• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Mais pourquoi diable ont-ils sabordé les Molières 2012 ?

Mais pourquoi diable ont-ils sabordé les Molières 2012 ?

Le saurons-nous, un jour, pourquoi un quarteron de directeurs de théâtres parisiens a-t-il délibérément, d’abord démissionné de l’organisation des Molières en incitant d’autres à les suivre, puis œuvré pour empêcher la cérémonie télévisée d’avoir lieu dans une proximité inopportune à l’élection présidentielle 2012, et enfin parvenu à stopper par voie judiciaire le processus de vote à deux tours, concernant sa 26ème édition ? 

En manipulant de fait l’opinion majoritaire, le mot d’ordre était alors d’expliquer que la cérémonie était désuète et qu’en rassemblant un audimat déclinant, celle-ci portait préjudice à la fréquentation du spectacle vivant ?

En face, les caciques de l’association, eux, s’arc-boutaient, tant bien que mal, sur des motivations spécieuses à savoir, par exemple, que la remise médiatique des Molières en avril-mai permettait un surcroît de fréquentation des salles, fort appréciable en fin de saison théâtrale. 

En bref, s’organisait, ainsi, un véritable dialogue de sourds où, de fait, ne comptaient que les intérêts boutiquiers des uns, fort similaires à ceux de leurs opposants.

Et pourtant deux années plus tôt était remis un double Molière du Comédien à Laurent Terzieff, quelques mois avant qu’il ne quitte définitivement la scène, le bras alors en écharpe mais le verbe tant inspiré et tellement flamboyant au service de la noble cause :

« …Le Théâtre est avant tout projet de liberté et encore une fois, il n’est pas ceci ou cela, mais ceci et cela... » 

Fort heureusement, les censeurs de tous bords n’avaient pas encore, à cette date, réussi leur opération de sape institutionnelle.

L’année suivante, toujours à Créteil, Laurent Lafitte animait de manière particulièrement brillante la 25ème cérémonie qui eut le tort d’être précédée par une pièce inadaptée à cet évènement prestigieux et dont la retransmission TV en direct fit déserter, d’emblée, une grande part de l’audience.

Le mal était fait ; la réaction des pourfendeurs allait être cinglante et sans merci.

Mais, cependant, qu'allaient-ils faire dans ce sabordage où personne ne trouverait son contentement ?

Comment croire que le palmarès patrimonial des Molières, depuis un quart de siècle, puisse être remis en question par des considérations de quotas, de répartitions équitables entre privé et public, d’aménagement du collège électoral etc… et, donc, de quel droit avoir eu l’indécence de priver les comédiens et tous les professionnels du théâtre, des trophées affectifs qu’il eût été légitime de leur remettre à l’issue de la saison 11-12 ?

Gageons, qu’à l’instar du Festival de Cannes, un jury renouvelé annuellement pourrait être une des options pour remédier à cette crise ouverte, mais que diable, mesdames et messieurs les empêcheurs de se réjouir en bonne compagnie théâtrale, laissez vivre les Molières ! 

Ils ne vous doivent rien mais vous, vous leur devez beaucoup, à commencer par le respect d’une reconnaissance n’appartenant qu’à la synergie du spectacle vivant d’avec son esprit éclairé et libre de toute entrave.

 

Photo DR. Laurent Terzieff / Molières 2010 

    

Les Molières sur Theothea.com

Nos photos Molières 2011

Archives Molières 

  


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • kemilein 28 août 2012 12:06

    «  »et, donc, de quel droit avoir eu l’indécence de priver les comédiens et tous les professionnels du théâtre, des trophées affectifs qu’il eût été légitime de leur remettre à l’issue de la saison 11-12«  »

    tien vous ne vous en rendez même pas compte mais ca commence comme ça, avec la célébration de quelque uns, puis ca finit en adulation d’un seul, et en commandement d’un seul.

    il faut tuer le concept d’homme providentiel ainsi que tout ce qui le fait émerger, donc accessoirement les distinctions de noblesse cracher a la face du monde.


    • Theothea.com Theothea.com 28 août 2012 12:32
      Cher Kemilein,

      Je comprends fort bien votre objection, mais sachez que personne n’est dupe, y compris les lauréats ; cette célébration est de l’ordre du symbolique et c’est à ce titre qu’elle est nécessaire au spectacle vivant.
      Elle provoque une émulation mais chacun sait, y compris celui qui reçoit le Molière, qu’il n’est nullement le meilleur des comédiens ou des metteurs en scène mais que, tout simplement, ses pairs ont décidé de le distinguer à cet instant et que l’année suivante ce sera un autre et ainsi de suite…. Paradoxalement, je pense que la remise des Molières est une école d’humilité et de responsabilité vis-à-vis du public et que ce dernier y est très sensible.
        
      Cordialement
      JM / Theothea.com 

    • Aristoto Aristoto 28 août 2012 18:09

      Non il n’ y a rien à comprendre à ce discours de révolutionnaire de canapé !

      Ca va les gars avec votre stalinisme laissez le monde vivre ! Être à ce point aigris parce qu’on a pas eu de petite statuette quand on était gamin !

      La parano comploteuse ici devient grave mais tout comme, j’imagine que RueOpen nous prouvera que fournir un molière à un jeun débutant du théâtre est une manipulation Franc maçone pour le controle absolu de la masse populace !

      Allez le aigris va faire te petit roulade dans l’herbe loin de la télévision !


    • kemilein 1er septembre 2012 01:15

      la tv je la regarde pas pour la merde qu’ils y servent
      ensuite de canapé je n’ai pas non plus (et de tv non plus a vrai dire)

      quand au révolutionnaire je comprends pas vraiment le sens.. si ne pas être un mouton c’est être révolutionnaire alors soit...


    • jerome 28 août 2012 12:49

      spectacle vivant d’avec son esprit éclairé et libre de toute entrave.

      Je ne vous connais pas, cher Auteur, et le théâtre est bien loin de mes préoccupations, mais
      lire cette phrase me fait sursauter : libre de toute entrave ???

      A part quelques individus fortunés et travailleurs, mais vraiment accros au boulot, qui
      après des années de galère s’ offrent une salle et proposent de bonnes, et de moins bonnes,
      choses au public, le théâtre en France n ’ est il pas suspendu aux subventions ?
      Alors esprit éclairé, pourquoi pas ( je n’ y crois guère ...) mais libre de toute entrave ! je pouffe
      et me gausse !
      Mais bon, je ne suis qu ’ un plouc de province et peut-être ne suis-je pas à même de
      comprendre toutes ces subtilités ...
      Votre billet m’a interessé, quoiqu’ il en soit, merci .


      • Theothea.com Theothea.com 28 août 2012 13:23
        Cher Jérôme

        La citation de Laurent Terzieff indiquait que le Théâtre était avant tout « projet de liberté ». 
        C’est donc avec cet objectif rappelé en conclusion que j’ai voulu terminer ce billet en employant l’expression « libre de toute entrave » afin de souligner que l’inspiration créatrice de l’artiste était prioritaire aux intérêts mercantiles qui, effectivement, la soutiennent.
        Que les subventions soient une « condition sine qua non » pour la réalisation de ces projets, c’est un fait !
        L’intention de mon billet était de signifier qu’en empêchant la publication du palmarès des Molières et sa cérémonie en 2012, il y avait implicitement la mainmise irrespectueuse de quelques-uns sur le geste artistique.
        Merci beaucoup pour votre commentaire.
          
        Cordialement
        JM / Theothea.com


      • Aristoto Aristoto 28 août 2012 18:15

        Par contre là je suis bien d’accord !

        En parlant de thétre hier Arte la comploteuse propagandiste diffusait le film inspiré d’une pièce de thatre sur la jeunesse de hitler subtilement intitulé Mein Kampf !

        Si arte diffuse la semaine prochaine l’antisémite de dieudonné là je serai contrain de réviser mes propos !

        Je tient au passage à précise que j’execre l’association egliaté et circoncision et Madame Le Pen ( pas le père je le trouve bien sympa ) .

        Faut dire aussi que dieu depuis qu’il parle que de juif il est forcement moin drole  ! Il faut se renouveler toujours !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès