• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les blogueuses

C’est drôle, la plupart des blogueurs littéraires sont des blogueuses...

Les blogueuses

Computergirl

Il y a les talentueuses Wanna-Be comme Dolce, QueenKelly et Wrath, qui ont déjà su fidéliser de nombreux lecteurs à travers leurs blogs. Et on attend à présent avec impatience la publication papier de leurs oeuvres. Si elles y arrivent, ce que l’on souhaite tous, blogueront-elles toujours avec autant de punch ?

Puis il y a les grandes lectrices comme Clarabel, Cuné, et Flo qui dévorent plus d’un livre par jour. Clarabel et Cuné sont de surcroît devenues les commentateurs vedettes d’Amazon et de la Fnac. Lors de leur service de presse, les auteurs les plus malins ont compris qu’il fallait impérativement envoyer leurs romans à ces blogueuses bien plus réactives qu’un critique littéraire reconnu.

D’autres blogueuses acharnées : Sophie, qui d’un coin très exotique de notre planète, alimente régulièrement son blog Livres, comme Solenn, qui a fait partie du jury du Grand prix des lectrices de ELLE 2006.

Et en vrac, d’autres blogs-livres au féminin à visiter : Vespasia, Amandine, Cath, Esther, Laurence, Lorraine, Agapanthe, Frisette, Valeriane, Hélène, et Majanissa.

Bon, les garçons, vous vous y mettez ?

Tatiana de Rosnay

Blogauteurs


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • A. Dirien (---.---.64.74) 11 mai 2006 15:22

    Et Brad-Pitt Deuchfahl/Amélie Nichon. Homme ou Femme ?


    • Ardente (---.---.163.210) 11 mai 2006 16:48

      Eh bien, au nombre des blogueurs littéraires, ne doit-on pas citer Christian le professeur (http://cdh.typepad.com), Cohen dit Bière Bremier (http://semainedebu.canalblog.com), Vinvin (http://www.20sur20.net), dont les ambitions d’écrire s’affichent et s’affirment ? Celui moins connu de Eye in a Sky (http://www.20six.fr/eyeinasky) ? Comment oublier l’inénarrable Paul Vachard, héros de Fred de Mai ? (http://fdmai.com) Comment passer sous silence la féroce lucidité de Ron l’infirmier, qui préfère se passer d’éditeur plutôt que de mal éditer ? (http://ron.infirmier.free.fr)

      Et parmi les blogueuses, il me semble impensable de ne pas signaler l’immense talent bientôt sur papier de Folie Privée (http://folie-privee.com), comme celui de Colères essentielles (http://coleresessentielles.hautetfort.com) ou de Fofi (http://lemondedefofi.hautetfort.com).

      Enfin, je signale que nombreux sont les anonymes qui, en simples amateurs, enchantent les lecteurs dont la seule joie est la finesse de la plume plus que la célébrité du nom.


      • Antoine (---.---.21.83) 11 mai 2006 20:10

        La Princesse de Clèves de Mme de La Fayette...

        depuis ce moment, nous les garçons sommes dépassés...

        Je capitule, vous avez Mesdames, le monopole du romanesque.


        • Jojo2 (---.---.156.217) 11 mai 2006 22:18

          VIVE LES BLONDES !


          • Jojo2 (---.---.156.217) 11 mai 2006 22:20

            Pour la censure (j’ai l’habitude).

            C’est très profond. Il y a du 4ème et même du 5ème degré...


          • Kelsaltan (---.---.178.45) 11 mai 2006 22:46

            Pour un premier article, c’est une bien curieuse manière de vous présenter. Mais peut-être est-ce ce foutu chromosome Y qui me rend inapte à saisir toute la valeur littéraire de votre intervention...


            • Antoine (---.---.253.90) 11 mai 2006 22:54

              Hummmm, il y a d’excellent blogs au féminin que je lis pfs et je ne le regrette pas.

              Un autre univers prend place et je prend plaisir à les lire.

              Par forcement littéraire mais d’autres culturels ou pfs plus intimes.

              Le manque de temps est le seul obstacle pour découvrir ce que pensent nos compagnes et de mieux percevoir ce qui les occupe, leurs sujets de prédilection.

              Tout pêle-mêle, des blogs il y en a de toutes sortes, il faut faire un tri.


            • Kelsaltan (---.---.178.45) 11 mai 2006 23:27

              Je suis tout à fait d’accord avec vous, Antoine, si ce n’est que cet univers existe depuis toujours et que je n’ai pas attendu l’apparition des blogs pour m’y intéresser. Là n’était pas l’objet de ma remarque.


              • Antoine (---.---.253.90) 11 mai 2006 23:49

                oui, ok...bien sûr.

                Par contre, je m’interroge sur le fait que la profusion (comme ds d’autres domaines) de textes et le succès de l’édition comme industrie sont submergeant.

                Que faut-il lire, qui dit quoi, quel essentiel, etc...,

                Internet ajoute à la pagaille des publications déjà nombreuses.

                Bref, tout le monde écrit, il faut s’en réjouir ceci montre que l’éducation et le partage du savoir sont un succès.

                Mais ce pauvre lecteur à qui va t il s’abonner alors qu’il est devant la caverne aux trésors des ouvrages ?

                Et ultime, question, désuète peut être, où sont les oeuvres...les grandes tant tout est dit et écrit ?


              • Harold 12 mai 2006 01:32

                Non, je suis désolé, il existe des hommes bien ancré dans le dommaine. La preuve avec mon blog : http://blog.informacyde.com

                Il y a de tout dans le monde des bloggeurs...


                • clic (---.---.195.70) 12 mai 2006 09:19

                  Oui, la blogosphère est riche de personnalité ! On y trouve de tout...

                  Mais justement, il y a quelques jours, je me posais la question : bloguer, est-ce plus un truc de mecs ou de nanas ?

                  Je développe ma question ici : http://clicland.blogspot.com/2006/04/bloguer-se-conjugue-t-il-au-fminin.html

                  Si vous avez un avis...


                  • Laurent Marty (---.---.55.59) 15 mai 2006 17:25

                    Bon, je prends votre billet comme une petite provocation pour inviter les hommes à se manifester, on pourrait dire à... s’autoriser. Je le fais avec d’autant plus de plaisir et d’immodestie que mon blog s’intitule « la culture de l’autorisation », et qu’il comporte pas mal de notes de lectures, sur des textes littéraires et sur des textes de Sciences Humaines puisque c’est mon domaine. Je présente dans un autre blog (http://www.at-ethno.com/public/ ) mes propres oeuvres, et quelques-unes de mes citations préféreés.


                    • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 27 juin 2006 18:53

                      Quand je consulte le catalogue de la Pléiade, ou détaille la table des matières des mes diverses anthologies littéraires ou poétiques traditionnelles, je peux en déduire que la « femme de lettres » était une exception culturelle dans l’inconscient collectif francophone et moustachu qui présida à ces choix de notoriété.

                      En revanche, quand je me souviens des sommaires de la revue littéraire dont je suis coanimateur, de la composition de son comité de lecture, si je regarde dans les rayons de littérature et de poésie de ma propre bibliothèque, et même dans mon carnet d’adresse, ou si je m’intéresse aux rédacteur(e)s des sites et blogues vers lesquels j’ai jeté des liens , je ne trouve pas d’écart « statistiquement significatif » entre les effectifs féminins et masculins.

                      Les rencontres 2006 des PEN Clubs de France et d’Écosse, les 6 et 7 avril dernier à Paris, étaient dédiées au thème : les femmes dans la littérature aujourd’hui ; je connais et lis les travaux de cinq des huit intervenantes (les cinq intervenantes françaises, d’ailleurs, ce qui pousse vers une autre interrogation : sortons-nous assez de limites de la francophonie ?).

                      A priori, je ne vois pas de corrélation prévisible entre l’appartenance de l’auteur(e)à un genre (pour utiliser une acception du mot plus grammaticale que sociologique)et sa capacité à s’engager en sitationisme (ne pas confondre...) ou en bloguerie. Toute explication du genre « elles ont le temps » ou « elles aiment plus s’épancher qu’agir » irait à l’encontre de ce que je constate chez mes partenaires féminines en capacité à être actives et engagées (il y eût un mouvement qui regroupa des « femmes actives et motivées », FAMES, devenu depuis celui des « femmes actives, solidaires, innovantes... »). Pour parler comme Laurent Marty, elles « s’autorisent ». Eh bien, ma condition masculine ne m’inhibe en rien pour m’autoriser aussi à user d’un genre que certains décrivent comme héritier du journal intime.

                      Au passage, j’ajoute une constatation plus personnelle, assez rarement mise en évidence. Si l’on accorde quelque importance, non plus à la dialectique féminin/masculin, mais à la différenciation culturelle scientifique/littéraire, je me permettrai de dire que dans l’univers des blogues et sites littéraires, tout comme dans celui des revues et manifestations, les scientifiques semblent plus nombreux et plus actifs...

                      Alors : « bon, les littéraires, vous vous y mettez ! »

                      L’idée de nous rappeler collectivement que les blogueuses ont de la vigueur, du savoir-faire et de la suite dans les idées est rafraichissante. Le défi qui donne conclusion provisoire au papier de Tatiana de Rosnay est peut-être, lui, un peu moins pertinent. Mais il faut bien trouver une chute dynamique à un exposé dont le titre exprime comme fait acquis ce qui ne peut être qu’une hypothèse de travail, et reprendre en symétrie la même idée est rhétoriquement acceptable.


                      • Adamantane-Freemen69 Adamantane-Freemen69 27 juin 2006 19:17

                        Bon, j’ai oublié de laisser la petite trace qui va permettre aux lecteurs de cet échange d’aller visiter ma propre caverne littéraire, consacrée aux « écritures expérimentales et polychromes ». Cette caverne contient,en plus de mes propres productions en littérature grise, écrivainerie ou poécriture, une anthologie personnelle : j’accueille des consoeurs et confrères en écriture dépourvus de blogue ou de site... Qu’on se le dise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires