• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « LOVE LETTERS » nostalgie d’Anouk Aimée & Gérard (...)

« LOVE LETTERS » nostalgie d’Anouk Aimée & Gérard Depardieu

Après Bruno Cremer, Jean-Louis Trintignant, Philippe Noiret, Jacques Weber et Alain Delon dans le rôle d’Andy, Melissa, alias Anouk Aimée, aura trouvé un sixième partenaire à sa taille, Gérard Depardieu pour 14 représentations au Théâtre Antoine.

JPEG - 59.6 ko
LOVE LETTERS
photos @ Theothea.com

Dans une salle archi-comble à 19h00, l’avant-dernière est sur le point de débuter avec quelques minutes accordées aux retardataires.

Depuis l’extrémité des corbeilles côté cour, la perspective, surplombant la scène avec sa table en bois massif posée sur tapis persan et prête à accueillir ces correspondants prestigieux, s’offre d’emblée en promontoire d’observation incomparable !

Les voici donc, Anouk & Gérard s’installant face au public, à distance l’un de l’autre… infinie car jusqu’à l’ultime fin de la lecture, jamais leurs regards ne se rencontreront : Gérard pourra même, à plusieurs reprises, pousser cette distanciation jusqu’à tourner le dos à sa partenaire en portant son regard à jardin, côté coulisses.

C’est parti ; les feuillets, de part et d’autre de la table, commencent à s’empiler sur leurs tas respectifs, non sans servir durant le temps imparti, au récit épistolaire étendu, par voie orale, aux multiples séquences de la vie humaine en empathie réciproque.

On le sait ; depuis leur adolescence déjà adossée à l’amitié d’enfance, Melissa et Andy ont correspondu tout au long de leur existence, sans jamais pouvoir nulle part se retrouver physiquement synchrones.

Les bosses de la vie, les réussites, les impasses se racontent au gré d’évènements fortuits mais surtout au rythme des saisons et, quasiment sans oubli, au rendez-vous de chaque nouvelle année plongée au sein du cortège des fêtes familiales.

A l’expérience de ses partenaires successifs, Anouk avance « classieuse » dans une concentration très ordonnée à l’image des feuillets bien rangés passant d’un tas à l’autre devant son verre et sa carafe d’eau.

A la différence de Gérard qui semble les étaler devant lui, tel un jeu de cartes de la vie dans lequel il lui faudrait davantage piocher que de les suivre chronologiquement.

Cependant cette organisation fantasque n’est qu’un trompe-l’œil permettant à l’artiste de vivre au plus fort l’émotion contenue au diapason vibratoire des mots se télescopant, se succédant, s’interrompant, faisant des pauses inattendues et des silences à couper à cœur !

Oui, au Théâtre Antoine, jauge emplie de l’orchestre au Paradis, le temps est comme suspendu… aux lèvres de ces deux diamants en résonance harmonique que déjà le cycle de la vie est consumé jusqu’au dernier carat !

Anouk et Gérard se regardent enfin, yeux dans les yeux, encore totalement émoustillés par ce voyage en parallèles.. tout en sachant que demain ils auront la chance de pouvoir recommencer ce jeu d’enfants… puisque ce sera la dernière !

JPEG - 31.5 ko
LOVE LETTERS
photos @ Theothea.com

LOVE LETTERS - **** Theothea.com - de A.R. Gurney - avec Anouk Aimée & Gérard Depardieu - Théâtre Antoine

  


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Theothea.com Theothea.com 17 janvier 2014 13:05

    LOVE LETTERS - **** Theothea.com - de A.R. Gurney - mise en scène Benoit Lavigne - avec Anouk Aimée & Gérard Depardieu - Théâtre Antoine

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès