• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Marcel Duchamp : Iconoclaste et inoxydable

Marcel Duchamp : Iconoclaste et inoxydable

Nouvelle publication DVD de la collection Phare produite par Aube Elléouët Breton :
Marcel Duchamp Iconoclaste et inoxydable réalisé par Fabrice Maze

Hier soir, j’ai eu l’immense plaisir d’assister en avant-première à la projection de cette nouvelle production dirigée par la fille d’André Breton : Aube Elléouët Breton.

Réalisé par Fabrice Maze, ce film deviendra la grande référence pour celles et ceux qui (re) croiseront la route de Marcel Duchamp. Avec subtilité et une infinie sensibilité, Fabrice Maze nous présente Marcel Duchamp sous un jour nouveau, il écarte l’image de l’intellectuel froid, rigide, individualiste pour nous faire découvrir un homme d’une grande simplicité, d’une sensibilité voilée par la pudeur, un homme qui a fait de sa vie une œuvre d’art. Le génie de Duchamp n’en ressort que plus grand encore. Il éclate à chacune de ses manifestations.

Du lieu de son enfance, nous progressons au fil du pas aux côtés de Duchamp sans ressentir le poids du temps. Et il est vrai que Duchamp était et demeure l’homme d’un futur sans cesse à recommencer. C’est la première fois que j’ai ressenti une vive émotion en voyant et écoutant cet homme exceptionnel. Et cette émotion restituée est le fruit d’un travail de trois années mené par Fabrice Maze et toute son équipe que je tiens ici à remercier. Ce film devait exister, à présent il est et (re)donne vie à un homme qui m’a toujours fasciné au point de me retirer le pouvoir des mots.. Duchamp est peut-être aussi au-delà du langage ou, plus précisément, il nous demande d’en réinventer un nouveau, et un autre, etc.

À noter aussi, le travail colossal pour les documents d’archives qui nous livrent des inédits et des interviews de Monique Fong, Jean-Jacques Lebel, Arturo Schwarz et Jean-Marie Drot (à qui nous devons « Jeu d’échecs » un entretien filmé avec Marcel Duchamp.) qui relate sa rencontre avec Duchamp et les moments qui lui sont restés inoubliables.

Enfin, ce film est d’un ami, Fabrice avec lequel je partage toujours des moments de passion durant lesquels surréalisme et magie quotidienne ne font qu’un. Fabrice, un ami cher et je ne suis pas peu fier de le dire.
Je me tais.

À vous de partir à la rencontre de Marcel Duchamp, un homme à la parole oraculaire.

Fabrice Pascaud


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Fabrice PASCAUD Fabrice PASCAUD 6 décembre 2009 20:32

    Respectable ? Je ne sais si ce terme conviendrait à Duchamp. Quoi qu’il en soit, c’est certainement plus respectable que « la guitare-bidet qui chante " de Cocteau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires