• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Roi Lear » de Jean-François Sivadier au théâtre des Amandiers-Nanterre

« Le Roi Lear » de Jean-François Sivadier au théâtre des Amandiers-Nanterre

C’est en même temps que les deux événements majeurs du 60e Festival d’Avignon débarquent à Paris.

D’une part, Valère Novarina avec son Acte inconnu au théâtre de la Colline, d’autre part Jean-François Sivadier avec Le Roi Lear.

Si tous deux ont fait sensation à la Cour d’honneur en cet été 2007, il est évident au vu de la représentation de Lear au théâtre des Amandiers que la mise en scène de Sivadier a été véritablement pensée aux dimensions du lieu mythique initié par Jean Vilar.

Mais comme la perspective de Sivadier est ici de faire dialoguer l’intimité avec l’immensité, la grande tournée qui débute à Nanterre se trouvera, quelle que soit la jauge qui accueillera cette coproduction, de plain-pied avec son ambition initiale.

Nicolas Bouchaud, qui endosse le rôle du vieux roi meurtri par sa propre cécité à l’égard des véritables preuves d’amour filial, n’a pas l’âge traditionnel du rôle puisque la quarantaine ne lui en assure certes pas les prérogatives.

Et pourtant, c’est dans le décalage du temps, des identités, dans l’ajustement des espaces que le psychodrame va trouver pleinement son essence philosophique, si l’on accepte que les tribulations de la farce s’emparent des personnages ballottés par leur égocentrisme à courte focale.

Hommes ou femmes, tour à tour emportés par des tempêtes d’orgueil malvenu vont contribuer à construire leur propre malheur dont le roi va d’emblée prendre la tête du cortège, en devenant l’emblème de référence.

Norah Krief constituera l’alternative à cette tendance généralisée, en cumulant les deux rôles salvateurs du conte Shakespearien : à la fois Cordelia, la fille répudiée par son père ainsi que fou (du roi) se glissant dans l’ombre du monarque en péril, tel son miroir de vérité à rebours.

Une impressionnante scénographie à dimension humaine, puisque échafaudée avec la technologie moderne des tréteaux mobiles, s’est emparée du volume de la Cour d’honneur comme elle investit ici, vastes salle et scène des Amandiers avec une équipe de comédiens soudés "comme un seul homme", Nicolas Bouchaud, Stephen Butel, Murielle Calvez, Vincent Dissez, Vincent Guédon, Norah Krief, Nicolas lê Quang, Christophe Ratandra, Nadia vonderheyden, Rachid Zanouda, Jean-François Sivadier & Jean-Jacques Beaudouin.

Le Roi Lear est parmi nous, puisqu’il est le reflet et le symptôme des malentendus, des aveuglements, des conflits d’intérêts qui parcourent la société des hommes, les rendant sourds ou de mauvaise foi avec leur propre cohérence.

"Être ou ne pas être" vient ici se décliner dans sa version additive "être et ne pas être" très proche du "Connais-toi toi-même" socratique et c’est donc de la méprise engendrée par les fausses valeurs que pourrait se dégager a posteriori, la réflexion sur les erreurs d’analyse tragiques au destin de l’humanité.

Sublime forcément sublime le roi Lear, oui, mais Jean-François Sivadier lui insuffle en outre un rythme, une cocasserie, une force paradoxalement vitale, une inventivité folle de chaque instant, une ambivalence impressionniste, une malice dénuée de tout cynisme, en magicien sans armure autre que le verbe assumé par l’adaptation de Pascal Collin.

Qui sait si les facéties stylistiques de la Novalangue ne constitueraient pas une bénéfique alternative au Lear de Sivadier, alors que cette concomitance parisienne opportune résulte d’un projet chronologique en Avignon ?

LE ROI LEAR - *** Theothea.com - de William Shakespeare - mise en scène : Jean-François Sivadier - avec Nicolas Bouchaud, Stephen Butel, Murielle Colvez, Vincent Dissez, Vincent Guédon, Norah Krief, Nicolas Lê Quang, Christophe Ratandra, Nadia Vonderheyden, Rachid Zanouda, Jean-François Sivadier & Jean-Jacques Beaudouin - Théâtre des Amandiers-Nanterre -

Photo LD. Christophe Raynaud de Lage


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires