• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Les diablogues » en joyeux relais Galabru - Lamotte

« Les diablogues » en joyeux relais Galabru - Lamotte

En reprenant la réalisation théâtrale de ces causeries dans le poste de radio, sous forme de feuilleton écrit au quotidien dans les années cinquante par Roland Dubillard, Anne Bourgeois débute un nouveau cycle de ces Diablogues avec Michel Galabru et Martin Lamotte en tant que duo de référence pouvant se succéder ultérieurement par d’autres binômes tout aussi séduisants à 19h00 au Théâtre du Palais Royal.

JPEG - 40.2 ko
LES DIABLOGUES
photo © Bernard Richebé

En ayant déjà créé une scénographie fort réussie sept années auparavant avec François Morel & Jacques Gamblin au Rond-Point, la metteuse en scène s’appuie cette fois-ci sur le concept de lecture-spectacle permettant plus aisément le renouvellement des tandems de comédiens dans cet exercice se rapprochant davantage du contexte radiophonique initial.

Chacun des deux partenaires face à un pupitre ou assis à un bureau se trouve en situation vintage de chansonnier devant son micro ; ainsi celui-ci et celui-là peuvent-ils se donner la réplique, en suivant du regard le texte conducteur, tout en pouvant à loisir agrémenter de gestes emphatiques et d’expressions facétieuses à l’égard du public venu se régaler de l’absurde décliné au mieux par ces deux têtes d’affiche.

La recette est excellente ; elle remplit la jauge des salles de théâtre en appel du spectacle à 21h00. Présentement au Palais Royal, il s’agit de Joyeuses Pâques avec Roland Giraud & Maaike Jansen sous mise en scène de Jean-Luc Moreau dont nous pourrions rendre compte…

En attendant Michel Galabru en smoking et Martin Lamotte idem mais lui, ce soir là, le nœud papillon dégrafé et la chemise blanche déboutonnée, se mettent sur orbite, dès le lever de rideau, avec un leitmotiv prise de tête au sujet d’un compte-gouttes qui, à bien y réfléchir, pourrait fort bien constituer le spectacle à lui tout seul, tant sa portée métaphysique restera insoluble jusqu’au bout du sketch… et ainsi de suite !…

De digressions sous esprit d’escalier en mimiques à s’esclaffer au diapason des numéros d’acteurs, le spectateur ne voit pas le temps passer : Pour peu, il n’aurait décidément qu’une envie : venir se rasseoir à la même place pour assister au spectacle du soir !

photo © Bernard Richebé 

LES DIABLOGUES - **.. Theothea.com - de Roland Dubillard - mise en scène Anne Bourgeois - avec Michel Galabru & Martin Lamotte - Théâtre du Palais Royal

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès