• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Marina Hands illumine « Le Partage de midi » de Paul Claudel à La (...)

Marina Hands illumine « Le Partage de midi » de Paul Claudel à La Comédie-Française

En se passant le relais de mère à fille, Ludmila Mikaël donne à Marina le flambeau génétique hérité pareillement de Thierry Hands mais dont seul l’état de grâce pourrait rendre compte, à trente-deux années d’intervalle, d’un nouveau sacre à la Comédie-Française.

C’est effectivement sur le tard que la jeune pensionnaire, intronisée début 2006, a pris les voiles de comédienne quasiment par antidote à ses inhibitions et introversions, suite à une vocation équestre abandonnée professionnellement au profit de cours de théâtre éminemment révélateurs.

César de la meilleure actrice pour son interprétation de Lady Chatterley, la voici désormais en incarnation d’Ysé que Paul Claudel a conçue en souvenir autobiographique d’un surgissement intempestif de l’Amour, lors d’un véritable coup de foudre alors qu’il voguait vers la Chine en tant que jeune consul de trente ans.

Sur le pont supérieur du paquebot, trois personnages adossés nonchalamment aux cordages du bastingage s’essaient à un jeu de société où la jeune femme sera l’enjeu non seulement d’une rivalité entre mâles mais surtout, à son corps défendant, le symbole de la victoire du désir s’abandonnant à l’emprise de Dieu sublimé en idéal absolu.

Le mari, l’aventurier et l’amant sonnent ainsi la charge d’une épreuve initiatique qui surprend l’intéressée elle-même, à son jeu défensif de mère et d’épouse rangée des pulsions.

Cependant, parce que c’étaient elle et lui, va se réveiller le volcan étouffé de la passion qu’ils se jureront d’éteindre au plus vite pour être en accord avec l’ordre moral menacé.

Alors qu’après bien des tribulations asiatiques et autres tourments conjugaux et maternels, le retour du refoulé agira en boomerang à plusieurs coups de semonce jusqu’à sanctifier leur innocence transgressée, le flux de la lumière divine pourra, en accordant le pardon ultime, consacrer l’union d’Ysé et de Mésa.

Eric Ruf, Christian Gonon, Hervé Pierre entourent au mieux Marina Hands qui confirme un charisme à la fois athlétique et sensuel, à la hauteur des plus grandes stars du spectacle vivant, c’est-à-dire au plus profond de l’humilité artistique par laquelle le talent d’Yves Beaunesne peut valoriser sur l’échelle des luminosités et selon une palette des nuances et contrastes, cet élan mystique si cher à Claudel.

Photo © Guy Delahaye

PARTAGE DE MIDI - **** Theothea.com - de Paul Claudel - mise en scène : Yves Beaunesne - avec Eric Ruf, Christian Gonon, Marina Hands & Hervé Pierre - Comédie-Française -


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès