• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Les trois soeurs » de Tchekhov à La Comédie Française

« Les trois soeurs » de Tchekhov à La Comédie Française

« A Moscou ! A Moscou ! A Moscou !… » clament en chœur Macha (Elsa Lepoivre), Olga (Florence Viala) & Irina (Georgia Scalliet) avec le doux projet d’y retourner vivre prochainement alors qu’elles se trouvaient en exil de la capitale depuis que feu leur père avait rejoint la province russe, en raison de sa carrière militaire.

Après une année de deuil, il leur est, maintenant, à toutes, nécessaire d’envisager l’avenir avec l’esprit du renouveau.

Mais à cet optimisme réjouissant, Anton Tchekhov va opposer une inexorable descente de quatre années vers l’abdication totale devant l’espoir de vivre leur vie, ou plus exactement d’en réaliser le rêve.

En effet, confrontées à l’utopie de quitter un lieu de désolation culturelle en s’affranchissant des contraintes du principe de réalité, les trois sœurs vont échouer, chacune à sa manière, dans leurs objectifs conjugaux respectifs, qui auraient pu constituer la première marche pour accéder à la réalisation du bonheur.

De surcroît, l’enseignement scolaire qui convenait parfaitement à leur épanouissement intellectuel, n’apparaît guère, dans ce contexte acculturé de l’époque, comme un gage d’autonomie professionnelle et morale.

Ainsi, tout leur environnement social étant conditionné par la chose militaire, c’est effectivement grâce à ces réseaux relationnels qu’elles auraient pu s’approcher de la sortie du labyrinthe psychologique qui leur faisait ressasser une rupture d’influence paternelle dans la continuité patrimoniale.

Cependant, dès trente ans, la jeunesse d’alors semble basculer dans le trou noir de l’existence avec la perspective d’une fin de vie dans la résignation où l’ennui culminera en commun dénominateur.

Bref, toutes les velléités de s’enivrer d’un parfum joyeux vont se trouver inhibées par un système de résistances internes plus fortes que l’envie d’avoir envie.

Par la métaphore poétique et nostalgique, l’auteur semble faire œuvre analytique, en associant ces trois sœurs, fort différentes dans leurs personnalités, comme une seule et même entité familiale impossible à dissoudre au contact des antagonismes du monde extérieur.

En respectant ce statu quo d’une existence cloîtrée dans l’atavisme conjugué au féminin, tout devient alibi pour se satisfaire d’un sort triste comme les bouleaux de la propriété condamnés par le diktat symbolique de Natalia (Coraly Zahonero), la belle-sœur, aussi arrogante que conquérante.

Si enfin, l’incendie dont l’auteur embrase une grande partie de la ville avoisinante, laisse partir en fumée toutes les constructions ingénieuses de l’homme, il ne reste aux trois sœurs que le fatalisme pour assurer la survie dans la renonciation, en clamant :

« Oh mes sœurs chéries, notre vie n’est pas terminée. Il faut vivre ! Un peu de temps encore et nous saurons pourquoi cette vie, pourquoi ces souffrances… Si l’on savait ! Si l’on savait !… »

Alain Françon devenu, en quittant la direction du Théâtre de la Colline, le chantre d’un retour aux sources de cette œuvre théâtrale, se met délibérément dans l’ombre de Tchekhov, pour guider les comédiens du Français vers l’épure d’une réelle mélancolie dépressive en la confrontant à de multiples sautes d’humeur positives et par conséquent, fallacieuses.

La réalisation de ce spectacle, à la mesure de sa récente « Cerisaie », apparaît comme une découpe magistrale d’une société fascinée tant par la régression affective que par le désenchantement.

photo © Theothea.com 

LES TROIS SOEURS - **** Theothea.com - de Anton Tchekhov - mise en scène : Alain Françon - avec Michel Robin, Eric Ruf, Bruno Raffaelli, Florence Viala, Corali Zahonero, Laurent Stocker, Michel Vuillermoz, Elsa Lepoivre, Stéphane Varupenne, Adrien Gamba-Gontard, Gilles David, Georgia Scalliet, Hélène Surgère, Floriane Bonanni, Christophe Dumas, Géraldine Roguez, Chloé Schmutz & Renaud Triffault - Comédie Française


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès