• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le retour des romans d’aventures

Le retour des romans d’aventures

Enfant, je passais des heures et des heures à lire des récits d'aventures épiques ou extraordinaires.

C'est avec plaisir que je constate que des écrivains aussi talentueux que ceux du 19 ème siècle se lancent dans l'écriture de ces romans qui chroniquent d'une manière originale des pages de notre histoire....

L'intérêt de ces oeuvres c'est de pouvoir plaire à des adolescents et à des adultes....

Quand en plus l'auteur nous invite à réfléchir une problématique, comme le regard porté sur un être dit "anormal".... c'est alors une chance à saisir.

«  Les Aventures fantastiques

d'Hercule Barfuss  »

roman de Carl Johan Vallgren

éditions Lattès

mai 2012

427 pages

7,60 € Roman fantastique d'aventures

La laideur n'est pas liée à l'aspect physique

Le lecteur est plongé dans le fantastique épique et l'adulte que je suis aujourd'hui retrouve la passion qu'il a éprouvée, enfant, en dévorant les romans d'Alexandre Dumas...

On est loin pourtant très loin des trois mousquetaires .

L'histoire commence un soir de tempête en Prusse lors de l'hiver 1813 quand un médecin est appelé au chevet d'une femme prise par ses douleurs. Deux enfants vont naître la même nuit de deux mères différentes.

Le hasard veut que dans cette maison close, deux femmes accouchent au même moment.

Le premier enfant est un «  monstre  » hideux, dénué de bras et sourd et muet, le deuxième est une ravissante fillette.

Ces deux là , élevés ensemble durant la première partie de leur enfance s'aiment profondément. inséparables, ils ne font qu'un .

La vie ou plutôt la méchanceté des hommes les sépare pour un avenir proche sombre pour l'un comme l'autre.

L'aventure commence dans un siècle où règne en Europe l'intégrisme religieux et l'obscurantisme, portés par l'Inquisition.

Ce «  monstre  » ne peut être qu'un envoyé du malin, d'autant plus qu'il est doué de télépathie et est capable d'interpréter des morceaux de musique avec ses pieds....

Hercule affronte des épreuves difficiles et atroces pour survivre et surtout atteindre le seul objectif qu'il s'est fixé  : retrouver sa belle.

C'est une histoire étrange qui est racontée :ces aventures extraordinaires, effrayantes parfois sont le reflet de ce 19ème siècle où se côtoient la lumière et l'obscurité avec la science et le socialisme utopique d'un côté et la réaction cléricale de l'autre....

Ce livre n'est pas noir et la vision de l'auteur n'est pas du tout pessimiste  : l'intégrisme religieux est combattu par de nombreux croyants et Hercule est d'accord avec son ami Barnaby Wilson quand ce dernier, un autre «  monstre  » entrevoit un paradis sur terre  :

«  Tout allait de l'avant, on n'arrêtait pas le progrès....Des maladies telles que le cancer et la petite vérole seraient éradiquées, de même que la faim , la pénurie et la guerre.  »

L'auteur de ce roman, né en Suède en 1964 a publié 9 romans dont un seul, celui-ci a été traduit en français.

Vivement qu'un autre roman de Carl Johan Vallgren soit traduit....

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • muscovado 6 août 2012 10:53

    Tout à fait d’accord avec votre article. J’avais adoré ce livre qui est très original


    • rosemar rosemar 6 août 2012 18:19

      Merci pour cette découverte:une incitation à la lecture pour tous...

      L’histoire m’a rappelé L’homme qui rit de V. Hugo :une belle histoire d’amour aussi entre Gwinplaine atrocement mutilé et Déa

      Bonne journée 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires