Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les Songes de Léo : un conte musical à découvrir

Les Songes de Léo : un conte musical à découvrir

Présenté en fin d’année dernière à Clermont Ferrand, ce spectacle chargé d’émotion a reçu un accueil enthousiaste du public. Sa créatrice, Morgane Imbeaud, aura mis deux ans pour faire aboutir son projet.

Découvrez un extrait vidéo des Songes de Léo

Morgane Imbeaud n’est pas une inconnue du grand public. C’est la voix féminine du duo Cocoon, groupe de pop-folk originaire de Clermont Ferrand. Le groupe s’est fait remarquer en gagnant de nombreux tremplins musicaux. Sa popularité à grandi très rapidement et il a enchainé les concerts en France et à l’étranger, participant aussi aux plus grands festivals. Après sept ans et deux albums couronnés de succès (disques de platine), le duo décide de faire une pause, pour permettre à ses membres de réaliser plusieurs projets personnels.

Morgane Imbeaud se consacre à l’écriture des Songes de Léo. Elle avait quelques textes, mais ne voulait pas faire « un album de plus, ou un concert au sens habituel du terme » confie-t-elle au journal local clermontois la veille de la première représentation. Elle s’est alors mise à écrire, un, puis deux, et au final dix chapitres pour raconter l’histoire de Léo.

Léo est un personnage mi-homme mi-chat. Il est plein de curiosité pour le monde qui l’entoure et a le nez à l’affût des odeurs de ce qui pousse autour de lui. Il serait presque banal si ce n’était une particularité, une étrangeté, quelque chose de différent : Léo n’a qu’une oreille pour entendre les bruits qui racontent l’animation de la forêt où il vit. Cette marque distinctive lui cause cependant beaucoup de problèmes car elle lui fait ressentir cruellement le rejet dont il est victime de la part des autres, les « normaux ». Jusqu’au jour où il rencontre une petite boule de plume qui va l’entraîner dans un voyage aux multiples rebondissements…

Au-delà du conte, cette histoire évoque la tristesse de la solitude mais aussi l’enthousiasme de la découverte de contrées nouvelles. Cette recherche d’un monde meilleur peut parfois se transformer en peur de l’inconnu et révéler la force négative de la culpabilité et de la déception, face aux amis ou faux-amis. Cependant, au terme de son périple, le jeune Léo prend conscience de la nécessité de s’accepter tel qu’il est en dénonçant une normalité qui brutalise ceux qui ne sont pas comme les autres.

Plusieurs personnes ont participé au projet de la chanteuse :

Jean-Louis Murat a coécrit certaines des chansons, notamment en retranscrivant en français quelques textes écrits en anglais.

Christophe Chabouté est illustrateur et auteur de BD. Il s’est fait remarquer plusieurs fois à Angoulême et a reçu de nombreux autres prix. « C’est en découvrant Tout seul, que j’ai été attirée immédiatement par son dessin. Pour le trait, pour l'utilisation du noir. » affirme la chanteuse au quotidien local.

Sur scène, un film d’animation en noir et blanc est projeté sur deux voiles de tulle entre lesquels la chanteuse à la voix cristalline évolue avec quatre musiciens, racontant l'histoire de Léo. Immergée dans l'image, parfois présente, parfois évanescente, la chanteuse dévoile une sensibilité à fleur de peau.

Les Songes de Léo a bénéficié de deux publications fin 2015 : un album CD et un livre illustré. Une tournée française est également prévue en 2016, et très prochainement, une représentation des Songes de Léo aura lieu à l’Alhambra de Paris le 10 février.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vesjem vesjem 26 janvier 00:12

    pas mal du tout


    • Antoine 26 janvier 23:17

      Soupe affligeante...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès




Derniers commentaires