• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Les Justes » avec Emmanuelle Béart version Camus-Nordey

« Les Justes » avec Emmanuelle Béart version Camus-Nordey

En montant « Les Justes » au Théâtre de la Colline sous la toute récente direction de Stephan Braunschweig, Stanislas Nordey s’offre une image de marque rénovée à évaluer au prorata de l’ambition créatrice se conjuguant avec l’intention de dialectique morale mise à mal, en ces temps de pensée manichéenne.

En optant pour une démonstration scénique sobre, le metteur en scène offre à l’idéologie révolutionnaire, l’opportunité d’une tribune où la conscience malheureuse pourrait expliquer, au monde entier, les affres de ses propres contradictions.

En se référant à l’assassinat du grand-Duc, oncle du Tsar en 1905 à Moscou, où la parité d’une vie contre une vie aurait été le gage conceptuel de la lutte politique vouée à la cause du peuple, surgit au cœur du débat fomenté par les terroristes, un dilemme imprévu dans les plans initiaux de l’attentat :

En effet, la présence des deux jeunes neveux impériaux va inhiber, lors d’une première tentative, le geste criminel.

Cependant, en différant de quelques heures l’objectif révolutionnaire, la cause poursuivie va se trouver fragilisée sans que le passage à l’acte ultérieur ne puisse, par la suite, renforcer, sans failles méthodologiques, la cohérence doctrinale du groupe anarchiste.

Inscrivant l’incarcération du terroriste exécutant, en clef de voûte de la dramaturgie, Stanislas Nordey donne successivement aux trois interlocuteurs privilégiés du prisonnier, la responsabilité de mettre en question éthique la possibilité de rédemption de ce condamné à mort inéluctable.

Entre collaboration avec le pouvoir en place et accès au pardon divin tout en passant par la trahison à l’égard de ses ex-compagnons de combat, le révolutionnaire activiste sera éprouvé par un détenu devenu lui-même bourreau (Raoul Fernandez), le chef de la police (Laurent Sauvage) ainsi que la grande-Duchesse (véronique Nordey) elle-même, dans sa tentation à une réintégration sociale de dimension humaine… en vain !

De nouveau carte blanche donc aux conspirateurs restés dans l’ombre, en quête d’une porte de sortie à la hauteur de leur engagement meurtrier, seule possibilité de respecter, à leurs yeux et au regard de l’Histoire, l’idéal de justice conçu par l’être humain, tout en s’affirmant solidaires du sacrifice absolu jusqu’au dernier d’entre eux.

Stanislas Nordey rend compte de cet enjeu complexe et paradoxal, en laissant les protagonistes aller jusqu’aux contradictions extrêmes des logiques en présence mais en se gardant d’y souscrire quelque jugement de valeurs.

En contre-égérie, Emmanuelle Béart joue son rôle d’activiste, délibérément une parmi les cinq (Vincent Dissez, Wajdi Mouawad, Damien Gabriac et Frédéric Leidgens), ni plus ni moins !

L’aura de l’actrice est assumée, à ce niveau d’exigence artistique, par ses sept partenaires, pendant que Stanislas Nordey, lui, joue concomitamment « Ciels » à l’Odéon Berthier, sous la direction de Wajdi Mouawad, lui-même présentement ici, l’un des quatre conjurés.

Chacun donc à sa place et tous pour l’autre.

photo © Elisabeth Carecchio 

LES JUSTES - **** Theothea.com - de Albert Camus - mise en scène : Stanislas Nordey -avec Emmanuelle Béart, Vincent Dissez, Raoul Fernandez, Damien Gabriac, Frédéric Leidgens, Wajdi Mouawad, Véronique Nordey et Laurent Sauvage - Théâtre de la colline


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Orélien Péréol Aurélien Péréol 17 avril 2010 16:38

    C’est pas un article. C’est de la pub.

    En même temps, ce n’est pas interdit, bien sûr.

     Pour (tenter de) faire cesser cette soumission des spectateurs (aux copains qui se rendent des services réciproques), allez lire un appel à l’insurrection des salles : Qu’est-ce qu’un juste, au juste ? http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/qu-est-ce-qu-un-juste-au-juste-73081?var_hasard=1340293644bc08536d7d14

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès