• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le Prix Clara récompense huit nouvelles d’ados

Le Prix Clara récompense huit nouvelles d’ados

Le Prix Clara couronne chaque automne les lauréats d’un grand concours de nouvelles ouvert aux adolescents de moins de 17 ans. Cette année, huit jeunes écrivains ont été primés. Ils ont reçu le 8 octobre leur distinction dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, des mains d’Erik Orsenna et de Guillaume Musso en présence de Carla Bruni-Sarkozy.  

Prix Clara 2009
« Elles » et « il » ont entre 14 et 17 ans, vivent à fond les années lycée et s’amusent quand d’autres passent leur temps à chatter sur Internet, à échafauder des histoires, drôles, profondes, mystérieuses et parfois à dormir debout. « Elles » et « il », lisent naturellement Harry Potter (J.K. Rowling) et Eragon (Christopher Paolini), pratiquent avec passion la voile et l’équitation et se revendiquent filles et fils spirituels de Balzac, Hugo, Stephan Zweig, Tonino Benacquista ou Michelle Paver. « Elles » et « il » ? Ce sont les huit lauréats (7 filles et seulement 1 seul garçon) du prix Clara 2009, qui récompense chaque automne, les nouvelles de jeunes écrivains en herbe. C’est ainsi que le 8 octobre dernier, Marie Friess, Clara Gonin, Marie Lécuyer, Charlotte Marsac-Mougennot, Fabien Maurin, Claire Mercier, Hélène Pierson, et Tiphaine Scholer, ont reçu leur prix des mains de l’écrivain Guillaume Musso dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, en présence de Carla-Bruni Sarkozy, marraine de cœur pour la deuxième année consécutive de l’opération.
Créé en 2006 en mémoire de Clara, décédée brutalement à l’âge de 13 ans des suites d’une malformation cardiaque, le jury, présidé par Erik Orsenna, est composé de onze personnalités du monde des lettres et de l’édition : Camilla Antonini, Gilles Cohen-Solal, François Dufour, Isabelle Lebret, Bernard Lehut, Florence Malraux, Héloïse d’Ormesson, Jorge Semprun, Bernard Spitz, Alexandre Wickham. « Clara avait 13 ans. Clara aimait lire. Clara aimait écrire. Clara nous a quittés. Brusquement. C’est en l’honneur de Clara que nous avons voulu créer ce prix destiné aux adolescents qui aiment lire et écrire. Comme Clara. » rappelle en préambule de la remise du prix Erik Orsenna.
 
Prix Clara 09
 
PLUS DE 600 NOUVELLES
 
Fabien Maurin est le seul garçon à avoir été primé cette année. Venu spécialement d’Arcachon avec sa petite sœur et ses parents pour recevoir son prix sous les ors de la République, sa nouvelle intitulée « On m’a volé la tour Eiffel » évoque justement la stupéfaction d’un chef de l’Etat qui apprend à son réveil que la dame de fer a disparu. « Je ne pensais vraiment pas être sélectionné. J’ai envoyé mon texte seulement quelques semaines avant la fin du délai. J’avais déjà écrit quelques nouvelles, sans jamais participer à un concours d’écriture. La majorité des filles tiennent des journaux intimes. C’est peut-être pour cela qu’elles ont plus l’habitude de rédiger des histoires » explique Fabien. En récompense de leurs efforts d’imagination, les jeunes gagnants de ce prix soutenu par de nombreux partenaires dont la Fondation La Poste, Accor, Véolia Environnement, la SNCF, ou encore Orange, voient leur œuvre publiée par les éditions Héloïse d’Ormesson. Le volume vendu 10 € étant à vocation caritative, les bénéfices seront versés à l’ARCFA (Association pour la recherche en cardiologie du fœtus à l’adulte de l’hôpital Necker Enfants malades). 
Prix Clara 09
Si la passion de l’écriture vous démange et que vous voulez, vous aussi, participer au prochain Prix Clara 2010, il faut que vous ayez moins de 17 ans en septembre de l’année prochaine, que vous écriviez une nouvelle en français de 5 à 70 pages, et que vous l’envoyiez par courrier avant le 10 mai 2010 à l’adresse des éditions Héloïse d’Ormesson. Le concours est ouvert à tous les jeunes des pays francophones. Aucun thème n’est imposé et il n’est pas possible d’envoyer un texte écrit à plusieurs. Mais attention, la concurrence est rude. Pour cette troisième édition, plus de 600 nouvelles étaient parvenues pour une première sélection sur le bureau du jury. 
 
David RAYNAL
 
Vous pouvez adresser votre courrier

- soit par voie postale à l’adresse suivante :
Editions Héloïse d’Ormesson / Prix Clara
87 boulevard Saint-Michel
75005 Paris


- soit par e-mail à prixclara@editions-heloisedormesson.com

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Paul Cosquer 19 octobre 2009 13:10

    Et le premier prix est attribué par le jury à l’unanimité à...

    ... Jean Sarkozy ! Pour « Lettre à papa pour avoir 150 000 euros d’argent de poche de plus et un poste où j’auré pas à travaillé » !


    • Pépé le Moco 21 octobre 2009 00:54

      J’ai lu des articles merdiques sur AV, mais celui là il vaut « son pesant d’or ».

      En effet, le « bétail », spécialiste, rédacteur en chef et auteur, sort sa plume pour nous conter « Le prix Clara ». Retenez vos neurones, vous n’en aurez pas besoin !
      L’ovin de rédacteur, nous raconte la belle histoire de ce prix qui a récompensé huit ados ayant écrit une nouvelle. Le thème retenu pour l’exercice..., apparemment aucun ???

      Mais peut importe, les « lauréats » ont été primés par un jury dont le président est Erik Orsenna, prix Goncourt 1988 et membre de l’Académie Française. Vous imaginez l’honneur !

      Il est judicieux de rappeler que cet écrivain-penseur qui a été membre de la Commission Attali, en janvier 2008, et a oeuvré à la rédaction des 316 recommandations, qui prônait notamment l’ambition de participer pleinement à la croissance mondiale et devenir champion de la nouvelle croissance (il recommandait également à la suppression des départements et à la réduction des Communes). Mais c’était avant la crise !

      Le mouton de rédacteur enchaîne et il indique que ce prix fera l’objet d’une « oeuvre » qui sera publiée à des fins caritatives : l’Association pour la recherche en cardiologie du fœtus à l’adulte de l’hôpital Necker Enfants malades. Là on touche le fond, l’animal en appel à la compassion, justifie par ce subterfuge par la gabegie instrumentalisée. Enfin, il n’omet pas d’indiquer les dates de la prochaine sélection. Un véritable commercial dans l’âme ce propagandiste  !

      Monsieur, en tant que pseudo journaliste, avez-vous conscience de la médiocrité de vos essais de reportage ? Votre soumission au récit conventionnel, vous intérroge-t’elle sur la pertinence de vos interventions ?

      Je vous conseille de réserver vos étrons à la presse à laquelle vous avez déjà collaboré, qui est adepte de ce style d’article, tout comme la presse people.

      Je vous souhaite bonne continuation et peut-être que votre persévérance vous conduira à un poste auprès du Ministre de la communication en exercice.

      Bon courage.

      Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès