• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les séries françaises VS les séries américaines...

Les séries françaises VS les séries américaines...

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans l’hexagone ?
Il existe pourtant de très bons films, qui marchent même à l’étranger, mais côté séries... il y a encore du boulot. Alors au travail !

Comment rendre un produit audiovisuel, d’une quarantaine de minutes regardable ?
Les américains ont capté le truc : un scénario costaud avec beaucoup d’actions, ainsi le téléspectateur reste éveillé, en principe, et les effets spéciaux sont bien réalisés. Cependant il leur est très facile de sombrer dans l’excès également. Il est évidemment question des séries contemporaines.
 
L’une des différences majeure entre ces deux pays, sont les mœurs. Les américains n’hésitent pas à intégrer la violence à toutes les sauces, par exemple, alors qu’en France le sujet est plutôt écarté et on préfère insister sur la solidarité, la famille, ... .
 
Dans audiovisuel il y a "audio", et effectivement la musique contribue à la qualité de ce type de produit. On retrouve le même type d’environnement sonore chez les américains (Dr. House, Bones, NCIS, ...) mais ça colle bien avec l’ensemble. Du côté français elles ne sont pas toujours en "harmonie" avec l’action, ou trop et c’est quelque peu gênant, mais ce n’est pas une généralité.
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand vous allumez la télévision et que vous faites quelque chose à côté, donc pas attentif au visuel et que vous entendez la musique ou les sons, il est assez facile de savoir de quelle nationalité il s’agit, surtout avec les allemands.
 
Le problème dans nos séries vient sans doute du fait qu’elles veulent imiter les séries américaines, mais n’étant pas une identité qui nous colle à la peau, elles ne rencontrent pas le même succès que leurs adversaires.
Les américains ont un plus large panel de sujets, mais il y a "à boire et à manger".
Le budget n’est pas le même non plus !
 
L’historique des séries françaises est plutôt bon dans son ensemble. D’abord avec les premières, mélangeant Histoire et roman-feuilleton comme "Thierry La Fronde", "Rocambole", "Jacquou le Croquant", "Belphégor", ... , puis les séries policières (thème récurrent) comme "Les Enquêtes du Commissaire Maigret" qui traverse les générations et est assez "puissante", elle pourrait être comparée à "Hercules Poirot" chez les British, "Les Brigades du Tigre" ou encore "Nestor Burma" qui est assez intéressante et unique en son genre (narration du privé pendant ses enquêtes), ... . Ensuite vient les inspirations américaines comme "Section de Recherches" ou "L’hopital" qui sont respectivement les dérivés de "Les Experts" et "Grey’s Anatomy", mais bien sur elles y sont comparées négativement et ne font pas la même audience.
 
Depuis 2005 "Kaamelott" a débarqué sur notre petit écran et enfin du nouveau ! Ce n’est qu’à la 5ème saison qu’elle est passée au format 50 minutes et la saison 6 à une quarantaine de minutes. Enfin de la recherche et de l’imagination, même si elle repose sur la légende Arthurienne, Alexandre Astier, son créateur, est un passionné et cela se ressent. Il a complétement chamboulé l’histoire et ses personnages pour les remanier à sa sauce. Et le résultat y est ! Kaamelott est diffusée en Suisse, en Belgique et au Québec.
A.A y fait tout, il scénarise, réalise, joue, monte et compose alors si ce n’est pas de la passion, ça y ressemble drôlement. Bref une identité affirmée.
 
Dans les nouveautés intéressantes "Fais pas ci, Fais pas ça" a remporter à deux reprises le prix de la meilleure série. La première saison diffusée fin 2007 a remporter un franc succès qui a permis de lancer la deuxième en 2009 qui a également bien marché et va permettre à la troisième saison de pointer le bout de son nez début 2010.
 
Tout n’est pas perdu, il faut faire preuve d’originalité et de persévérance !
 
 
Pour voir les classements de vos séries :
www.allocine.fr/series/meilleurs_gen_filtre=tv&critique=lesplusdefans.html
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Yupapa 1er janvier 2010 16:01

    Vous semblez oublier des séries comme Engrenage et les autres productions canal. Certes elles ne sont pas du niveau de certaines séries américaine comme les productions HBO, toutefois Engrenage se classe sûrement parmi les meilleures séries policières sorties en Europe depuis un bon moment.


    De plus les problèmes que vous citez sont d’ordre technique, et je pense qu’avant ce type de problème il en existe d’autres plus importants.

    Il y a la peur de vouloir innover ou créer des séries en France qui semble insurmontable.
    TF1 est soit disant la chaîne la plus riche d’Europe, pourtant elle ne créé rien hormis des pompages de séries télés américaines, des TVshows usés, achetés soit à l’étranger soit re-sortis des tiroirs. Cette chaîne ne génère aucune innovation. Et cela s’étend à toute la télévision française, à quelques exceptions prêts.

    De plus, pour regarder des séries il faut une audience et un audimat. Qui regarde le plus la télé si ce n’est les gens du troisième âge, habitué à regarder les séries française telles qu’on les connaît.
    Pourquoi créer et prendre le risque de se planter en dépensant des fortunes pour faire une série que les gens du troisième âge ne regarderont pas et que les travailleurs vont regarder d’un seul oeil en rentrant fatiguer le soir ?* Autant continuer les séries comme on sait si bien les faire en France pour papi-mamie et acheter des séries qui ont déjà fais leur preuve à l’étranger. On économise les coûts pour un résultat satisfaisant (afin de combler les vides entres les pubs).
    Tout cela constitue selon moi un frein à la volonté de créer. La concurrence entre les chaîne ne génère aucune course à l’innovation.

    Il y a des idées en France ainsi que des gens qui savent faire des séries, autant que dans les autres pays. Je ne sait pas quelle vision des séries vous avez. Je pense en regarder suffisamment pour vous dire que les Etats-Unis, le Japon, la Corée, la Chine, l’Angleterre (pour se qui constitue les séries que je regarde régulièrement) génère plus de séries mauvaises que bonnes. La majorités des séries créées ne valent pas mieux que les séries françaises. Seules les Etats-Unis en produit suffisamment pour voir un lot se démarquer.

    Selon moi ce que vous décrivez n’est pas le fond du problème. Ce n’est pas la raison pour laquelle les séries françaises sont mauvaise, c’est les conséquences d’un état d’esprit général qui pousse le paysage audiovisuel vers la médiocrité. Et les gens s’en accommode bien puisque les audimats sont là. 

    Les gens aiment regarder de la merde, alors les chaînes se sortent uniquement les doigts du c*l pour nous les faire sentir !

    *Pourquoi une série comme The Wire considérée comme une des meilleures créations audiovisuelles jamais faites n’a pas fonctionné en France ? Pourquoi Oz n’a jamais été diffusée dans son entier sur une M6 ? Pourquoi les Sopranos en seconde partie de soirée alors que mimi mathy s’éclate à 20h45 ? Il y a un public pour ces séries mais il ne constitue pas une audience assez conséquente. De manière générale c’est la qualité globale de la télé qui est remis en question.


    • Halman Halman 2 janvier 2010 11:35

      Il n’y a pas que le 3ème age qui regarde les séries.

      Les antillais adorent Amour Gloire et Beauté et ne le rateraient sous aucun prétexte, même au travail.

      J’en suis témoins tous les jours.

      Les jeunes de déjà 40 ans son fans de Plus Belle la Vie. Il ne faut pas les déranger le soir à 20 heures quand ils se plantent devant.

      Il y a des séries pour les ados.

      Ils ne sont pas fous les producteurs, ils ciblent avec finesse chaque tranche d’âge.


    • titi 1er janvier 2010 16:51

      « conséquences d’un état d’esprit général qui pousse le paysage audiovisuel vers la médiocrité. Et les gens s’en accommode bien puisque les audimats sont là »

      Pas d’accord.
      Les séries francaises souffre d’un mal francais : la bienpensance.
      Impossible de trouver une série sans en trame de fond un histoire gnangnante : le p’tit n’enfant malade, le pauvre immigré exploité, l’histoire d’amour contrariée entre de préférence deux personnes de communautés différentes.

      Les scénaristes francais tente de réaliser une tâche sociétale qui n’est pas la leur. Comme du reste les artistes francais en général qui donnent beaucoup de leçons qu’ils ne s’appliquent pas eux mêmes.

      Les scénaristes US font du divertissement. Rien que du divertissements.


      • Yupapa 1er janvier 2010 18:03

        D’accord avec vous. Il est vrai que ce mal existe et qu’il est typique du paysage audiovisuel français et que les américains ont cette culture de l’entertainment. En France, on a tendance a tout intellectualiser.


        Mais je maintiens ce que je pense.
        La source de médiocrité des séries françaises ne vient pas selon moi de ce mal qui n’est qu’une conséquence d’un environnement qui ne pousse pas les choses à changer. On peut très bien traité ce type de sujet sans que cela soit mauvais ou non-divertissant. D’ailleurs il est osé de dire que l’on ne retrouve cela que dans les séries françaises. Ce que vous citez se retrouve dans n’importe quel pays et en particulier dans les pays asiatiques, pourtant leurs séries ne ressemblent en rien aux nôtres.

        Peu de producteurs avec une vision à court terme avec minimum de prises de risque pour une rentabilité rapide et conséquente.
        Un audimat (en particulier papi-mamie, ou la petite famille qui ne sait pas ce qui existe d’autre que ce qu’on lui propose) toujours présent malgré tout et qui aime regarder ces séries si bienpensantes
        Un système de réseau consanguin où scénaristes boîtes de prod, réalisateurs sont les même depuis des années et son toujours dans le paysage non pas parce qu’ils sont bons mais parce qu’ils sont trop bien implantés (encore un mal bien français d’ailleurs).
        Des acteurs comme Dechavanne, mimi mathy et d’autres parce que papi-mami ou la petite famille aime retrouver dans un navet, son présentateur favori. Et parce que ces acteurs font partie du « réseaux ».

        Je suis sûr qu’il existe des scénaristes capables en France de faire des séries de qualités et divertissantes. Exemple : Engrenage.
        Je vais même plus loin : Je suis sûr que parmi certains des scénaristes qui nous ont pondu de la m*rde pendant des années, il y en a capable de faire de très bon scénarios mais ce n’est pas ce que la prod attend d’eux.

      • mleha01 mleha01 2 janvier 2010 01:41

        C’est aller un peu vite en besogne que de parler de notre pauvreté en matière de séries tous genres confondus .. il n’y a qu’à voir les créations de Canal+ pour s’en faire une idée - Engrenage - Reporters - Braquo - Scalp etc ... dans lesquels, non seulement les scénarios, mais aussi la réalisation et l’interprétation, la musique ne sont pas en reste !
        J’en ai marre du côté « bien-pensant moraliste et pudibond » des séries américaines, de leur « happy end » obligatoire, mais surtout de leur côté « guimauve » dès qu’il est question du cadre familial et quotidien de leurs héros. On est bien loin de la vraie vie, là ...
        J’avoue que j’ai aussi un faible pour les séries ou téléfilms british, beaucoup plus réalistes, subtils et intéressants que leurs concurrents d’Outre-Atlantique.
        Les borborygmes lassants de Jack (24) me gonflent et sont tellement répétitifs qu’on a l’impression de voir et revoir sans cesse le même épisode, malgré les 7 saisons qui viennent de s’écouler. Et pour faire bref, je trouve que nos créations françaises, n’ont pas grand chose à leur envier !! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès