• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le tambour, un instrument traditionnel revisité

Le tambour, un instrument traditionnel revisité

Au cours du siècle dernier, la technique du tambour, instrument ancré dans la culture française et européenne, s'est particulièrement développé. Depuis le début du XXème siècle, le tambour traditionnel a fortemment évolué avec l'apparition de groupes de "show" orientés non seulement sur la technique et la musicalité, mais également sur l'aspect visuel de l'instrument.

Le tambour est un instrument de musique, de percussion plus précisément, qui a connu une évolution différente selon les continents. En Europe occidentale, il s’est notamment développé en lien avec la musique militaire. C’est ainsi que l’on retrouve aujourd’hui encore un corps de tambours de la Garde Républicaine en France.

Selon Wikipédia, le tambour existe dans la plupart des cultures. Les premières traces de l’existence de cet instrument remontent à 6 000 ans av. J.-C.

Au cours du siècle dernier, la technique de cet instrument instrument ancré dans la culture française et européenne s’est particulièrement développé. Depuis le début du XXème siècle, le tambour traditionnel a fortement évolué avec l’apparition de groupes de "show" orientés non seulement sur la technique et la musicalité, mais également sur l’aspect visuel de l’instrument. Le groupe bâlois "Top Secret Drum Corps, sans doute le plus connu en Europe, est l’un des pionniers en la matière. Il a su incorporer les spécificités techniques du tambour suisse sur des tambours de type américain (snare drum), plus petits, plus explosifs et plus maniables. Le résultat est simplement hallucinant...

En France, les tambours de la Garde Républicaine ont également développé leur propre show, tout en gardant leur instrument traditionnel (tambour français d’ordonnance). 

Enfin, un autre groupe suisse découvert tout récemment et nommé Majesticks a développé un show à l’aide de tambours bâlois (tambours traditionnels en Suisse) posés sur des pieds. Moins militaire que chez les deux autres groupes, leur prestation se distingue par leur dynamique et leur musicalité.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Antoine 6 décembre 2012 22:49

     Mon pauvre ami, personne n’a daigné faire coucou à cet article, pas étonnant en raison de ce que nos contemporains écoutent en général soit le néant. Comme vous êtes resté à la surface du tambour, voici une louchée supplémentaire. Paradoxalement, on pourrait dire que cet instrument ne produit pas réellement de la musique puisque sans mélodie, ni harmonie, ni tonalité. Son charme particulier résulte le plus souvent de son emploi en grand nombre pour émettre une multiplicité d’unissons par des instruments de même nature. Plus rarement, dans la musique élaborée, il peut être utilisé seul comme lors de la scène des poignards dans les Huguenots de Meyerbeer où, en le joignant aux timbales, le compositeur a recherché un effet particulier et terrible. Utilisé dans des ensembles, il accompagne davantage les instruments à vents. Ajoutons qu’il existe sous plusieurs formes, la caisse claire, le tambour basque, le tambour voilé ou encore la caisse roulante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robin Savi

Robin Savi
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires