• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Les Belles-Soeurs » d’Eric Assous au théâtre Saint-Georges

« Les Belles-Soeurs » d’Eric Assous au théâtre Saint-Georges

En cette rentrée, Jean-Luc Moreau affiche son don d’ubiquité coutumier ; force est de constater que sa mise en scène des Belles-Soeurs est magistrale et va faire le succès du théâtre Saint-Georges cette saison.

Trois frères sont dans le collimateur d’Eric Assous ; l’auteur les réunit pour une partie de campagne chez l’un d’entre eux, tous accompagnés de leurs épouses respectives. Avocat, dentiste et directeur d’une PME en informatique constituent leur pedigree social. Deux des conjointes ont un job, l’une est enseignante, l’autre dirige une agence immobilière.

La pièce aurait pu s’appeler En attendant Talia. En effet Nicole, la femme d’intérieur a pris l’initiative opportune de convier la secrétaire de Francky, son mari, à leur soirée familiale. Candeur ou calcul, toujours est-il que cette arrivée annoncée va créer la torpeur générale chez les frangins et, par voie de conséquence, mettre la puce à l’oreille de leurs tendres et chères.

Une analyse au scalpel des motivations socio-sexuelles implicites va s’ensuivre dans une logorrhée dialectique où les fantasmes des unes vont s’entrechoquer avec la défense passive des autres, alors qu’une vérité à demi avouée ne cessera d’en cacher une suivante prête à imploser.

Se refilant mine de rien la patate chaude, Yvan, Francky et David s’emploient à calmer le jeu de leurs partenaires féminines convaincues d’avoir enfin déterré le filon de la lâcheté et qui, futées comme pas trois, vont mener les mâles lentement, mais sûrement vers la capitulation en rase campagne, du moins le croient-elles.

Cependant que la chute finale s’orchestrera autour d’une boîte de chocolats par laquelle pourrait bien rire qui rira le dernier. Il faut dire qu’entre-temps Talia est arrivée dans ce lieu de villégiature récemment acquis en ayant eu le temps de semer la confusion avec une malignité de garce bien élevée et la détermination d’un secret à faire découvrir insidieusement.

Le ton de la pièce s’affranchissant des bonnes manières avec des répliques à l’emporte-pièce face à une langue de bois qui cherche à sauver sa mise, laisse le soin au metteur en scène d’affiner la palette des sentiments et autres ressentiments dans une gamme de subtils attitudes et gestes qui en disent beaucoup sur les comportements contradictoires et complexes du couple contemporain.

Une pièce exutoire finement jouée se souciant de la paix des ménages malgré le délice des joutes apparentes.

Photo © Laurencine Lot

LES BELLES-SŒURS - *** Theothea.com - de Eric Assous - mise en scène : Jean-Luc Moreau - avec François-Eric Gendron, Sabine Haudepin, Roland Marchisio, Véronique Boulanger, Elisa Servier, Manuel Gelin & Mathilde Penin - Théâtre Saint-Georges -


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 septembre 2007 14:11

    @l’auteur,

    Merci pour ce compte rendu qui donne envie d’aller voir la pièce.

    bien à vous ;

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires