• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les Molières 2008 en perspective

Les Molières 2008 en perspective

La 22e édition des Molières aura lieu le lundi 28 avril 2008 au Théâtre des Folies Bergère avec retransmission en direct sur France 2.

La cérémonie sera présidée par Barbara Schulz & Clovis Cornillac. Elle sera présentée par Karine Le Marchand.

Se contentant d’une catégorie "révélation" mixte, l’Apat. distribuera en 2008 un Molière de moins, soit 17 qui seront décernés à partir de 73 nominations pour 40 pièces citées.

Deux tiers de ces nominations concernent un tiers des pièces citées alors que théâtres privé et public apparaissent plus que jamais à parité :

C’est ainsi que caracolent en tête de sélection Good Canary (6) et La Vie devant soi (5) pour l’un, alors que l’autre domaine fait jeu égal avec La Seconde Surprise de l’amour (5), La Petite Catherine de Heilbronn (5) et L’Hôtel du libre-échange (4).

Idem pour la dizaine de pièces qui emportent les 22 nominations suivantes en une répartition équitable s’ouvrant sur ce même consensualisme pour les 26 pièces nominées qu’une seule fois.

Bref, ce dosage quasi exemplaire entre privé et public devrait faire les beaux jours des liens interactifs qu’entretiennent désormais les deux pôles traditionnels du spectacle vivant en France.

Si les trois nominations du Roi Lion sont à la mesure du succès de sa magnifique réalisation à Mogador, elles restent paradoxalement en déficit des six obtenues la saison dernière pour Cabaret qui lui, néanmoins, récidive avec une nomination supplémentaire en 2008, faute d’avoir su transformer ses 6 options en 2007, au bénéfice d’une production commune aux deux spectacles.

Six candidats au poste de révélation théâtrale de l’année vont donc avoir à disputer un titre qui, du féminin au masculin, risque d’être fort convoité d’autant plus que Raphaëline Goupilleau et même Sarah Biasini ne font pas leurs premiers pas sur les planches, mais que tel est bien le cas de Aymen Saïdi pour La Vie devant soi (5).

En outre, devoir choisir entre, d’une part, sa partenaire Myriam Boyer et, d’autre part, Cristiana Reali ou Marina Hands, voilà qui va relever du casse-tête chinois, quasi olympique.

En revanche, pour ce qui est du titre décerné au comédien, les nombreux partisans de Jacques Frantz devraient aisément céder la politesse à Michel Galabru qui fit un véritable tabac avec ses mémorables Chaussettes aux Mathurins.

Quant à celui de mise en scène, d’Alain Françon jusqu’à John Malkovich en passant par Luc Bondy et Didier Long, nous laisserions également volontiers la roulette russe trancher ce dilemme.

Ceci dit, il est indubitable que Good Canary et La Vie devant soi devront confirmer, d’une façon ou d’une autre, leurs 11 nominations cumulées ensemble ; mais comment diable récompenser au mieux Myriam Boyer et Cristiana Reali sans être injuste avec l’une, si ce n’est en donnant le trophée à Marina Hands qui le méritait pareillement dans Partage de midi lors du temps révolu où celle-ci était encore pensionnaire de la Comédie-Française ?

Sans autres prérogatives, nous souhaiterions pêle-mêle que L’Antichambre, Les Belles-Sœurs et Un monde fou soient récompensés tout simplement parce que, au cours de cette saison 07-08, ils ont correspondu chacun dans leur genre à des instants de plénitude théâtrale.

Maintenant au rang des oubliés (on ne comprend vraiment pas pourquoi !), Julie Delarme dans La Forme des choses  nous est apparue comme une révélation féminine sans conteste. Chapeau Julie !...

Par ailleurs, que dire de Claire Nebout et Jean-Claude Dreyfus dans Réception, si ce n’est que le duo ou, à vrai dire, leur trio nous a complètement emballés ?

Et Bérénice aux Bouffes du Nord avec Carole Bouquet et les Wilson père et fils, passée à la trappe ?

Laisser tomber Fugueuses, voilà qui n’est pas du meilleur goût alors que le couple Renaud-Robin était au Zénith des Variétés !...

Pourquoi Happy Hanouka, Chat & souris et Anne a 20 ans ne font pas partie de la joyeuse fête ? Pourquoi L’Epilogue de Philippe Caubère est ignoré ? Pourquoi Van Gogh à Londres et Puzzle vont-ils rester en coulisses de la célébration annuelle ? Et ainsi de suite...

Parce qu’il n’y a que 17 Molières à distribuer, certes.

Mais pourquoi diable limiter de fait le quota des nominations, si ce n’est hélas par défaut d’ubiquité du collège des votants ?

Alors clamons haut et fort : "Debout les non-nominés !", vous êtes la force vivante du spectacle !...

Photo © Theothea.com

LES NOMINATIONS 2008 sur Theothea.com


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (19 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires