• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le regard de Marjane Satrapi sur la France

Le regard de Marjane Satrapi sur la France

Marjane Satrapi est l’auteur iranien le plus lu au monde. Ses bandes dessinées sont une invitation à découvrir l’Iran à travers les yeux d’une jeune fille -elle-même... noyée dans la ferveur de la révolution islamique de 1979 (Persepolis) ou d’une jeune femme disons... plus mûre... dont les conversations avec ses amies autour du samovar surprendraient plus d’un occidental... (Broderies).

Dans le cadre des rencontres intitulées Le regard des autres, organisées par la Bibliothèque nationale de France, et dont le principe consiste à inviter une personnalité étrangère à parler de la France, Marjane Satrapi a d’abord dit l’affection qu’elle avait pour notre pays. Élevée dans une famille bourgeoise et intellectuelle de Téhéran, elle eut la chance de fréquenter le lycée français de Téhéran ("le comble du chic...") puis le lycée français de Vienne lorsque ses parents quittèrent l’Iran. Cet attachement à la France n’est cependant pas sans reproches : la lourdeur de l’administration, le vote négatif au référendum sur le traité constitutionnel européen ("J’étais en colère !!!"), la loi interdisant le port de signes religieux à l’école "alors que je suis contre l’obligation de porter le voile...".

Iranienne, polyglotte, mariée à un Suédois, vivant en France, Marjane Satrapi témoigne d’une identité plurielle qui lui vaut quelques inimitiés. Invitée par des "généraux américains opposés à la guerre en Irak" à prononcer une conférence devant l’Académie militaire de West Point, elle fut accusée (par qui ?) de livrer des renseignements aux États-Unis...

Les livres de Marjane Satrapi se sont déjà vendus à plus d’un million d’exemplaires dans le monde, et ont été traduits en vingt langues.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • (---.---.2.197) 20 décembre 2005 21:57

    très politiquement correct.....trop........le monde de la bd semble agacé......c’est correct comme bd mais ne mérite en aucun cas tout ce battage et ces prix...et son parcours personnel ne doit pas interférer sur les jugements ??? laissons leur chance aux inconnus talentueux sans passe droit..........


    • Alexandre Santos (---.---.183.51) 5 janvier 2006 14:23

      Je trouve au contraire que cette BD mérite tout le battage et bien plus. Elle propose une vision alternative sur une question clef de notre monde actuel (évolution de l’Iran, etc). Le texte et le dessin montrent une grande sensibilité et justesse de ton. Cette BD a bâti sa réputation sur son talent, et pas par battage médiatique. Qu’il y ait actuellement une consécration médiatique, pourquoi pas ? C’est bien mieux que de s’attarder sur le dernier navet d’Uderzo.

      Et pourquoi parler de cette BD porterait atteinte aux auteurs inconnus ? Au contraire, il me semble que Marjane a ouvert la voie à de nouveaux auteurs (femmes, non-européens, parlant d’autre chose que l’habituelle imagerie occidentale).

      Bref, reservez ce genre de critiques pour des monstres sacrés comme Uderzo, justement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès