• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Led Zeppelin à la Cinémathèque !

Led Zeppelin à la Cinémathèque !

Quel grand moment que ce concert des Led Zep vendredi dernier à la Cinémathèque française dans le cadre de l’hommage au cinéaste Peter Whitehead... Quand après un immense solo de batterie, Robert Plant entame « Whole lotta love », c’est le nirvana...

Janvier 1970, le groupe Led Zeppelin formé en 1968 à partir des anciens Yardbirds (dont Eric Clapton partit fonder le groupe Cream), renommé à la hâte les New Yardbirds, puis Led Zeppelin revient chez lui après avoir sillonné les Etats-Unis où il a acquis la notoriété qu’il ne trouvait pas en Angleterre, trop focalisée sur les Stones. Le manager du groupe Led Zeppelin, Peter Grant, demande à Peter Whitehead, qui a déjà fait des clips pour les Stones et Jimi Hendrix, de filmer leur concert au Royal Albert Hall en janvier 1970. Une demande paradoxale quand on connaît l’œuvre de Peter Whitehead, artiste et cinéaste expérimental, dont l’univers ne collait pas avec celui de Led Zep qui se cherchait. D’ailleurs, le groupe fut très mécontent du résultat, trouvant le film trop sombre... Plus probablement, il semble que le groupe, qui n’avait pas encore eu le temps en 1970 de se fabriquer une image sulfureuse, malgré la réalité de ses tournées souvent scandaleuses, n’a pas voulu diffuser son look dans le film qui est resté trente ans dans des tiroirs. En témoigne le pullover jacquard ringard de Jimmy Page pendant le concert...

Les quatre membres du groupe mythique et emblématique des années 1970 sont alors très jeunes : deux ont vingt-deux ans et viennent de la banlieue de Birmingham : Robert Plant, le chanteur et John Bonham (Bonzo), le batteur. Le plus âgé et lancé, c’est Jimmy Page, le guitariste, qui a déjà beaucoup travaillé en studio et faisait déjà partie des anciens Yardbirds avec Eric Clapton et Jeff Beck (pas simultanément)... Le bassiste John Paul Jones, dont les parents jouaient de l’orgue dans les paroisses, est le plus discret des quatre et le restera : dans le film d’ailleurs, pour cause de seulement deux caméras, c’est lui qu’on voit le moins, à l’arrière.

C’est sûr que le style Led Zep n’existait pas et on peut comprendre qu’ils n’aient pas apprécié de se voir tels qu’ils étaient à l’époque quand Peter Whitehead leur a remis son film (qu’ils ont refusé de payer...). Le fameux pull jacquard sans manches d’un Jimmy Page, pas encore déguisé en rock star, pas encore accro à l’héroïne, est assez touchant, en lainage ordinaire à carreaux blanc, marine et bordeaux, sur une chemise blanche et un pantalon noir, seul, la grosse boucle en argent d’un ceinturon en cuir trahit l’influence hippie. Jimmy Page comme Robert Plant portent les cheveux incroyablement longs, Plant, en pantalon beige et simple chemise noire, un mince collier en argent, est bouclé, roux comme une sorcière avec son incroyable voix allant du rauque au suraigu et un regard jeune, assez gentil, qu’on ne lui reverra plus. Plant débarque sur scène avec une cigarette, le batteur John Bonham, débardeur rouge, petite moustache, cheveux de jais, en grille une entre deux, ça fait du bien... à l’heure de l’interdiction parano de fumer en France... Le bassiste John Paul Jones est peut-être le seul à porter des vêtements de la mode hippie de l’époque : pantalon en velours noir, chemise en soie imprimée à fleurs, cheveux mi-longs dégradés...

Le film de Peter Witehead était peut-être trop sombre pour Led Zep mais il est assez magnifique. Filmant avec deux caméras, l’une devant la scène et l’autre à l’arrière de la salle, le cinéaste a su capter les gestes et les mouvements de chacun d’une façon sublime : par exemple, Bonham pendant son solo de batterie, quand, tapant à mains nues, transporté par son impro, ses mains semblent s’emmêler à toute vitesse dans ses cheveux qu’il a très noirs et très lisses. Ou Jimmy Page, le visage totalement dissimulé par un rideau de longs cheveux bruns, avec la guitare blanche qui brille, seule, dans le noir, incroyable solo de guitare qui voit à moment donné Page utiliser un archet de violon...

Le film alterne les images du concert, davantage des personnages isolés que du groupe dans son ensemble avec, de temps en temps, de superbes arrêts sur images, succession de photos figeant un geste, une attitude, et vers la fin du film, on ose ces sortes de photos instantanées du concert colorées et tendant vers la peinture. Les tons sont sombres, du noir éclairé de rouge, la chevelure de Plant virant à l’orangé, les zooms nombreux, les gros plans sur les détails comme les mains de Jimmy Page sur sa guitare. Page est sans doute le personnage qui intéresse le plus Whitehead (par la suite, Jimmy Page possède une aura aussi sombre que Keith Richards, accusé comme lui de pratiquer le spiritisme) qu’il filme aussi de face et de profil en alternance (très belles images). Bien qu’une des rares photos du show montre la salle de concert, les plans du public sont très rares, on dirait que Peter Whitehead se rappelle vers la fin qu’il faut aussi montrer la salle.

Peter Whitehead, artiste multiforme, cinéaste d’avant-garde, plasticien et romancier ou encore traducteur de Jean-Luc Godard..., a réalisé des films scientifiques, des clips, des documentaires, etc. The Perception of life est un essai scientifique. Wholly communion raconte une soirée de poésie avec Allen Ginsberg et les poètes de la beat génération. Charlie is my darling  une tournée des Stones en Irlande. Benefit of the doubt, la tournée de Peter Brook avec la pièce « US » contre la guerre du Vietnam. Une de ses œuvres les plus célèbres, Tonite, let’s all make love in London, est un documentaire sur l’imposture du swinging London auquel il oppose la contre-culture. C’est lui qui a inspiré à Antonioni le personnage de David Hemmings dans Blow up...

La cinémathèque française rend hommage à Peter Whitehead tous les vendredis soirs du 10 janvier au 10 mars. La salle était comble pour la soirée « Led Zeppelin live at the Royal Albert Hall » présentée par le passionnant François Bon et en présence du critique rock... Jackie Berroyer.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • x (---.---.158.219) 7 février 2007 14:57

    quand je vous lis ca me fait l effet de m envoler , de levitation c est comme ca


  • Vierasouto Vierasouto 7 février 2007 20:11

    C’est gentil de dire que j’écris d’une façon vivante, j’essaye de décrire ce que je ressens mais pour la musique c’est quasiment impossible de trouver la bonne mesure dans les mots, on est dans le trop ou pas assez, car on est dans la sensation pure, pire qu’au cinéma, et c’est tellement personnel en plus... Bon, mais ça m’encourage, merci !


  • le mave 7 février 2007 11:34

    Merci pour cet hommage pour mon groupe préféré ,le seul groupe des années 70 avec les Ramones que j’écoute encore au moins une fois par semaine : particulièrement Led Zep II et BBC session un très bon live.


    • LE CHAT LE CHAT 7 février 2007 11:34

      Super , un article sur la vraie musique ! ( mes gosses disent que c’est celle de l’époque des fossiles ) jimmy Page m’a bien fait planer avec son zeppelin, et quand j’ai le blues ,Whole lotta love , ça regonfle à bloc ! smiley


      • Sam (---.---.61.196) 7 février 2007 11:44

        Ca m’a donné envie d’aller jeter un oeil à ce film.

        Revival...Je me remets à écouter Led Zep dans mon baladeur. Entre Edwin Aarset et Nougaro...Ca le fait encore bien !

        J’essaye d’ailleurs de déchiffrer la tab d’un morceau pas très connu, que je trouve pas mal. Ca s’appelle « Stairway to Heaven ».


        • Vierasouto Vierasouto 7 février 2007 19:59

          « Stairway to heaven » c’est l’année suivante dans le Led Zeppelin IV (1971), c’est différent, très culte aussi...


        • Yves (---.---.15.126) 10 février 2007 23:51

          Black dog , The battle of evermore , Stairway to heaven , Misty mountain hop , Four sticks , Going to california , When the levee breaks ...... : rien à jeter ... , pour moi , c’est leur meilleur album et de très loin ...

          Mais faut quand même pas tomber dans l’idolâtrie ... , car , en comparaison ... , leur album « House of the holy » ... , c’est du délire bien gonflant ( à mon goût ) .

          Dans le même style , mêmes années ... il y a aussi , qui ravage bien ... « Mott The Hoople » ... ,
          - avec des morceaux comme Rock’n’roll queen , Walkin ’with a mountain , Whiskey women , Midnight lady , The moon upstairs , Darkness darkness ...

          Comme dit le CHAT ... : de la vraie zik ... !!!


        • Angus (---.---.20.123) 7 février 2007 14:57

          Est-ce que ce film de ce concert, présenté à la Cinémathèque serait disponible en DVD quelque part ? Tout les fans de ce super groupe n’ont pas la chance de fréquenter ce temple culturel, mais disposent incidemment de moyens de projection domestiques.

          Merci pour l’info, si quelqu’un en dispose.

          Angus


          • Vierasouto Vierasouto 7 février 2007 20:06

            Après 30 ans de procès et autres problèmes (si j’ai bien compris Led Zeppelin a racheté les droits il y a peu, une partie ayant été vendue à un collectionneur et l’autre partie, je ne me souviens plus...). le DVD existe, il est sorti en 2005, un double DVD avec d’autres choses aussi que le concert du Royal Albert Hall mais personnellement, je ne l’ai pas vu car je le trouve un peu cher (plus de 30 euros), peut-être on peut le trouver en surfant par ci par là sur e.bay ou priceminister ou autre...


          • Crosstown Traffic (---.---.148.177) 7 février 2007 15:40

            Puisqu’on se tue à vous dire que le rock n’est pas mort...

            http://www.crosstowntraffic.fr/


            • Sam (---.---.61.196) 7 février 2007 16:07

              C.T.

              En favori...

              Le Vodoo Chile cartonne même chez les ados. L’intro de Purple Haze, ça tue !


            • Reinhard Heidrich[pianiste] (---.---.113.30) 7 février 2007 22:08

              Je joue aussi la guitar comme Eric Clapton et adore Segovia et Williams ! Mon ami Bob Marley a son 62eme anniversaire !


              • LE CHAT LE CHAT 8 février 2007 08:23

                Pour planer , j’aime aussi Jefferson air planes , aerosmith et pour les voyages cosmiques y’a U.F.O smiley


                • Yves (---.---.15.126) 11 février 2007 15:13

                  Pour planer ... avec Jefferson , avec certains morceaux de " After Bathing at Baxter’s ... , peut être ......

                  - Mais « Jefferson Airplane » ... , dans l’ensemble , c’est quand même du déjanté ... ( She has funny cars , White rabbit , Plastic fantastic lover ... )
                  - au même titre que « The Seeds » ( Pushing to hard , No escape , Nobody spoil my fun ... )
                  - ou que « 13th Floor elevators » ( Fire in my bones , Fire engines , Roller coaster )

                  Je dirai que , pour planer ... , c’est plutôt « The grateful dead » ... avec leur album « Live - Dead » ..........


                • Vierasouto Vierasouto 11 février 2007 20:36

                  Jefferson et Aerosmith, c’est plus planant, ça me donne envie d’aller les réécouter, mais, personnellement, j’ai aussi un grand faible pour Deep Purple « Highway star », « Black night »,etc...


                • Pat (---.---.80.6) 10 février 2007 00:55

                  Dis moi Sam, il y a combien de temps que tu n’a pas écouté du Led Zep ? Stairway to Heaven est « le morceau culte et mythique » de groupe de génie

                  Et le simple fait que tu parle de déchiffrer la tab de ce morceau pas tres connu, indique ta méconnaissance profonde de la discographie de LZ, et je peux te certifier que lorsque tu le joueras aussi bien que monseigneur Jimmy, tu pourras revenir en 2ème semaine. Je te recommande , ainsi qu’a tout les amateurs de bonne musique l’excellent site pyzeppelin.free.fr, vous y trouverez tout ce que vous voulez savoir sur cette légende du rock


                  • Vierasouto Vierasouto 11 février 2007 20:33

                    Oui, le site pyzeppelin est incroyablement complet et passionnant, je l’ai mis en lien sur mon blog, j’aurais dû le faire pour Agoravox aussi, voilà, c’est fait !


                  • Pat (---.---.7.126) 12 février 2007 00:08

                    Voila une erreur qui est réparée, excellente initiative, de plus le webmaster est sympa, ce qui ne gâte rien, vous pouvez le contacter, il répond.

                    Quand à toi cher(e) auteur (e), il me semble que nous avons des goûts communs, pour Deep Purple, et à titre perso, c’est « MADE IN JAPAN » qui a ma faveur. Mais il y a tellement d’autres trucs sympa, Lynyrd Skynyrd (je sais plus l’orthographe exacte)Ten Years After, Chicago, U2, j’en passe et des meilleurs même Magma, tiens , des frenchies qui ont eu leur grandes heures aussi, mais bon, LZ, it"s very the best

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires