• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Mémoires de jeunesse » de James Kent. Un bon film et une grande (...)

« Mémoires de jeunesse » de James Kent. Un bon film et une grande actrice

Dans les années 1910, Vera Brittain se rêve écrivain, au grand dam de sa famille. Elle est très proche de son jeune frère Edward et de son ami Roland Leighton. Celui-ci décèle le talent de la jeune femme et l’encourage à poursuivre sa voie. Les deux jeunes gens tombent amoureux et se fiancent. Mais la Grande Guerre les séparent, Roland et Edward se sont tous les deux engagés. Pour suivre l’homme qu’elle aime et servir son pays, Vera interrompt ses études à Oxford et devient infirmière sur le front en France….

« Mémoires de jeunesse » est l’adaptation du livre de Vera Brittain, « Testament of Youth » , très populaire au Royaume-Uni.

D’étudiante à Oxford à infirmière en France durant la première guerre mondiale, le film nous montre 4 ans de la vie de Vera Brittain. Cette jeune femme est l’incarnation d’une jeunesse qui a trop peu bénéficié de l’insouciance dont on a tant besoin à cette age, brisée par l’horreur du conflit et la proximité de la mort. Une jeunesse sacrifiée et transformée en chair à canon.

Cette histoire est également un hommage aux soldats, mais aussi à ces femmes qui se sont engagées, et aussi à celles qui ont perdu des fils, des fiancés, des maris ou des frères.

images (3)

On peut reprocher à la mise en scène un manque de souffle et de romanesque, mais on ne peut lui reprocher son élégance. Les images magnifiques de la campagne anglaise, d’Oxford, ou encore les intérieurs bercées de cette lumière splendide, donnent au film un cachet vraiment particulier.

téléchargement

Celle qui porte le film à bout de bras, qui par sa beauté et son interprétation nous aimantent, qui donne le sentiment d’être la réincarnation de Vera Brittain,cette jeune femme féministe et pacifiste, c’est la jeune actrice suédoise Alicia Vikander. On regrettera juste le manque de charisme de Kit Harington, l’acteur qui incarne le rôle de son amoureux Roland. C’est d’autant plus dommageable que les autres seconds rôles sont tous remarquables .


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès