• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le théâtre Mouffetard s’offre Molière en bouffon du roi

Le théâtre Mouffetard s’offre Molière en bouffon du roi

 

Pierre Santini, en prenant la direction du théâtre Mouffetard en octobre 2003, nous avait prévenus : il ferait tout pour nous surprendre. La nouvelle saison 2006-2007, par son éclectisme, en est l’illustration, en reprenant de grands classiques (La guerre de Carlo Goldoni, Ruy Blas de Victor Hugo, Une petite douleur d’Harold Pinter) et en donnant sa chance à de jeunes auteurs présents sur la scène parisienne (Le Molière imaginaire de Yvan Varco et Jean-Michel Bériat, Une nuit au poste d’Éric Rouquette).

En se joignant à d’autres exemples du théâtre privé, entre autres, il ouvre sa programmation aux spectacles de 19 heures avec Le soir de la Générale de Claire Béchet et La femme coquelicot d’après le roman de Noëlle Châtelet.

Ainsi Pierre Santini prend les devants des critiques récurrentes sur la sous-utilisation des théâtres à Paris.

Il complète son travail par une programmation spécifique au public jeunesse (Il était une fois... les fables de Jean de La Fontaine et D’Artagnan d’après Les Trois Mousquetaires D’Alexandre Dumas).

Sans compter un hommage en théâtre et en musique à Astor Piazzolla : Le Quatuor Caliente présente Moi, Astor Piazzolla.

Programmation complétée par des débats en partenariat avec l’INA , les éditions Gallimard, etc.

Une fois de plus, avec l’excellent texte de Yvan Varco, Jean-Michel Bériat Le Molière imaginaire, Pierre Santini nous offre, dans la mise en scène de Giovanni Pampiglione, un grand moment de théâtre : la rencontre imaginaire, un soir d’avril 1664, entre Molière, dont la nouvelle pièce Tartuffe vient d’être interdite sur ordre du roi, et Louis XIV en personne.

La scène est vide, Pierre Santini campe un Molière vieilli, affaibli qui se penche sur sa table de travail et visiblement se perd dans sa méditation sur les contours obscurs de l’âme humaine et l’ingratitude des grands de ce monde.

Soudain, une présence se fait sentir, et le roi s’incarne et se fait chair sur les mots mêmes de Molière.

Il s’ensuit une série de situations imaginaires qu’initie Louis XIV prenant tour à tour le rôle du roi et celui d’un obscur comédien. Il y a beaucoup de méchanceté dans les dialogues qui « rapportent » l’hypocrisie et parfois la médiocrité du Grand Siècle.

Pierre Santini habite littéralement le personnage de Molière, tandis que l’excellent Benoît Solès nous joue un Louis XIV surprenant et virevoltant.

Le texte est plein d’habileté, jonglant sur les situations, pas si imaginaire que cela, il autorise beaucoup de dextérité aux deux comédiens qui doivent interpréter des situations contradictoires. Louis XIV, d’une certaine manière mène le bal, il séduit, menace tour à tour, se fait presque câlin, domestique puis royal, tout à fait solaire. Molière, avec déférence, parfois obséquiosité, tire parti de toutes les situations en créateur et poète qu’il est. Ce sont deux astres qui s’affrontent et qui se jouent une certaine comédie humaine aux fins de se perdre et de se confondre, chacun dans sa splendide solitude, de roi et de bouffon du roi.

La mise en scène de Giovanni Pampiglione, dans son extrême sobriété, fait le pari sur le talent des deux comédiens en leur laissant toute la place. Pari réussi, très vite on oublie le devant de la scène et on se sent proche, très proche de ce 17 avril 1664 qui nous devient étrangement familier.

Quant à la leçon, parce qu’il y a toujours une leçon à tirer de l’histoire, si l’excès d’imagination peut nous jouer des tours jusqu’à nous perdre et nous confondre, nous est narrée néanmoins, avec talent, une certaine comédie humaine où faiblesse rime avec richesse et pouvoir avec miroir, miroir dérisoire de toute tentative de dire le monde envers et contre tous ses thuriféraires.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires