• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le sport possède-t-il des vertus sociales ?

Le sport possède-t-il des vertus sociales ?

La période estivale est traditionnellement marquée par des événements sportifs et culturels : tournois, challenges, courses, mais également festivals, spectacles de rue, cinéma en plein air. Autant de rencontres sportives comme culturelles qui ont une réelle portée populaire dans les régions. De plus, il s’agit d’événements qui mêlent autochtones, membres des comités des fêtes et touristes de passage. Cette année témoigne de plusieurs événements sportifs à portée médiatique grandissante (Roland-Garros, Coupe d’Europe, Tour de France, jeux Olympiques) dont on ne trouve pas l’équivalent sur le plan culturel. Pourtant, les initiatives ne manquent pas.

Doit-on en conclure que le sport est une pratique plus populaire ?

S’ils ne sont pas indispensables à la vie, la culture comme le sport sont deux dimensions essentielles dans l’existence. Et malgré les idées reçues, elles possèdent de nombreux points communs. Pourtant, d’un point de vue sociologique, on a souvent le sentiment que la tribu des « cultureux » s’accommodent peu de celle des sportifs. En réalité, ces deux pratiques sont-elles antinomiques ?

En tout premier lieu, pour l’un comme pour l’autre, il existe deux manières de les vivre : soit en tant que praticien averti, soit en tant que spectateur passionné. L’enthousiasme suprême s’exprime quand les spectateurs se trouvent face aux joueurs dans un stade ou une salle de spectacle, c’est selon. Dans une société où l’on déplore le repli sur soi et l’absence de lien social, ce type d’événements est à saluer et à encourager.

Par exemple, on ne compte pas les villages qui cette année encore vont accueillir le passage du Tour de France. Si c’est un temps qui rythme la vie quotidienne des habitants et favorise le lien social, c’est également une occasion d’assurer la promotion du patrimoine de son pays. En ce sens, un autre lien est à identifier entre les deux termes culture et sport.

D’autre part, les deux peuvent se jouer en individuel comme en collectif privilégiant conjointement la dimension intérieure ou l’esprit d’équipe. Un solo de batterie jazz livrera autant d’émotion à un mélomane qu’un but de foot pour le supporter.

Afin de poursuivre la concomitance entre les deux dimensions, je propose de prendre un exemple. La danse, sport ou culture. En effet, le hip-hop mêle expression artistique avec prouesse physique et sans entrer dans une réflexion poussée sur les limites de l’une de l’autre des tribus, il n’est pas évident de savoir dans quelle case ranger cette pratique urbaine.

Un autre exemple me vient à l’esprit. Je connais une ville proche de Rennes qui a créé un complexe rassemblant une piscine et un centre culturel de part et d’autre d’un hall d’entrée.

Souvent opposé à la culture, le sport est-il un facteur de lien social ?

Loin de faire l’apologie du sport au détriment de la culture, voici ce que je retiens comme vertus.

La pratique d’un sport permet le dépassement de soi en travaillant une arme indispensable : le mental. Cet exercice est idéal pour apprendre à mieux connaître son corps et par voie de conséquence réguler son être. Enfin, c’est également au cours de moments sportifs que l’on apprend la notion d’effort qui sert tout au long de l’existence.

De plus, les vertus sociales du sport sont nombreuses et largement reconnues. Le jeu permet l’échange avec l’autre. Soit dans une relation de compétition, soit dans une relation d’entraide au sein d’une équipe. A chacun de faire sa place.

Il en va de même du chef d’orchestre qui anime avec sa baguette la cohésion d’un orchestre où chaque instrument a sa place. Et la moindre fausse note perturbera la partition tout entière.

L’apprentissage d’un instrument nécessite rigueur et régularité sans conteste. Mais la passion qui anime le musicien se ressent également dans ses morceaux. C’est un puissant facteur d’émotion pour le spectateur.

Patience, maîtrise de soi, mais également volonté sont les maîtres mots d’un artiste ou d’un sportif dans la pratique. Et ce sont aussi les qualités qui forgent le respect et l’admiration du spectateur.

Fxh.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires