• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Love Letters » en version revival Huster - Reali

« Love Letters » en version revival Huster - Reali

JPEG - 36 ko
LOVE LETTERS
photo 1 © Gael Rebel

Au lever du rideau, Francis & Cristiana sont là tous les deux, déjà attablés face spectateurs, prêts à la fameuse joute épistolaire les réunissant à nouveau sur scène… comme s’ils avaient toujours « joué » ensemble !

Ce qui, bien entendu, est quasiment le cas alors même que l’ex-élève pourrait, peut-être, avoir dépassé le maître ! Allez savoir !…

Cependant, il n’y a, de toutes évidences, au Théâtre Antoine durant ce mois d’avril 2014, aucune compétition dans l’air mais, bel et bien, ce véritable plaisir, ô combien partagé par le public, de se compléter à merveille en retrouvant les automatismes les ayant fait vibrer d’antan, du temps où ils formaient aussi un couple à la ville.

Selon la mise en scène de Benoît Lavigne, la jeune écolière prend l’affaire en main en mettant d’emblée le grappin sur son copain d’enfance qui, lui, invente leur terrain de jeu privé par messages interposés. Il adore l’acte d’écrire, elle préfèrerait le téléphone, bien plus direct, mais ils sont surtout d’accord, tous les deux systématiquement, pour correspondre à distance, lors de toute séparation, fût-elle brève ou longue !

Les fondations implicites de cet amour - amitié étant si bien posées initialement, Melissa & Andy sont donc en route pour une liaison passionnelle dont l’espace temps sera nécessairement celui de leur vie entière. Ainsi de l’adolescence aux multiples étapes de leur vie d’adulte, c’est aux quatre coins du monde que leurs lettres se croiseront en exprimant toute la palette des sentiments et ressentiments universels qu’hommes et femmes ont souvent du mal à gérer au quotidien relationnel.

Ponctué par les vœux de nouvelle année, les différentes fêtes sociétales, les évènements familiaux et autres anecdotes, c’est au rythme de l’écriture, se révélant efficacement supérieure à l’oralité synchrone du téléphone, que Melissa et Andy vont évaluer la frustration liée à l’absence du partenaire et relativiser le détriment du contact physique.

Selon la spécificité du duo Huster-Reali, plus le gouffre socioprofessionnel s’amplifiera au profit d’Andy, plus Melissa s’abandonnera au plaisir régressif de l’adulescence menant à un véritable lâcher prise de sa destinée.

A l’instar des nombreux rôles qu’elle aura interprétés, à fleur de peau, ces dernières années, Cristiana laisse s’exprimer tous les états d’âme induits par le texte de A.R. Gurney, en les gratifiant d’une connotation de fantaisie, de feeling et de sensualité, tellement spontanée à la brésilienne d’origine qu’elle est et restera toujours !

En contrepoint, son ex-époux autant qu’ex-professeur de dramaturgie est présent à ses côtés, avec perspicacité, vivacité et self control à nul autres pareils.

C’est un régal que de voir ces deux comédiens s’affronter, à mots mouchetés sans possibilité de se regarder, dans un duel affectif qui en dit long sur leur complicité indéfectible les reliant par delà le jeu théâtral.

C’est tout aussi formidable de pouvoir considérer, à travers leur magistrale interprétation, la puissance évocatrice inaltérable de l’enfance alors que le monde adulte semble avoir fait le tour de ses potentialités.

« Morituri te salutant » s’exclame fièrement Melissa dans son baroud d’honneur manuscrit ! Certes ! Mais avec toute la conscience retrouvée d’Andy à l’égard de l’intuition véridique de leur Amour.

 photo 1 © Gael Rebel 
 photo 2 © Theothea.com 
  

LOVE LETTERS - **** Theothea.com - de A.R. Gurney - mise en scène Benoît Lavigne - avec Francis Huster & Cristiana Reali - Théâtre Antoine

JPEG - 53.3 ko
LOVE LETTERS
photo 2 © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires