• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Le Système » avec Lorànt Deutsch & Stéphane Guillon

« Le Système » avec Lorànt Deutsch & Stéphane Guillon

JPEG - 54.6 ko
LE SYSTEME
photo © Helene Pambrun

De toute évidence, Lorànt Deutsch & Stéphane Guillon, ce duo tête d’affiche médiatique fait bel et bien partie du « Système » mis en place par les deux co-directeurs du Théâtre Antoine, Laurent Ruquier et Jean-Marc Dumontet (par ailleurs président de l’Association des Molières) pour attirer, comme à l’accoutumé depuis le début de leur tandem directif, un nombreux public de préférence jeune.

En l’occurrence, derrière cet écran de notoriété, se profilent également plusieurs pointures théâtrales comme Eric Métayer & Urban Cancelier ainsi que Marie Bunel & Sophie Barjac.

Bref, tout est donc bien réuni pour qu’avec cette nouvelle pièce d’Antoine Rault sous la houlette du réputé metteur en scène Didier Long, la soirée soit particulièrement réussie.

Effectivement, ce spectacle est à la fois très ambitieux, fort documenté et plein de malice au service notamment d’une métaphore globale en relation avec l’époque contemporaine.

D’autant plus qu’au-delà de l’analyse socio-économique se juxtaposent tous les travers éternels du genre humain tenté en permanence par son intérêt personnel immédiat plutôt que par une vision distanciée des équilibres.

A la mort de Louis XIV, la France exsangue financièrement se cherchait donc une sortie de crise lorsque l’Écossais John Law proposait à la Régence un remède miracle, celui de la création d’une monnaie en papier, gagée sur la confiance générale.

C’est donc, avec maintes intrigues, coups fourrés et autres malveillances, l’histoire d’une véritable fascination pour une utopie alors mal maîtrisée qui allait s’emparer du Royaume de France jusqu’à aboutir au discrédit de son génial inventeur, invité au final à s’exiler.

Quelle belle perspective comico-dramatique adossée à une ingénieuse scénographie événementielle en prise avec la chronologie et les manipulations de toutes parts !

Quelle superbe interprétation de tous ces personnages de Cour en costume d’époque, cherchant, à qui mieux mieux, à tirer les marrons du feu !

Et donc de surcroît, quel parallèle séduisant avec les affres délicieusement pervers que distille notre « système » culturo-médiatique !

Étant en quelque sorte le grand ordonnateur de ce formidable charivari des esprits et de leur cupidité, le charismatique Urban Cancelier (Philippe d’Orléans) règne ainsi en démiurge débonnaire d'un trompe l’œil à dimension hexagonale.

Certes, l’ensemble des intentions artistiques de cette création sont totalement recommandables, notamment en perspective pédagogique, toutefois la technicité financière étant ancrée au cœur du récit, il peut être « ardu » pour des consciences néophytes d’en suivre et comprendre tous les méandres.

Bien entendu, Lorànt Deutsch et Stéphane Guillon remplissent judicieusement leur propre cahier des charges ; d’aucuns pourraient même être fort surpris par tant de crédibilité d’interprétation offert par celui des deux qui débute au Théâtre !

photo © Helene Pambrun

LE SYSTEME - ***. Theothea.com - de Antoine Rault - mise en scène Didier Long - avec Lorànt Deutsch, Stéphane Guillon, Eric Metayer, Urbain Cancelier, Marie Bunel, Sophie Barjac, Stéphanie Caillol & Philippine Bataille - Théâtre Antoine


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • ricoxy ricoxy 16 février 2015 16:09

     
    Lorànt Deutsch ou Stéphane Guillon ? Aucun des deux ne me fait rie, aucun des deux ne provoque mon intérêt. Je ne dois pas avoir d’humour, ou je dois être politiquement incorrect.
     
    Tant pis !
     
    P.S. Je préfère le Deutz à Lorànt Deutsch. Mais cela n’engage que moi.
     
     


    • ricoxy ricoxy 16 février 2015 16:10

       
      Aucun des deux ne me fait rie = Aucun des deux ne me fait rire
       


    • helios999 helios999 16 février 2015 16:41

      Concernant Lorànt Deutsch , honnetement à part de rendre credible des personnages de banlieues , il n’a aucune epaisseur , mais bon il est encore jeune pour un avis definitif.

      Guillon est plus interressant lui me fait rire , je l’appellerais double pensée

      ex quand il declare « Dieudonné est un boutiquier de la haine » , on peut lui trouver de l’esprit s’il sous entend que Dieudonne utilise la haine de certain pour faire rire .
      Autre exemple quand il annonce que JM Lepen devrait etre brulé , ne fait il pas allusion à Jeanne d’arc ?
      Comme faux cul , il me fait rire et je suis certain qu’il sait rire de lui meme , raison de plus pour constater que lui a une certaine epaisseur qui plait ou pas


      • izarn izarn 16 février 2015 23:46

        Ha ? C’est l’histoire de la BCE alors ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès