• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les vétérans du prog italien ; de Consorzio acqua potabile à Paolo (...)

Les vétérans du prog italien ; de Consorzio acqua potabile à Paolo Siani

Etrange destin que celui de la formation progressive facétieusement baptisée Consorzio acqua potabile, présente sur la scène des seventies quelques années avant que le groupe ne se sépare. Fondé en 1971, le consortium progressif joua quelques prestations d’opéra rock sur les scènes théâtrales sans enregistrer d’album. Puis dans les années 90, quelques membres ont été contactés par une maison indépendante pour éditer un live de 1977. Trois CD ont ensuite été édités entre 1993 et 2003. Et c’est en 2016 que cette formation refait surface à l’initiative du label Black Widow qui présente ce nouvel opus enregistré avec la participation du chanteur Alvaro Fella.

Le résultat est intéressant. CAP ne sonne pas du tout comme un groupe de rock actuel. A l’écoute, on n’imagine pas que cet album ait été produit dans les années 2010. Le son est seventies, avec toutes les conventions stylistiques, rythmiques et sonores de cette époque. Une musique dense enregistrée par sept musiciens jouant sur des instruments d’époque, Gibson, Hammond, Mellotron. Tout résonne seventies, de la rythmique aux claviers en passant par les guitares stridentes et parfois saturées, sonnant légèrement psyché, et une flûte très présente offrant de belles réminiscences à la Jethro Tull. L’ensemble sonne comme du blues rock légèrement heavy et progressif typique de l’Italie des années 1970. A la manière de Delirium, Locanda delle fate et PFM ; mais plus rock que progressif et dans le style, un côté légèrement folklorique et très méridional, chaleureux, avec un chanteur à la voix chaude et rocailleuse comme on en connaît tant dans ce pays méridional avec ses Paolo Conte et autres Eugenio Finardi.

CAP nous offre 70 minutes de musique avec deux morceaux élaborés durant une dizaine de minutes et une longue suite étalée sur 21 minutes où se dessinent l’inventivité des musiciens et l’originalité de la composition. Avec des lignes mélodiques plutôt calmes, ambiances colorées façon blues rock et piano ambiant succédant à des passages denses, heavy et saccadés. Et quelques ambiances facétieuses de comedia delle arte jouée façon théâtre du rock. Finalement, le résultat ressemble à du Jethro Tull de 1970 joué à l’italienne.

LINE UP / MUSICIANS

Alvaro Fella : lead vocal, back vocal, acoustic 6 & 12 strings guitar

Maurizio Mercandino : lead vocal, back vocal, acoustic 6 & 12 strings guitar, bouzouki guitar

Silvia Carpo : “cat’s” lead vocal, witch vocal, back vocal, medieval recorders

Chicco Mercandino : wizard electric guitar, gibson 355 stereo electric guitar, tumiatti electric guitar, and he played also with violin-bow vs dogs

Massimo Gorlezza : gibson les paul custom electric guitar, ovation acoustic guitar

Maurizio “Mux” Mussolini : drum gretsch catalina ash, ufy and istanbul cymbals

Luigi “Gigi” Secco : rickenbacker 403 fireglo electric bass, eko b55 fretless bass, moog taurus III

Enrico Venegoni : piano, fender rhodes mark II, mellotron m400 (flute, strings and choirs)

Maurizio Venegoni : hammond l122, leslie lombardi 200w, minimoog model d 1972, fbc sinter 2000 vintage sinth, prophet 12 sinth, flute & bassoon (midiwind), highland bagpipe, breton bombard “C”

CAP en écoute


Avec Paolo Siani et ses complices de Nuova Idea, c’est une autre ambiance que l’on découvre. Entouré de nombreux musiciens habitués de la scène progressive, anciens comme nouveaux, Siani nous propose un rock mélodieux façonné dans des ambiances seventies et un raffinement particulier avec cette palette sonore riche et quelques chœurs additionnels. Siani sévit sur la scène italienne depuis la fin des années 60 mais n’a sorti son premier album personnel en 2011. Avec ce second opus intitulé « face with no trace » et publié en 2016, nous pouvons entendre le changement de direction avec un style plus épuré, recentré autour du chant. Le résultat est pas mal réussi et reste agréable à entendre, s’inscrivant parfaitement dans le rock raffiné chanté à l’italienne. Et subtilement accompagné de touches instrumentales.

Et quelques surprises comme ces ambiances crimsoniennes sur le troisième morceau et quelques fois, d’étranges réminiscences nous renvoyant à ce magnifique album solo réalisé par Peter Sinfield en pleine révolution des seventies. Parfois, des orientalismes sont proposés avec un bon usage de la guitare acoustique et du saxophone. Puis des atmosphères pop psyché. Au final, l’ensemble reste agréable à écouter car chaque morceau possède un style propre ce qui tranche avec les productions commerciales où l’on a l’impression d’entendre dix variations autour d’un même style.

Line-up

Marco Abamo el guitar

Ricky Belloni el guitar

Marco Biggi percussions

Federico Buelli sax

Stefano Cabrera strings arrangement

Andrea Calzoni flute

Gevorg Dabaghyan duduk solo

Diego & Fabio Gordi choir arrangement

Guido Guglielminetti el bass

Paul Gordon Manners ac guitars & lead vocal

Carlo Marrale ac & el guitars

Giangiusto Mattiucci mellotron

‘’NUOVA ARMONIA’’ choir conducted by M° Maurizio Ramera

Laura Capretti soloist

Eva Feudo Shoo cello

Roberto Tiranti bass & lead vocal

Paolo Tognazzi hammond organ

Giorgio Usai hammond organ

Paolo Vacchelli el guitar efx

Marco Zoccheddu el piano & accordion

Le reste joué par Paolo Siani

Documents joints à cet article

Les vétérans du prog italien ; de Consorzio acqua potabile à Paolo Siani

Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  •  Alors gogocho négrier vendeur de godes bébés pour riches pédérastes, trafiquant d’utérus du 1/3 monde,
     
    on s’est reconverti ? Trop dur la philo, on fait dans le marketing de l’industrie accuturelle ?
     
    La crétinisation massificatrice à produits dérivés s’auto-sodomisant entre eux dans le grand système des objets baudrillardien ...
     
    L’art inférieur du tam-tam nègre rejoignant l’art supérieur du tableau monochromatique blanc acheté par le producteur d’Astérix, tableau juste peint en blanc... snobisme gogocho à 10 millions de francs nouveaux ...
     
    Alors on fait de la propagande gogocho pour la grande machinerie hollywoodienne à la pensée unique de l’idéologie mondialiste ...
     
    Snobisme fashion, de la mode vintage pour bobo nostalgique du jouir sans contrainte ... vintage anti-mode dans la mode ...
     
    Et oui gogocho, la mode comme la pensée dominante organise sa contestation de bon ton ... vintage c’est le naturel réactionnaire bibobio du bobo à la B&O ...
     
    Le stream lining, le costume va avec la bouffe et la musique ... et oui système des objets baudrillardien, crétinisme de la musique plus populaire industriellement produite ... mais « pop »
     
    Bobo ! Agite toi comme un cadavre ver à l’intérieur de toi-même aux rythmes automatiques ... de l’Empire  smiley
     


    • kalachnikov lermontov 10 février 00:11

      @ Totor

      Lol, tu lui as fait peur, il est tombé de sa chaise.


      • kalachnikov lermontov 10 février 00:12

        @ Totor

        Dugué aime bien le progressif, faut y aller mollo, pas tout d’un coup.


      •  
         
        Ainsi le s crétins bobo peuvent s’aligner sur des modèles ... la vedette leader ... le père réifié du crétin ... (la mère étant la Nature ? ...) ... reconnaissance à l’expert en culture « rock » ... amour inconditionnel des consommateurs semblables ... fusion ...
         
        Premiers émois du bobo ... La quotidienneté se balise de repères familiers, complices, chaleureux de la bande (qui sera la bande capitaliste dans la multinationale). On se retrouve entre crétins fans. On se reconnaît, on a sa tribu (à défaut de peuple). Autour du joint si transgressif ! si révolutionnaire ! et du lecteur mp« dernier sorti qui fait tte différence ... Les messages consuméristes convenus s’envolent avec la fumée du petit colon dealer . Remettra-t-elle le groupe qu’il aime ?
         
        Ces petits usages et objets anodins de l’industrie culturelle, IPed x+1, d’une insignifiance telle qu’ils sont au-dessus de tout soupçon, sont au commencement du rituel initiatique à la civilisation capitaliste du crétin gogocho libidineux.
         
        A snobisme accuturelle de la mode, mode entremetteuse ... rappeur mon ami du rêve de Masérati et yacht des »Intouchables"
         
        Mais ton monde de crétins est déjà mort !


        •  
           
          Quelle est la tenue de rigueur du rigorisme rocker progressif ? Hipster ?
          Que faut-il dire et faire à sa première fumette de shiteux qd on est rocker progressif ? Sur quel ton faut-il disserter du bon usage de la drogue du petit capitaliste dealer quand on est rocker progressif ?
          Pas de LSD qd même chez les rockers prossessifs ? Non je ne pense pas ... du shit 1ere qualité autour d’un whisky 30 ans d’âge, entre cadres dynamiques votant La Baudruche ... c’est si émoutillant !
           
          A le pouvoir accuturel est devenu ministériel, Naïade Vagino Bécassine doit aimer le rock progressif ... Et Barroso !
           
          Moi j’écoute Haendel en lisant Hegel ... ça fait peur aux bobo rien que les noms !
           

           


          • Louve Louve 10 février 06:36

            @La Baudruche négrière patronale verdie

            La Baudruche bonjour, 

            J’ai lu beaucoup de vos commentaires et je trouve dommage qu’un tel niveau de texte, avec des références aussi pointues, soit perdu dans les limbes d’Agoravox ! Franchement, vos deux épisodes sur l’os du pithécanthrope Crassanel sont géniaux, une anthologie. Je crois qu’on a pas vu ça depuis Céline en France. 

            Pourquoi ne proposez-vous pas un article ? Ce serait un grand tournant dans le monde du journalisme. Va y avoir du vent dans les voiles si vous devenez rédacteur ! 

            Merci ! Et ne vous arrêtez jamais ! 

          • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 février 10:08

            @La Baudruche négrière patronale verdie

            Que de clichés et finalement, vous êtes aussi bobo que les baudruchiens que vous dénoncez. Quelle faute de goût ! On ne marie pas Hegel avec Haendel mais avec Beethoven ou à défaut, avec Schumann.


          • @Bernard Dugué
             
            déjà pour l’allitération ... Beethoven a été sali par Coudenhove Kalergi qui l’a choisi pour l’hymne de l’urocratie mondialiste capitaliste
            Non Bach, Hegel aimait Bach apollinien, implacable, de la raison dans la partition. (et vu l’époque ...)
            Beethoven n’est pas dans le rythme dialectique de l’histoire, Beethoven, l’inhabituel, c’est Nietzsche le généalogiste de la musique philosophique, ramené dans soi-même par la transgression et refus des normes rythmiques du temps, les surgissements « impromptus » Mais bon N préférait Offenbach pour le coté latin ... dionysiaque.
            (et Wagner l’opéra total du Volkish c’est Heidegger)
            BHL le gogocho c’est Booba du Boobaland ...
            Ne jouez pas au cultivé Dugué ... vous êtes de gogoche ...
             
            @louve
            Merci mais
            ne passerait pas la censure CrassoVox à Flanby... sauf a prendre par surprise en changeant de pseudo
            N’est pas Céline qui veut, c’est juste un amusement pour me fixer les idées. Je n’ai pas la source créatrice, les petites vibrations intérieures ... j
             
             
            « Publicité ! Que demande toute la foule moderne ? Elle demande à se mettre à genoux devant l’or et devant la merde !... Elle a le goût du faux, du bidon… » Céline

             

             


          • @Louve
             
            Et même en changeant de pseudo le style se reconnaît ... les idées aussi ... Et puis j’ai à apprendre plutôt avant d’écrire des banalités à la Dugué. Le béhaviorisme, l’auto-engendrement par le référentiel bondissant, le pédagogisme gogocho de Naïade Vagiono Bécassine ça ne marche pas
             
            « La négation du style bobo, c’est le style de la négation du bobo » Feric Jaggar
             


          • N Bizet Carmen le cas Bizet
             
            Sur W il y a une citation marrante de N mais je la retrouve plus genre « Wagner ... l’art de démultiplier le nanifié » ...


          • Louve Louve 10 février 18:33

            @La Baudruche négrière patronale verdie

            Ce pseudo est une création en soi, tout est dit dans ces quelques mots : Baudruche négrière patronale verdie...

            C’est la quintessence du monde dans lequel on meurt !

            Ils sont pas très tolérants les gens sur Agoravox, je l’ai découvert a mes dépens. 

          • Durand Durand 10 février 19:17

            @Bernard Dugué



             « On ne marie pas Hegel avec Haendel mais avec Beethoven ou à défaut, avec Schumann. »

                                     On fait ce qu’on veut !


                            https://m.youtube.com/watch?v=uT3SBzmDxGk





          • Tall Tall 10 février 20:28

            @Louve

             
            Regarde un coup le lien de Durand, c’est franchement génial !
             
            salut Durand

          • Louve Louve 11 février 00:26

            @Tall


            Oui j’ai vu, mais je ne suis pas certaine que Durand veuille en parler avec moi smiley



          • Louve Louve 11 février 01:28

            @La Baudruche négrière patronale verdie



            Ici un extrait qui déménage de mon favori. Bagatelles pour un massacre : 

            « Tout de même, il suffit de regarder, d’un petit peu près, telle belle gueule de youtre bien typique, homme ou femme, de caractère, pour être fixé à jamais... Ces yeux qui épient, toujours faux à en blêmir... ce sourire coincé... ces babines qui relèvent : la hyène... Et puis tout d’un coup ce regard qui se laisse aller, lourd, plombé, abruti... le sang du nègre qui passe... Ces commissures naso-labiales toujours inquiètes... flexueuses, ravinées, remontantes, défensives, creusées de haine et de dégoût... pour vous !... pour vous l’abject animal de la race ennemie, maudite, à détruire... Leur nez, leur »toucan« d’escroc, de traître, de félon, ce nez Stavisky, Barmat, Tafari... de toutes les combinaisons louches, de toutes les trahisons, qui pointe, s’abaisse, fonce sur la bouche, leur fente hideuse, cette banane pourrie, leur croissant, l’immonde grimace youtre, si canaille, si visqueuse, même chez les Prix de Beauté, l’ébauche de la trompe suceuse : le Vampire... Mais c’est de la zoologie !...  »

          • Louve Louve 11 février 01:29

            « Nous avons mille fois, cent mille fois pire que les Fermiers 

            Généraux. Nous avons les Juifs et les francs-maçons.

            Juifs ! Fixe ! Vous crevez pas l’imagination !

            Vous l’avez lourde et gaffeuse

            Je ne suis pas le cagoulard N°1

            Je ne suis pas payé par Goering.

            Ni par Musso ni par Tardieu !...

            Ni même par Mr. Rothschild ! (Tout est possible) »

            LOUIS-FERDINAND CELINE 



          • Louve Louve 11 février 01:33

            Les mondialistes du Politburo, Attali, Soros et les autres , avec leur bien-pensance qui n’est autre qu’un Goulag mental, ont interdit CELINE. 


            C’est un crime contre le patrimoine Français. Impossible d’aller plus loin que CELINE. Houellebecq n’est qu’un enfant quand on lit « Mort a credit » de CELINE. 

            Nous, la France, on a eu CELINE, et ils nous l’ont enlevé

          • pemile pemile 11 février 01:35

            @Louve « Ici un extrait qui déménage de mon favori. Bagatelles pour un massacre »

            Que cet extrait soit votre favori ne m’étonne pas smiley


          • Tall Tall 11 février 10:19

            @Louve

             
            Avec des : mort aux arabes, aux juifs et aux franc-macs ...le FN serait à 1% ... pour peu qu’il obtiendrait ses parrainages.
             
            Heureusement ce n’est pas du tout le positionnement de Marine.
            L’UE et l’islamisme, ce ne sont pas des races.


          • Vipère Vipère 11 février 10:29

            @Louve


            Baudruche négrière/Louve, cela commence par de l’admiration mutuelle et cela se termine par un beau mariage ! 

            Un vrai conte de fée ... smiley

          • Louve Louve 11 février 13:14

            @Tall


            Je parle ici de l’interdiction de CELINE en France, une décision de Sarko qui a horrifié le Front National. On ne peut approuver qu’un tel monument soit interdit. CELINE est le patrimoine littéraire français. Quelle que soit son idéologie, il reste un génie. Le plus grand écrivain de France et de Navarre, une prose jamais vue, incisive et épileptique. 

          • Louve Louve 10 février 06:48

            Les rockers sont des hommes d’affaire qui portent le déguisement d’une pseudo révolte au service du Capital et du spectacle permanent. Le rock n’est qu’un juteux bizness comme les autres qui vise à l’endoctrinement des masses pour assouvir , et contrôler l’humanité. 


            Voire les connexions entre MK Ultra, le Rock, et Lewis Carol. Tout est dans Alice au Pays des merveilles. Au début du livre Alice tombe dans un trou sans fond après avoir suivi Monsieur Lapin. Une scène clef pour quiconque veut comprendre ce monde qui n’est plus qu’un asile psychiatrique à l’échelle planétaire. 


            • Louve Louve 11 février 13:37

              Les masques tombent, les insultes obscènes fusent, quant a la vipère qui me colle et me suit partout comme un petit chien, je vais finir par la prendre pour une lesbienne amoureuse...


              • Louve Louve 11 février 13:45

                @Blondinette 42


                Oui, j’ai un vrai fan club d’obsédés sur ce site smiley

                J’en suis très honorée mais vous savez, je ne suis pas certaine que je mérite autant d’obsession de votre part. En plus, je ne suis pas lesbienne, désolée pour vous la blonde !




              • Louve Louve 11 février 13:48

                Ils me suivent partout et passent leur temps a parler de moi smiley smiley


                Comme c’est intéressant ! 

              • Vipère Vipère 11 février 13:50

                @Louve


                J’ai un faible pour les louves hargneuses que voulez-vous personne n’est parfait ! smiley

              • Xenozoid Xenozoid 11 février 13:53

                @Louve

                c’est pour éviter lavigue  smiley

              • Louve Louve 11 février 13:55

                @Vipère


                Désolée ma belle langue de couleuvre, je suis 100% hétérosexuelle ! 

                Les filles, très peu pour moi ! Mais j’ai une amie lesbienne si vous voulez, elle est jolie, comme toutes les femmes qui m’entourent dans mon métier d’ailleurs. Genre 1m80, taille 36... 

                Peut être qu’elle aura un faible pour vous. 

              • Vipère Vipère 11 février 14:03

                @Louve


                Je me fiche royalement de l’appartenance de votre personnage incarné ! 

                ceux sont vos commentaires arrogants auxquels je réagis ... smiley

              • Vipère Vipère 11 février 14:05

                @Shawford Bonjour




                Vous faites de l’AUDIARD, sans le savoir ou en connaissance de cause ? smiley

              • Louve Louve 11 février 13:57

                Je serai toujours présente pour mes nombreux fans, n’hésitez pas a m’écrire, cela fait toujours plaisir de voir que je provoque autant de réactions. 


                 smiley smiley smiley

                • Xenozoid Xenozoid 11 février 13:59

                  @Louve

                  disont que c’est mieux que d’être victime

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires