• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les « passions », thème de la Folle Journée 2015

Les « passions », thème de la Folle Journée 2015

Comme chaque année au milieu de l’hiver, la Folle Journée revient dans la belle ville de Nantes. Cet évènement musical devenu incontournable au fil des ans aura lieu du mercredi 28 janvier au dimanche 1er février. Il proposera 350 concerts, 46 conférences et de nombreuses animations autour d’un thème séduisant : « Les passions de l’âme et du cœur »...

Pour la 21e édition de la Folle Journée de Nantes, les organisateurs avaient, dès la fin de l’édition 2014, choisi le thème de l’année suivante. Après l’Amérique et les musiques que le Nouveau monde a suscitées – et pas seulement dans le domaine du classique –, il avait été acté que la musique baroque reviendrait sur le devant de la scène. René Martin, fondateur et directeur artistique de la Folle Journée, l’a récemment confirmé dans les colonnes d’Ouest-France : « Nous avions décidé d’ancrer [...] notre programmation autour du baroque et de 1685, année de naissance de Bach, Haendel, Scarlatti. »

Après réflexion, c’est finalement un thème plus vaste, « Les passions de l’âme et du cœur », qui a été définitivement choisi par René Martin et ses collaborateurs, désireux de brosser, en cet hiver 2015, un large panorama de la musique classique, depuis l’époque baroque jusqu’à la période contemporaine. Ce thème servira de trame à ce festival populaire hors du commun qui, cette année encore, drainera des milliers de spectateurs – des plus passionnés mélomanes aux néophytes les plus curieux – vers le Palais des Congrès de Nantes et les salles de concert du Lieu Unique, installées dans les anciennes installations industrielles de la biscuiterie LU.

Passions sacrées, passions humaines, sentiments caractérisés par la violence ou l’exubérance, tristesse et joie, tout peut être exprimé par la musique. L’Empfindsamkeit baroque, puis le Sturm un Drang classique ont d’ailleurs théorisé ce constat et servi de cadre à l’expression du sentiment et de la passion. La Folle Journée s’emploiera durant cinq jours à le démontrer, que ce soit dans l’auditorium de 1 900 places, dans la grande salle de 800 places, ou dans des salles de concert plus modestes, en programmant des œuvres de toutes les époques et en faisant appel au talent, voire au génie, de dizaines de compositeurs ayant tous joué un rôle éminent dans l’Histoire de la musique.

Parmi eux, il en est un qui se taille la part du lion dans la programmation de cette édition 2015 : Jean Sébastien Bach. Le public pourra entendre non seulement ses célèbres « Passions » du Christ, mais aussi les superbes Suites pour orchestre, les incontournables Concertos brandebourgeois et bien sûr les concertos pour un ou deux violon(s) et les principaux concertos pour un ou deux piano(s), sans oublier les envoûtantes Variations Goldberg. C’est donc bien à une « Folle Journée Bach » qu’il sera donné d’assister à tous ceux qui prendront la route de Nantes en cette fin janvier. Un Jean Sébastien qui sera en l’occurrence assez largement épaulé par l’un de ses fils, Carl Philip Emmanuel – « le Bach de Berlin » –, sans doute le plus doué de ses enfants avec Johan Christian – « le Bach de Londres » –, hélas absent de la programmation.

Outre les partitions de Bach et son fils, c’est un large choix d’œuvres en tous genres qui sera proposé au public, de Monteverdi, Marais et Biber jusqu’à Messiaen, Górecki et Pärt, en passant par Telemann, Haendel, Haydn, Beethoven, Schubert, Chopin, Schumann, Berlioz, Dvořak, Tchaikovski, Rachmaninov et Ravel, pour ne citer que ceux-là. Et comme chaque année ce sont des interprètes de grand talent, et pour la plupart, de renommée internationale, qui auront à cœur de donner le meilleur d’eux-mêmes pour satisfaire un public infiniment plus varié que celui des prestigieuses salles de concert de Berlin, Londres, New York, Paris ou Vienne. Et ce n’est pas là le moindre charme de ce Festival à nul autre pareil.

Une fois n’est pas coutume, après quelques superbes opus, l’affiche de la Folle Journée 2015 n’est pas réussie. Dommage ! Il s’agit là toutefois d’un détail sans importance en regard de la qualité des œuvres au programme et du talent des interprètes : un bémol insignifiant dans l’organisation de cette 21e édition qui, n’en doutons pas, suscitera de nouvelles « passions » pour la musique classique.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 22:02

    Hé bé !

    Mais ils sont où ?
    Mais ils sont où les passionnés ? smiley
     

    • Fergus Fergus 27 janvier 2015 22:23

      Bonsoir, Stupeur.

      Les amateurs de musique classique se sont effectivement fait plus rares sur AgoraVox ces derniers temps. Mais cela n’a guère d’importance dans un contexte où l’actualité géopolitique et terroriste a plus le pas sur tant de choses !


    • Stupeur Stupeur 29 janvier 2015 17:58

      l’actualité géopolitique et terroriste...

       Des conflits partout, tout le temps...
       L’enfer sur Terre vous est offert par ces élites dirigeantes qui ne connaissent que guerres et conflits depuis la nuit des temps, parce que la guerre c’est la paix ! 
      Ils font la guerre au « petit peuple » avec tous les moyens dont ils disposent (les armées nationales, les mercenaires, les terroristes, l’argent, la monnaie, les médias de propagande, les politiciens corrompus, les représentants religieux corrompus, etc) !
       Beurk ! 

    • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 22:06

      L’image utilisée pour composer l’affiche, que Fergus n’aime pas, a pour titre : Well of souls


      • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 22:08

        Le photographe : Michal Karcz


      • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 22:27

        Des précisions sont données sur cette page

         
        « This image was inspired by the music of Steve Roach and Vidna Obmana, using photo manipulation. The main picture and composition is based on two photos taken in the Tatra Mountains, Slovakia. I wanted to show a kind of mythical place, a cave set in high, mystical mountains, with an ancient sanctuary that cannot be attained by casual hikers. Somewhere cold, unwelcoming, and difficult to access. A place for ‘chosen ones’ : the legendary well of souls where it is said that you can communicate with your ancestors. »

        Image inspirée par la musique de Steve Roach (sur YT : Space Ambient Mix - Special Steve Roach by NAKpsy) et Vidna Obmana (qui, comme son nom l’indique est belge smiley ; sur YT : Vidna Obmana - Encountering Terrain ) 
        (sur YT : Steve Roach & Vidna Obmana - The Current Below ; Album : Cavern Of Sirens (1997))


         
        Les Tatras (Carpates)
         

      • Fergus Fergus 27 janvier 2015 22:27

        @ Stupeur.

        Merci pour ces précisions. En fait, j’aime bien cette affiche, mais je trouve qu’elle ne sert pas le désir de Folle Journée, pas autant que celles des dernières années qui montraient les principaux compositeurs, parfois de manière amusante comme Schubert avec ses baskets il y a quelques années.

        Bonne nuit.


        • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 22:31

          Bonsoir Fergus

           
          Désolée pour les liens musicaux au-dessus... Ce n’est pas du Bach smiley 
           

        • Fergus Fergus 27 janvier 2015 22:37

          @ Stupeur.

          Pas du Bach, certes, mais je comprends qu’il puisse y avoir des amateurs pour ces musiques planantes. Personnellement, je n’accroche pas trop.

          Cela dit, je comprends le rapport avec Well of Souls, évidemment lié au thème du festival, mais à mon avis trop cérébral pour être compris sans posséder la clé. 


        • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 22:56

          L’affiche m’a intriguée parce que le paysage ressemble à celui de « l’île mystérieuse » dans le film Byzantium. Fausse piste... j’ai confondu une île avec un paysage des Carpates. smiley 



        • Fergus Fergus 27 janvier 2015 23:13

          @ Stupeur.

          Je ne connais pas « Byzantium ». Il est vrai que je ne suis pas du tout amateur de films d’horreur.

          En revanche, je connais Gemma Arterton pour l’avoir vue dans le très moyen « Gemma Bovery » et auparavant dans l’excellent « Tamara Drewe ».


        • Stupeur Stupeur 27 janvier 2015 23:38

           Sans avoir vu Gemma Bovery j’aurais parié que le film était très moyen...

          Et pour Tamara Drewe on l’a aimé tous les deux alors smiley 
          Attention au troupeau de vaches !
          Les vaches anglaises sont folles ! (quoique dans le film certains éléments du troupeau humain sont bien plus fous que les vaches) smiley 
           

        • Fergus Fergus 28 janvier 2015 09:05

          Bonjour, Stupeur.

          Anglaises ou pas, les vaches ont un comportement grégaire et peuvent être dangereuses dès lors qu’elles sont affolées par un élément extérieur à leur pâturage.

          Mais c’est en effet dans le troupeau humain que l’on trouve les éléments les plus déments. Hélas !


        • Stupeur Stupeur 29 janvier 2015 18:07

          Byzantium, un film d’horreur ? 

          Oui et non... L’horreur est dans la vraie vie, pas dans ce film !
           
          Eleanor (Saoirse Ronan) est tellement calme, douce, tendre, compatissante, qu’on oublierait presque les horreurs qui l’entourent...
           
          Mais comme dirait Etta James : Don’t cry baby ! (cette chanson est dans le film)
           

        • Stupeur Stupeur 29 janvier 2015 18:21

          Un petit florilège de la musique utilisée dans le film, qui s’accorde parfaitement avec le thème « Les passions de l’âme et du cœur » :

           
          Beethoven Piano Sonata No 3 in C major Op 2 No 3 Adagio - par Daniel Barenboim 2005
           
          Franz Schubert - Deutsche Ländler, D. 790 - par Cyprien Katsaris
           
          Claude Debussy - « Clair de lune » - par Thomas Labé
           
          Franz Schubert - ’Nacht und Träume’ D. 827 in Concertgebouw Amsterdam - Sinfonia Rotterdam - Seil Kim (tenor)
           
          Coventry Carol - par King’s College Cambridge 2011
           
           smiley 
           

        • Fergus Fergus 30 janvier 2015 08:13

          Salut, Stupeur.

          Merci pour ces liens variés.

          Bonne journée.


        • Garance 28 janvier 2015 02:21

          Fergus


          Une rumeur courre qui dit que notre Ministre de l’Education Nationale va faire venir une classe de CM2 pour y chanter la Marseillaise

          Qu’elle même dirigerait la chorale afin de relever le niveau acoustique

          Pouvez-vous nous en dire plus ?

          • Fergus Fergus 28 janvier 2015 09:13

            Bonjour, Garance.

            Une blague de plus sur le compte de cette pauvre Najat !

            En revanche, si un ministre est présent au Palais des Congrès de Nantes, ce devrait être Fleur Pellerin. Certes, elle n’avait jamais lu un livre de notre Prix Nobel Patrick Modiano, mais peut-être a-t-elle déjà écouté du Bach ou du Haendel ?

            Si tel n’est pas le cas, ce pourrait être l’occasion. A condition de ne pas faire comme Frédéric Mitterrand qui, lorsqu’il était lui-même ministre, n’avait pas jugé utile de s’attarder chez les ploucs nantais, ce dont nul d’ailleurs n’avait songé à s’offusquer tant l’homme était repoussant à bien des titres !


          • Garance 28 janvier 2015 11:21

            Bonjour Fergus


            « Fleur Pellerin a peut-être écouté du Bach et du Haendel » 

            En effet peut-être

            Mais surement du Puccini : 


             smiley

            • Fergus Fergus 28 janvier 2015 11:27

              @ Garance.

              Dois-je en conclure que vous la voyez en geisha ?


            • Garance 28 janvier 2015 11:38

              Fergus 


              Tout à fait : je suis même sur que si elle lisait ces lignes , n ayant pas votre esprit mal placé , elle le prendrait pour un compliment

              Car c’en est un Fergus quoi que vous en pensiez




              • Fergus Fergus 28 janvier 2015 12:50

                @ Garance.

                Rassurez-vous, le mot de « geisha » n’est pas connoté négativement dans mon esprit. Et Madame Butterfly est une belle personne au sens humain.

                Je souhaite à Fleur Pellerin un destin moins tragique !

                Bonne journée. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès