• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les Concerti per il Cembalo Obligato de G.B. Platti par Luca (...)

Les Concerti per il Cembalo Obligato de G.B. Platti par Luca Guglielmi

Arcana/Outhere nous offre décidément de petits trésors au fil des mois. Après le disque Enrico Gatti chroniqué ici-même début avril et avant de découvrir la dernière sortie - qui est déjà une réussite - consacrée au répertoire des Frottole, voici Luca Guglielmi, sur une copie de pianoforte Cristofori de 1726, et quelques amis réunis sous le nom de Concerto Madrigalesco pour nous servir un Platti qui devrait être de parfaite compagnie pour l’été arrivant.

Giovanni Benedetto Platti nait en 1697 dans les environs de Padoue et meurt à Würzburg en janvier 1763. Peu de renseignements sont connus sur sa vie avant 1722 mais il est fort probable qu’en plus d’avoir étudié à Venise avec Francesco Gasparini, se sont joints comme professeurs Albinoni, Vivaldi ou encore les deux frères Marcello. Cette date marque son envol de l’Italie pour la cour du Prince-Evêque de Bamberg et Würzburg où il fit office comme compositeur, chef de chant, chanteur et poly-instrumentiste (clavecin, pianoforte, orgue, violoncelle, hautbois). Cet éclectisme se retrouve dans ses compositions tantôt vocales tantôt instrumentales (pour clavier ou effectif chambriste). Grâce à une lettre de Domenico Palafuti, un musicien contemporain, nous savons que les sonates pour clavier de Platti sont conçues pour un instrument « expressif », le « Clavecin à marteaux » qu’il a pu connaitre à Sienne. Et en effet en 1722, il se familiarise avec ce nouvel instrument qui n’est autre que le pianoforte de Bartolomeo Cristofori. 

image

Cette sonate pour clavier de 1746 et ces trois concerti de 1742 avec accompagnement de quatuor à cordes nous plongent dans une écriture à la frontière entre période baroque et période classique tandis que la sonate pour hautbois en do mineur enregistrée aussi dans ce disque est typique de l’esthétique du baroque tardif. Il y a dans ces pièces pour clavier une évidente richesse de motifs, de modulations, d’originalité, qui aboutiront quelques décennies plus tard au « Sturm und Drang » : voyez le délicieux second mouvement du concerto en do mineur d’une mélancolie avant-gardiste pour l’époque (en deuxième extrait ci-dessous). 

image

Fort d’un livret extrêmement clair et passionné de Alberto Iesué, chercheur infatigable qui tente de réhabiliter Platti depuis 1974, ce disque entre dans la constellation privilégiée des enregistrements réussis sur pianoforte Cristofori, au son moelleux, favorisant les dynamiques et à la mécanique légère. L’instrument utilisé ici est la copie exacte du piano construit en 1726 (photo ci-dessus) et se trouvant actuellement à Leipzig. Malgré une sonate pour hautbois moins convaincante interprétée par Paolo Grazzi (pianoforte très en retrait et tempi vifs noyés dans l’acoustique), Luca Guglielmi (en portrait) et ses acolytes du Concerto Madrigalesco servent cette musique pour clavier avec beaucoup d’amour et d’autorité, nous donnant un instant l’envie de se passionner pour le personnage et cette période charnière de la musique.

_____________________________

Giovanni Benedetto Platti (1697-1763)
Concerti Per Il Cembalo Obligato

1) Concerto n°6 per il cembalo obligato in la maggiore, I 57 : I. Allegro ma non tanto
2) Concerto n°2 a cembalo obligato in do minore, I 49 : II. Adagio

Luca Guglielmi, pianoforte et direction
Concerto Madrigalesco

2014 Arcana/Outhere A 375

http://youtu.be/D8T9vGWmtKQ

Ce disque peut être acheté ICI

__________________________

En complément pour ceux qui voudraient s’intéresser à Platti sans se ruiner, je vous conseille ces deux références :

Les Concerti Grossi d’après Corelli par l’Akademie für Alte Musik Berlin, que Harmonia Mundi a réédité intelligemment dans sa collection “Musique D’abord”.

La musique de chambre pour hautbois, violoncelle et basson par l’Ensemble Cordia, chez Brilliant Classics

image

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 11 juin 2014 09:22

    Bonjour, Frédéric.

    Merci d’avoir évoqué Platti à l’occasion de la sortie de ce CD. Il s’agit là d’un compositeur élégant que j’apprécie beaucoup. Avec un faible pour son superbe concerto pour hautbois en sol mineur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires