• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les ateliers Voix Haute de Christian Jacomino

Les ateliers Voix Haute de Christian Jacomino

"Lire ne va pas – ne saurait plus aller aujourd’hui – sans écouter de la musique, visionner des films, danser, recevoir un professeur de yoga ou d’arts plastiques. Sans pouvoir écrire aussi, sans doute, mais également dessiner, peindre, découper, coller… Siffler et rire…”

JPEG - 49.7 ko
Un enfant en Désirade
Ecrire sur la sable est un jeu
 
 Parmi les belles personnes découvertes sur le Web, il en est une à qui il me tient tout particulièrement à coeur de dire mon admiration, Monsieur Christian Jacomino, animateur des ateliers Voix Haute.

Enseignant et fin lettré, ce pédagogue passionné, a mis au point une méthode d’apprentissage de la lecture tout à fait originale, baptisée “Moulin à Paroles”, acronyme M@P.

Je ne m’étendrai pas dans ce billet sur les perspectives ouvertes par cette méthode pour l’apprentissage du créole, piste à suivre me semble-t-il avec attention, pour n’aborder que la question du Français, de son apprentissage et de sa maîtrise nécessaire.

J’imagine, sans difficulté aucune, les bienfaits de cette méthode si elle était importée à La Désirade, tant pour le soutien scolaire que pour l’alphabétisation des jeunes et des moins jeunes adultes, qui restent malheureusement encore trop nombreux à souffrir de lacunes importantes dans les domaines de la lecture et de l’expression écrite.

La salle multimédia de la Bibliothèque Mathias Mathurin, qui est équipée de tout le matériel souhaité, serait un espace tout à fait idéal pour y créer un Moulin à Paroles, former des intervenants et accueillir au final les publics concernés.

Si les outils utilisés par les ateliers Voix Haute restent classiques, projection sur écran et ordinateur, innovation, recherche et perfectionnement semblent bien être les points forts de cette méthode ludique et bien vivante, fruit de la longue expérience d’instituteur de son inventeur.

Christian Jacomino insiste beaucoup sur l’importance du jeu dans l’exercice de la mémoire : ”On sait que l’expression ‘Moulin à paroles’ désigne chez nous une personne bavarde, une pipelette. Et nous avons ici un jeu de lecture, où la lecture se fait à mi-voix, si l’on est seul devant l’écran de son ordinateur, ou à voix haute et claire si l’on est devant un grand écran de vidéoprojection ou devant un Tableau Blanc Interactif.

Et d’ajouter, soulignant ainsi le caractère nécessairement répétitif de cet apprentissage : “Mais nous ne sommes pas très loin non plus du Moulin à prières, c’est-à-dire du petit instrument ayant la forme d’un cylindre creux, qui tourne sur un axe et qui renferme des bandelettes de papier ou de tissu sur lesquelles sont inscrites les prières du bouddhisme.”

Les ateliers ont au fil des années atteint une certaine maturité et si Christian Jacomino entend bien continuer à les faire fonctionner sur le mode nomade, à aller au devant des collectivités locales comme des enseignants, il aspire aujourd’hui, tout en restant très attaché à la tradition scolaire, à un espace et donc à un rapport très différent :

“Il nous paraît important de pouvoir lire ensemble dans des lieux enfin débarrassés des tables individuelles que l’on trouve dans toutes les écoles de France, qu’elles soient publiques ou privées.

Où l’on puisse se déplacer librement, où l’on puisse s’asseoir sur le sol, s’y allonger. Où l’on puisse écouter de la musique, visionner des documents vidéographiques et en enregistrer nous-mêmes dans les meilleures conditions.

Lire ne va pas – ne saurait plus aller aujourd’hui – sans écouter de la musique, visionner des films, danser, recevoir un professeur de yoga ou d’arts plastiques. Sans pouvoir écrire aussi, sans doute, mais également dessiner, peindre, découper, coller… Siffler et rire…”

De quoi rester rêveur, n’est-ce pas ?

(^_ )

Pour en savoir plus :

 

 

 

  • Speechi société spécialisée dans les solutions nomades pour l’enseignement

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Paul Cosquer 13 octobre 2009 15:10

    La méthode « moulin à paroles », c’est celle de notre président non ?
    En lieu et place, je propose la Méthode Voris Bian :

    Prends ta lyre
    pour apprendre à lire,
    et chante le petit Liré,
    Sur Du Bellay va délirer

    Chante comme Amanda Lear
    ou bien honore le Roi Lear
    Mais surtout chante pour lire
    Tout autre voie suscite l’ire.


    • Paul Cosquer 13 octobre 2009 15:13

      C’est ainsi que vous obtiendrez des « enfants en Désirade » comme vous le légendez si joliment sous la photo du bambin.


    • Desirade Desirade 13 octobre 2009 17:46

      C’est amusant cette méthode Voris Bian. Tout est dans l’agilité et le plaisir de jouer avec les mots.

       
      On enseigne déjà le créole en Guadeloupe avec les chansons de Brassens aussi. 

      Pas avec « Quand je pense à Fernande... » etc. etc. mais ça viendra.

      Un bon palam palam a madam la.

      Si vous passez en Désirade, dites coucou.

      Merci à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires