de Laurent Pariente


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Miles (---.---.59.192) 5 septembre 2006 13:03

    Monsieur Bourdel merite-t-il cela ?

    Les arts plastiques sont le respect de la matiere, le savoir-faire de la main et le souvenir des anciens liés à la noblesse du support ,support à la transmission pour se retrouver..

    Ces installation sont du spectacle ,de la scénographie ,de l’ephemere quitte à casser les supports pour emouvoir,de l’idiologie de pulsions en placards..pour se perdre...


    • David Orbach 5 septembre 2006 16:00

      Bon Miles, je pense que Bourdelle ne s’en relèvera pas la nuit pour cela mais je m’avance. smiley

      Pour le reste « Les arts plastiques sont le respect de la matiere, le savoir-faire de la main et le souvenir des anciens liés à la noblesse du support » je ne te suis pas vraiment.

      Je constate au contraire que tous les arts, dont évidemment l’art plastique, sont le résultat d’un coït irrespectueux et égoiste entre l’artiste et la matière. Rien de noble la-dedans même si le résultat l’est. Et ils se perdent sans crainte car ils savent qu’ils n’ont rien à perdre puisqu’ils vont mourir.

      cordialement


      • miles (---.---.59.192) 5 septembre 2006 17:50

        sans l’histoire de l’art, il n’y a pas d’art...il faut respecter le travail des anciens pour pouvoir le remettre en cause et là agir irrespectueusement... Je parlait de la noblesse du support..le marbre par rapport au platre, la peinture à l’huile plutot qu’à l’eau etc.. le travail en atelier impose aussi une noblesse dans le « savoir-faire de la main » une technique affuté exercée et repetée... certains artistes en oublient leurs fondamentaux .du coup à l’un des derniers salon d’art plastique Europeen, il n’y avait plus qu’un artiste français représenté. aller savoir pouquoi....


        • miles (---.---.59.192) 5 septembre 2006 19:09

          Pour « respecter le travail des anciens » encore faut-il le faire connaitre au generation à venir. Transmission et matiere sont liés. Les egyptiens avait un respect du support et de la matiere qui nous laisse encore admiratifs quelques de 2000ans apres,la « Vénus de milo »n’etait pas en platre et « la joconde » pas à la peinture à l’eau...

          cordialement


        • David Orbach 6 septembre 2006 20:43

          « la »Vénus de milo « n’etait pas en plâtre et »la joconde« pas à la peinture à l’eau »

          Hum, je vois que vous avez bien repéré le point qui nous sépare vraiment. Je ne pense pas que des matériaux soient plus « nobles » que d’autres. Tout au plus certains durent-ils plus longtemps que d’autres, ce qui peut leur conférer une valeur de conservation dans le temps, mais pas artistique. Seul peut être noble le travail que nous réalisons sur le matériau, rien d’autre à mes yeux. La notion de « noblesse » diffère entre les pays : ce n’est donc qu’une convention sociale.

          cordialement


        • David Orbach 5 septembre 2006 18:09

          Tiens ? Miles, Là c’est curieux, je suis d’accord avec vous sur tout. smiley

          Daccord avec la « technique affuté exercée et repetée ». le travail doit être journalier comme les gammes chez un pianiste.

          Daccord avec « respecter le travail des anciens » si cela veut dire d’y penser et de s’y reférer continuellement.

          Ah ! pour les matériaux pas d’accord, ils se valent tous A PRIORI pour moi, mais à chacun un « savoir-faire de la main » est indispensable.

          « sans l’histoire de l’art, il n’y a pas d’art » Mais bien sûr ! Mille fois bien sûr !

          « certains artistes en oublient leurs fondamentaux » Mon Dieu oui, mais l’art est si difficile ! Je leur pardonne avec joie : Au moins essayent-ils.

          à vous lire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article

Art


Palmarès