• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les 10 Commandements de Diam’s : quand un intello de Sciences Po (...)

Les 10 Commandements de Diam’s : quand un intello de Sciences Po décortique « Ma France à moi »

Dans le monde médiatique, on estime qu’une personnalité accède au degré supérieur de l’influence quand... elle a sa marionnette aux Guignols ! Dans le monde artistique, une œuvre laisse son empreinte quand des intellectuels a priori étrangers à l’univers qu’elle représente en analysent la portée sociologique, philosophique ou politique. A ce compte-là, Diam’s serait-elle en passe de devenir un phénomène universitaire ?

En effet, dans son dernier ouvrage au titre fort accrocheur, Traité à l’usage de mes potes de droite qui ont du mal à kiffer la France de Diam’s, Matthieu Grimpret procède au décorticage intellectuel des paroles de la chanson-phare de la rappeuse engagée, Ma France à moi (album Dans ma bulle, EMI, 2006). Chercheur à Sciences Po, où il travaille sur une thèse de doctorat consacrée à la théologie politique américaine, professeur d’histoire et essayiste, Matthieu Grimpret estime que les banlieues sont le foyer d’un « élan vital » à encourager - et parfois aussi à réguler, pour éviter que leur énergie soit mise au service du désordre et de la destruction. Selon lui, les jeunes de banlieue sont en quelque sorte l’avenir de la nation, ne serait-ce que d’un point de vue quantitatif - la démographie est « de leur côté » - mais surtout d’un point de vue qualitatif : ils font preuve d’une créativité extraordinaire dans les domaines artistique, économique, social et culturel. Matthieu Grimpret écrit ainsi : « les banlieues, contrairement à l’image qu’en donnent certains médias, résistent mieux que d’autres à la version moderne du "divertissement pascalien", l’assistanat étatiste (...) Ce qui est sauvage est fragile, mais aussi prometteur, gorgé d’une vie à l’état brut. »

Diam’s, dans tout cela ? Elle est en quelque sorte l’emblème de cette « deuxième France » qui refuse d’être assimilée à la « France profonde », c’est-à-dire ce que Philippe Sollers avait appelée la « France moisie » dans un article du Monde, en 1999, qui avait provoqué une vive controverse. Les chansons de Diam’s, et en particulier Ma France à moi, sont porteuses de certaines valeurs que Matthieu Grimpret compare, de manière osée, à celles de la droite libérale, son milieu d’origine : « Diam’s serait-elle une néo-conservatrice ? (...) Le néo-conservatisme n’est ni une idéologie ni une conspiration, mais une conviction patiemment forgée, reposant sur la croyance en un ordre transcendant, le refus de l’égalitarisme, la certitude que la liberté et la propriété sont étroitement liées, la méfiance envers les systèmes de pensée abstraits, l’attachement aux enseignements du passé et du bon sens ». Surprise ! Il repère de nombreuses accointances entre son propre univers politico-intellectuel et celui de la rappeuse - il va même jusqu’à établir les 10 Commandements de Diam’s, illustrés par de nombreux extraits de la chanteuse (dont nous ne reprenons ici qu’une petite partie, le lecteur se reportera au livre pour plus de développements) :

1. Fidélité en amour, de toi et d’autrui, tu exigeras : "Jeune demoiselle recherche un mec fidèle" (Jeune demoiselle)

2. Pour la stabilité de ta famille, tu te battras : "Y a trop d’enfants du divorce, trop de parents qui s’amochent, et se menacent devant les gosses" (Dans ma bulle)

3. Le « tout-sexuel », tu refuseras : "Dans ma bulle, y a trop de filles malsaines" (Dans ma bulle) "On va pas s’en sortir si à 7 ans, elles portent le string" (Cause à effet)

4. Une mère exemplaire, tu deviendras : "On rêve toutes d’être bonnes mères, on rêve d’être femmes, on rêve d’être braves sur la bonne voie" (Big Up)

5. Le déracinement, tu dénonceras : "Merde, je me perds, métissée je reste le cul entre deux chaises" (TS)

6. L’amour du travail, tu cultiveras : "Mon rap, c’est des tonnes et des tonnes d’encre noire" (Petite banlieusarde)

7. Dieu, tu adoreras : "Certains matins, y a tout qui te dégoûte, tu demandes de l’aide à Dieu, et t’attends que ça aille mieux" (Car tu portes mon nom)

8. Le péché, tu craindras : "Je fais du rap pour me libérer du mal" (Petite banlieusarde)

9. Un homme solide, tu chercheras : "Ton papa m’attend quelque part (...) Je l’imagine père, je l’imagine mari, je l’imagine fier, je l’imagine fragile" (Car tu portes mon nom)

10. De l’argent gagné honnêtement, tu n’auras pas honte : "J’ai tort d’être forte, en France on n’adore que les nuls" (Me revoilà)

Bref, un petit essai inclassable - avec les raccourcis qu’impliquent le refus du politiquement correct et la tendance à tirer la couverture vers soi, pour étayer la thèse défendue - qui fait du bien en ces temps de morosité. Avec un regard bienveillant sur les jeunes de banlieue (qu’il connaît bien grâce à son expérience de professeur-éducateur à Bondy, Sarcelles et Toulon), et sur leur star Diam’s, Matthieu Grimpret nous dit que, non, la France n’est pas condamnée à la guerre des communautés. Au contraire, les Français doivent considérer la diversité de leurs origines et de leurs cultures comme une chance pour le siècle qui s’ouvre. Tel est l’un des messages les plus saillants de ce Traité un peu étrange, à lire sans tarder !


Moyenne des avis sur cet article :  3.26/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • wesson wesson 28 avril 2008 11:05

    Ahhh, et oui, diam’s est maintenant au panthéon du pipole.

    D’ailleurs, lorsqu’il s’agit de parler à la télé des problèmes de la banlieu, c’est en général Diam’s qui s’y colle. C’est tellement approprié ...

    Merci à cet article qui nous permet de voir que, sous couvert du jeunisme et du sabir banlieusard, Diam’s tient déjà à 28 ans le langage d’une vielle bourgeoise ultra-réac : Travail, Famille, Pognon !

     


    • nephilim 28 avril 2008 11:10

      quand un intello de Science Po decortique des paroles de diams ca donne un ecrit sans interet !!!

      c’est comme un habitant du Var qui decortiquerait le langage d’un chti^^

      le pauvre a compris ce qu’il pouvait c’est a dire pas grand chose et l’a ammenagé à sa sauce (à ses idées^^) de mec qui fait science Po


      • Zurgo 28 avril 2008 15:27

        "quand un intello de Science Po decortique des paroles de diams ca donne un ecrit sans interet !!"

         

        Tu l’as lu ?


      • quen_tin 28 avril 2008 11:49

        Tout ça nous montre que Diams est finalement très conformiste, et bien ancrée dans le "star system" commercial. Par conséquent il est tout à fait logique qu’elle tienne un discours bien-pensant aux valeurs proches de celles d’un intello de science po...

        Franchement j’aurait préféré keny arkana (ou même joey star) comme emblème de créativité et de renouveau des banlieues. Mais c’est un peu moins "(science-)politiquement correct"...


        • wesson wesson 28 avril 2008 12:21

          Ah, Keny Arkana, c’est notre Avril Lavigne à nous

           

          pas encore pipolisé, mais dès lors que Diam’s fera vioque, et que la "droite décomplexée" sentira un peu trop le poisson ...


        • tvargentine.com lerma 28 avril 2008 12:18

          Elle est une artiste ,qui comme cela existe au USA,cible une catégorie de population et dont l’analyse sectoriel permet de lui rapporter de l’argent

          C’est du bizness tout simplement et en plus ,dans la vie est doit voter Nicolas Sarkozy mais elle ne le dit pas car "sa clientèle" n’apprécirait pas.

          Elle roule en 4X4 mercedes pour "ses freres de banlieues"

           


          • wesson wesson 28 avril 2008 12:22

            Lerma,

            Merde, je vous ai plussé...

            J’ai honte mais là, vous avez tellement raison...


          • debase 28 avril 2008 12:23

            Il est bien clair qu’avec ces dix commandements, cette France ’métissée’, que tant de personnes semblent appeller de leurs voeux, est condamnée à la ’moisissure’ rapide.

            Une raison de plus pour la combattre sans faillir...


            • Internaute Internaute 28 avril 2008 12:33

              Et non. La force est de leur côté tandis que l’intelligence est du nôtre. Les dix commandements cités ne sont rien d’autre que ceux qui ont fait notre force quand on y croyait. Maintenant nous avons choisi la culpabilisation des masses, le renoncement à toutes nos valeurs et le doute permanent dans sur propre droit à vivre.

              Comme le fait remarquer l’auteur, ils gagneront mais il leur manquera les sciences et techniques. Ce sera la victoire du sous-développement métissé sur la civilisation européenne.


            • Internaute Internaute 28 avril 2008 12:35

              erratum... et le doute permanent sur notre propre droit à vivre.


            • debase 28 avril 2008 12:52

              @Internaute

              C’est le petit grain de folie et de génie à la fois, présent en chacun de ses membres qui fait la force et la grandeur de tout un peuple.

              Sans lui la France ne serait pas.


            • jzk 28 avril 2008 13:00

              Parler sérieusement de Diam’s faudrait peut être pas déconner !

              Comme vous le savez peut être, la bourgeoise qui joue la victime des quartiers défavorisés avec un discours au ras des pâquerettes, est-ce que cela méritait un article sur Agoravox ?

              Je constate que l’article est en une, et dans la catégorie "Culture" en plus. Cela aura eu le mérite de me faire bien rigoler... A défaut de parler d’artistes et de choses intéressantes, ça fera du chiffre pour Avox.


              • TSS 28 avril 2008 13:03

                et dire que c’est l’avenir de notre pays(?) elle parle comme la generation de mes grand parents


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 avril 2008 13:32

                  Pourtant , comme elle est vraie cette phrase  :

                   

                  Y a trop d’enfants du divorce, trop de parents qui s’amochent, et se menacent devant les gosses" (Dans ma bulle)


                  • docdory docdory 28 avril 2008 14:37

                     

                    @ Foucault Bonchamps 

                     

                    Au delà de la consternation musicale qui saisit l’oreille de l’auditeur à l’écoute des " oeuvres " discographiques et autres retransmissions télévisées de concerts de Diam’s , et de l’accablement du lecteur devant les accumulations de poncifs banlieusards qui constituent les textes de ses " chansons " , il faut se pencher sur l’auteur du traité dont il est question dans l’article .

                     En effet , Matthieu Grimpret , rédacteur sur Agoravox , s’est fait une grande spécialité d’écrire des articles d’une virulence communautariste et anti-laïque et donc anti-républicaine peu commune :

                     http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=22137

                     http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20619

                     http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20028

                     http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=19770

                     Dans un de ses articles , il s’est même fait le propagandiste du site internet intégriste islamique extrêmiste " Oumma.com " :

                     http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=19432

                     Tout cela laisse évidemment très sceptique vis-à-vis de la teneur de son "traité " .

                     Quant à l’idéologie des textes des citations de Diam’s répértoriées dans l’article , c’est la deuxième mort de mai 68 . Sarkozy doit être aux anges quant il lit ça . Cela confirme mon opinion sur le caractère en général fondamentalement réactionnaire de l’idéologie du rap , cf mon article ci-joint :

                     http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32349

                     Certains me rétorqueront que Mélanie Georgiadès , alias Diam’s , a écrit des textes anti-Sarkozystes dans une de ses chansons , mais ça n’empêche pas la proximité idéologique ( Eric Besson , auteur d’un pamphlet anti-Sarkozyste bien plus virulent s’est bien vite retrouvé au gouvernement ...)


                    • kingofshifumi 28 avril 2008 14:59

                      Voici le lien qui permet de vérifier que la chanson de Diam’s "Ma France à moi" prône bien la détestation de la France et le repli communautaire :

                      http://www.dailymotion.com/relevance/search/diam%2527s%2Bma%2Bfrance%2B%25C3%25A0%2Bmoi/video/xyzrj_diams-ma-france-a-moi_events

                      Article inintéressant.

                       


                      • nephilim 28 avril 2008 15:04

                        Alors les veaux !! on vous donne une phrase sortie d’un contexte on lui donne une pseudo definition et vous plongez ..........................

                        Vous ne vous rendez meme pas compte que vous êtes manipulés ; que cet article ne fait que de la propagande pour des fachos.....................


                        • docdory docdory 28 avril 2008 15:40

                           Il y a quelque chose de surprenant chez Diam’s : elle est née à Chypre de parents chypriotes et y a vécu une partie de son enfance , si l’on se réfère à Wikipédia . Sa langue natale est donc le grec

                           

                          Il est donc très bizarre que dans ses chansons , elle adopte un accent arabe banlieusard très prononcé , fort différent de l’accent grec , avec lequel il est impossible de le confondre . Est-ce qu’elle chante avec cet accent par pure démagogie , histoire d’élargir sa clientèle et de se faire plus de fric ? 


                          • debase 28 avril 2008 15:47

                            Question : Est-ce qu’elle chante avec cet accent par pure démagogie , histoire d’élargir sa clientèle et de se faire plus de fric ? 
                             

                            Il y a certainement une question de ’plan média’ derrière tout ça !


                          • nephilim 28 avril 2008 16:14

                            ce n’est pas un accent Arabe mais la touche du parlé rap des jeunes des cités d’ile de france^^

                            faut sortir un peu les vieux !!

                            (perso je n’aime pas mais c’est comme ca)

                             


                            • docdory docdory 28 avril 2008 19:09

                               @ Nephilim

                              L’accent des cités , phonétiquement est un accent arabe , ou dérivé de l’arabe . C’est un fait que cet accent des cités , particulièrement désagréable à l’oreille , est un des principaux obstacles à la réussite professionnelle des gens qui n’arrivent pas à s’en débarrasser , sauf pour les chanteurs et chanteuses de rap , bien sûr ...même d’origine chypriote !


                            • Artius 28 avril 2008 19:48

                              @Nephilim

                              Vous avez tout à fait raison lorsque vous dites qu’il ne s’agit pas d’un accent arabe, mais de "la touche du parlé rap des jeunes des cités [...].

                              Les personnes directement issues des pays maghrébins n’ont absolument pas d’accent "genre cités".

                              @micalement,


                            • ka 29 avril 2008 00:33

                              "L’accent des cités , phonétiquement est un accent arabe , ou dérivé de l’arabe ."

                              Vraiment n’importe quoi ! La plupart des personnes qui ont grandi dans des cités (pas forcément d’origine arabe ), ont la même façon de parler mais il n’y a pas d’accent. Les jeunes des cités marseillaises s’expriment comme les jeunes des cités de la région parisienne la seule différence c’est l’accent marseillais et peut-être quelques expressions qui diffèrent, mais il n’y a pas d’accent des cités et encore moins d’accent des cités proche de l’accent arabe. D’ailleurs je ne vois pas bien le rapport comme s’il n’y avait que des jeunes d’origine arabe dans les cités, mais bon les amalgames c’est pas nouveau chez vous, n’est-ce pas Docdory !


                            • Gazi BORAT 29 avril 2008 07:39

                              @ docdory

                              Votre remarque est d’un insidieux racisme et sous entend que l’oreille "française" serait allergique aux consonnances "arabes".

                              Au secours !

                              Ce qui stigmatise les gens des banlieues, c’est uniquement que leur accent révèle des origines POPULAIRES. Tout comme autrefois l’accent ouvrier qui marquait trop l’origine sociale ou l’accent "paysan" (péquenot est une insulte de moins en moins usitée mais qui fut jadis bien courante) n’aidait pas dans l’ascension sociale..

                              J’entend des jeunes s’interpeler par des :

                              "Kaariiim... eeeu  !" "Nordiiinn..eeu  !"

                              ce qui, au niveau de pronociation de langue arabe, est parfaitement absurde.. Ces prénoms se terminant par un "soukoun" qui empêche toute addition d’une voyelle après la dernière consonne.

                              Ka, ou n’importe quel arabophone vous le confirmera..

                              gAZi bORAt


                            • debase 29 avril 2008 10:40

                               
                              Gazy Borat

                              Pardon d’être aussi direct mais vous êtes totalement à coté de la plaque...

                              Ce qui provoque le rejet, pour 90% de la population, c’est une réaction due au sentiment d’être envahi, colonisé, déraciné et aussi plus ou moins confusément que tout cela va finir très mal pour notre pays.

                              Faut-il le répéter ?

                              Strictement rien à voir avec le préjugé du bourgeois parisien vis à vis du ’péquenot’ bien français, préjugé d’ailleurs très relatif chez les français de souche qui se savent tous avoir plus ou moins des racines provinciales sinon campagnardes récentes. Ceux qu’ils appellent ’péquenot’, en réalité ils en envient parfois un peu secrêtement le sort (voir le succès du film ’le bonheur est dans le pré’).

                              Je ne parle donc pas là de toutes ces personnes qui se moquent et stigmatisent à longueur de journée (et d’article de presse/média) la France ’franchouillarde’ et qui pratiquent volontairement et ***comme vous semblez bien le faire ici même*** l’amalgame, afin d’intoxication, entre nos traditionnels ’quartiers populaires’ et les récentes ’banlieues à problèmes’ (dus à l’immigration massive).
                               


                            • Gazi BORAT 29 avril 2008 13:27

                              @ debase

                              "nos traditionnels ’quartiers populaires’ et les récentes ’banlieues à problèmes’

                              Le rejet médiatique du sous-prolétariat est une constante historique en France.

                              Ces "traditionnels quartiers populaires" étaient autrefois dénoncés par les droites extrèmes de l’époque comme peuplés de métèques, de levantins suspects, d’arméniens crasseux, de juifs bolcheviques tout juste sortis du ghettos, d’italiens anarchistes joueurs de couteau, etc, etc... Cela n’a guère changé..

                              De plus, la psychose sécuritaire concernant la criminalité du sous prolétariat ne date pas de l’invention de TF1.

                              http://cent.ans.free.fr/pj1892/pj09410091892.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1901/pj55216061901c.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1901/pj55430061901b.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1901/pj56225081901b.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1891/pj03525071891.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1901/pj54819051901b.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1903/pj65905071903b.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1911/pj108213081911b.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1891/pj05221111891b.jpg

                              http://cent.ans.free.fr/pj1901/pj54421041901b.jpg

                              etc.. etc..

                              gAZi bORAt

                               


                            • debase 29 avril 2008 16:34

                              Gazi Borat

                              Votre argumentation ne tient pas car TF1 est justement un média ’populaire’...

                              Vous devez bien savoir que tous les français de souche ne pensent qu’à essayer de quitter (souvent à regrêt car, la plupart du temps, ils aimaient bien leur quartier ’avant’) nos banlieues devenues invivables pour eux. Je connais bien ce phénomène : 14 années d’adolescence en HLM - appartement finalement dévalisé par une bande de ... (je vous laisse deviner).

                              Les médias ’pas populaires’ (france culture par ex.) aiment au contraire beaucoup ces banlieues où jamais aucun des bobos intellos journalistes n’a vécu, ils n’arrêtent pas de nous en parler en bien, la richesse et l’avenir du pays sont là parait-il ! Et toujours sus aux ’franchouillards’ !

                              Mais, et de plus en plus, ils ne représentent qu’eux-même...


                            • Gazi BORAT 30 avril 2008 06:58

                              @ debase

                              TF1 est un média "populaire" comme l’était "Le Petit Journal Illustré" en son temps...

                              Les Français "de souche", en fait la première vague d’ouvriers qui peupla ces cités et qui n’était pas totalement homogène (nombre d’italiens et d’Espagnols de la vague d’immigration d’avant-guerre parmi eux) quitta ces banlieues non parcequ’elles étaient devenues subitement invivables (elles l’ont toujours été)mais parce que les conditions économique de l’époque leur permirent d’accéder au rêve petit-bourgeois du prolétaire :

                              "Le pavillon individuel" sous sa forme "Phoenix" ou "maison de maçon" Bouygues.

                              Nul doute que les "Maghrebins" d’aujourd’hui tenteront d’accéder au même rêve et plus tard stigmatiseront ceux qui n’ont pas pu le réaliser comme "inassimilables" et "hostiles à l’intégration".

                              C’est un cycle éternel de (relative) mobilité sociale..

                              gAZi bORAt


                            • debase 30 avril 2008 10:53

                              Gazi Borat

                              Vous dites : >> Nul doute que les "Maghrebins" d’aujourd’hui tenteront d’accéder au même rêve et plus tard stigmatiseront ceux qui n’ont pas pu le réaliser comme "inassimilables" et "hostiles à l’intégration". <<

                              Vous considérez donc (apparamment) l’inéluctabilité du métissage et de l’avenir multi-ethnique, multi-culturel, multi-confessionnel de la France comme une évidence !

                              Raisonnement beaucoup trop simpliste ! Vous vous trompez lourdement. Ne voyez vous donc pas le réflexe de repli identitaire qui se répand partout France et en Europe. Même les Pays-Bas sont touchés ! Avec l’immigration actuelle nous sommes envahis, déstabilisés, la violence se répand. Un réflexe de défense tout naturel et qui n’est pas du ’racisme’, est en train de se développer très fort, nos peuples ne veulent pas disparaitre, écoutez un peu ce qui se dit partout, je dis bien partout.

                              Sauf dans les médias bien sûr, mais ce qu’on y entend ou lit à ce sujet est carrément à contre-courant de l’opinion générale, c’est d’ailleurs criminel de leur part, le problème étant que beaucoup semblent victimes de cette illusion médiatique : leur réveil va être dur !

                              Il n’y a aucune inéluctabilité ! L’histoire le prouve : les musulmans ont été chassés d’Espagne en 15ème siècle. Nous n’en sommes pas là mais voyez juste ce qui risque fort de se passer en Italie...

                              Tous ceux qui continuent à encourager l’immigration font le lit du fascisme, le vrai celui-là...
                               


                            • Gazi BORAT 30 avril 2008 11:54

                              Je reprend votre énumération :

                              "multi-ethnique, multi-culturel, multi-confessionnel "

                              Multi ethnique : La France n’a jamais été peuplée par une race "pure", sa population est le résultat du brassage de tous les peuples qui l’ont traversée, s’y sont établis et dans laquelle ils se sont fondus...

                              Multi-culturel : le Marché se charge lui-même d’abolir les différences culturelles, remplacées par la consommation de produits standardisés. Mac Donald est aujourd’hui présent en tous pays et propose les mêmes hamburgers, avec des différences encore minimum au niveau des sauces (adaptées au goût local) et des viandes (adaptées aux fantaisies des cultes locaux), en attendant un jour le Hamburger Universel.

                              Multi confessionnel : hormis l’Islam, encore dynamique - mais pour combien de temps ? - le phénomène religieux est condamné universellement.

                              La crispation identitaire, commune aux "Français de souche" comme aux étrangers "primo arrivant" est un réflexe compréhensible lié aux faibles capacités du marché de l’emploi actuel à absorber la masse de demandeurs d’emploi..

                              gAZi bORAt


                            • debase 30 avril 2008 13:53

                              Gazi Borat

                              Votre vision de l’avenir de l’humanité est tellement simpliste(*) que je me demande si vous ne pratiquez pas tout simplement le bourrage de crâne sur AVox !

                              Faut-il désormais continuer prendre vos interventions au premier degré ?

                              * C’est avec ce genre de vision que les US se sont retrouvés en Irak !

                               


                            • zimbolaktus zimbolaktus 27 avril 2016 19:51

                              @Gazi BORAT
                              Concernant l’affaissement du dynamisme de l’islam, j’adorerais vous croire mais malheureusement pour de nombreuses raisons (dont la rivalité ethnique entre autre) je crains que celui-ci se fasse attendre encore un bon moment, et une guerre « civile » n’est pas à exclure...


                            • COLRE COLRE 28 avril 2008 18:53

                              Ben dis donc, toujours le café du commerce ici, pas de réflexion, pas de recul, on critique sans savoir, on met dans une petite case ! TOUTES les interventions sont agressives et débiles.

                              J’ai eu tort de m’arrêter là...


                              • E-fred E-fred 29 avril 2008 00:38

                                Dire que l’on partage les même valeurs que Diam’s, c’est ça le plan banlieue ?

                                Jouer le jeu en faisant croire qu’on se "comprend" , après Doc Gynéco, les rappeurs avec Nico 1er ?

                                Ce qui est certain, c’est qu’il ne fera pas de bouquin sur Rost  !

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires