• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > LES HERITIERS de Alain Krief

LES HERITIERS de Alain Krief

En s’appuyant sur un décor de Stéphanie Jarre et des lumières de Philippe Lacombe, les rapaces débarquent à domicile avec pour objectif si peu dissimulé de dépouiller leur proie décontenancée, alors même que les liens familiaux distendus avec le défunt n’ont pas eu le temps et l’opportunité de sauver les apparences !...

Plongée directement au coeur du drame, la boussole du spectateur s’affole au point de stigmatiser la fiction, en une tranche de réalisme à peine caricaturale, juste condensée dans le raccourci du temps de deuil où la vulnérabilité de la veuve est à son comble !...

Mais voilà que fort à propos, surgit de nulle part un hybride féminin déguisé en chauffagiste dont la fonction sera de redresser les torts de chacun des protagonistes, sans jamais être impliqué lui-même dans le pathos général !...

Quant à l’ami attitré, il pourra lui aussi battre des ailes !... Rien ni personne n’arrêtera plus l’énergie de la séduction et du charisme de développer ses sortilèges au sein d’un capharnaüm où la veulerie et la lâcheté vont se disputer la suprématie des sentiments !...

Ce ne sera certes pas la maîtresse cachée du mort qui tirera in fine les marrons des cendres, bien trop déterminée qu’elle fut dans des dispositions binaires et radicales !...

Ce sera le duplicata du testament qui blanchira incognito la morale de tous soupçons d’arrière-pensées non assumées, relevant ainsi le défi du sens artistique et passionnel à disposer de la vraie valeur des gens et des choses, fût-ce en prenant à témoin et à caution l’un des grands maîtres de la peinture, en l’occurrence Soulage !…

Une terrible et joyeusement cynique fable moderne d’Alain Krief qui, réunissant la compagne (Anne Richard), le frère (Julien Cafaro), la soeur (Marie-Hélène Lentini), l’ami (Dominique Guillo) et la maîtresse (Christelle Reboul) d’une soudaine victime de la route en présence d’une observatrice (Agnès Soral) étrangère et fortuite, démontre, preuves à l’appui montées allègrement en crescendo par Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé, l’insignifiance de l’affection familiale face aux conflits d’intérêts sordides et néanmoins légaux !...

Angoissant de lucidité mais drôle à s’y méprendre de toutes mauvaises intentions !...

Theothea.com - LES HERITIERS - de Alain Krief - mise en scène : Jean-Pierre Dravel & Olivier Macé - avec Agnès Soral, Anne Richard, Dominique Guillo, Julien Cafaro, Marie-Hélène Lentini, Christelle Reboul - Théâtre Rive Gauche -


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • AL (---.---.195.117) 31 décembre 2005 01:35

    « Les héritiers » est une pièce de théatre, géniale.. je l’ai vu 4 fois et je ne m’en lasse pas... C’est tout le temsp différent... juste un grand bravo aux comédiens, a Alain Krief et aux autres !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès