• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Merci Jean ! Merci pour la France !

Merci Jean ! Merci pour la France !

Hommage au grand poète !

Nous avons tous connu Jean Ferrat, et nous l'avons aimé.

Voici un an, il nous quittait. Pour lui rendre un grand hommage, de très nombreuses personnalités s'étaient rendues au coeur des montagnes de l'Ardèche à Antraigues-sur-Volane où il s'était retiré depuis 30 ans.

Le 16 mars 2010, sur la toute petite place du village, un dernier adieu particulièrement émouvant montait de la foule rassemblant plus de 5.000 personnes, l'une des plus belles chansons du poète "La Montagne".

Pour son immense public, il restera toujours le monumental artiste qui "a su lier la poésie, le peuple et ses idéaux

Pour ma part, en dehors de son talent que je ne cesse d'admirer, je reconnais l'homme engagé qui a su soulever les problèmes et les drames de notre société comme ceux qui ont ébranlé le Monde.

Aujourd'hui, au moment même où les difficultés de toutes sortes envahissent notre Pays, que ce soit sur le plan politique, social, économique, à l'instant où le chômage s'abat sur les citoyens, une très belle chanson de Jean Ferrat vient nous réchauffer le coeur : La France, un magnifique poème dédié à l'histoire de la République et de la démocratie.

Je ne pouvais pas laisser passer ce premier anniversaire de la mort de Jean, sans déposer ici en guise de fleurs, le texte superbe de ce chant aussi puissant que tous les éloges adressés au fil des siècles à notre si beau Pays.

La France est un superbe chant qui a encore aujourdhui, toute sa force dans les périodes difficiles que nous traversons. A mon sens, il devrait entrer officiellement dans les écoles, et particulièrement à côté de la Marseillaise, notre hymne national certes, mais actuellement une peu "dépassé" dans son texte.

Bien entendu, parmi les superbes chansons de Jean Ferrat, nous n'oublierons tous ces magnifiques textes très engagés qui nous parlent sans cesse de liberté, de démocratie, de lutte sociale et d'avenir ; souvenez-vous de Ma Môme, Napoléon IV, Nuit et Brouillard, Quatre cents enfants noirs, La Montagne, Pontemkine, Cubai si, La Commune, La Boldochévique,Camarade, Le bruit des bottes, Le Bilan, etc... etc ... Autant de poèmes qui ne nous laisseront jamais indifférents !

Ne pouvant rapporter tous les textes de ces chansons, je dédie donc à la démocratie, à la République, et à tous les citoyens de notre Nation, de toutes origines et de toutes races, La France dont vous trouverez ci-dessous les merveilleuses paroles qui resteront toujours gravées dans notre mémoire.

TEXTE (paroles et musique de Jean Ferrat - mars 1969)

"De plaines en forêts de vallons en collines
"Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
"De ce que j'ai vécu à ce que j'imagine
"Je n'en finirai pas d'écrire ta chanson
"Ma France

"Au grand soleil d'été qui courbe la Provence
"Des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche
"Quelque chose dans l'air a cette transparence
"Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche
"Ma France

"Cet air de liberté au-delà des frontières
"Aux peuples étrangers qui donnait le vertige
"Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige
"Elle répond toujours du nom de Robespierre
"Ma France

"Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
"Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
"Celle qui construisit de ses mains vos usines
"Celle dont monsieur Thiers a dit qu'on la fusille
"Ma France

"Picasso tient le monde au bout de sa palette
"Des lèvres d'Éluard s'envolent des colombes
"Ils n'en finissent pas tes artistes prophètes
"De dire qu'il est temps que le malheur succombe
"Ma France

"Leurs voix se multiplient à n'en plus faire qu'une
"Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
"En remplissant l'histoire et ses fosses communes
"Que je chante à jamais celle des travailleurs
"Ma France

"Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
"Pour la lutte obstinée de ce temps quotidien
"Du journal que l'on vend le matin d'un dimanche
"A l'affiche qu'on colle au mur du lendemain
"Ma France

"Qu'elle monte des mines descende des collines
"Celle qui chante en moi la belle la rebelle
"Elle tient l'avenir, serré dans ses mains fines
"Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
"Ma France"

Le texte a été écrit par Jean Ferrat en mars 1969. Quant à la magnifique musique de ce chant, elle a été composée également par Jean Ferrat.

Pierre-Alain Reynaud


Nuit et brouillard, de Jean Ferrat par AgoraVoxFrance 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Alain-Goethe 15 mars 2011 10:39

    Ai pas la tête à lire votre article

    Perso : des deuils 3 mois après celui de Ferrat

    Ferrat- dans son Ardèche- vivait en respectant la nature

    ce que bcp de « gens dans les pays développés » ne font pas tellement

    Suis pas supersticieux ..

    mais cette date du : 20/12/2012 .. à se demander.

    Pour un ingénieur c’est un comble

    Des tas de penseurs avaient raison : Einstein, Deleuze, Gorz etc

    Bon courage aux Japonais
    Puisse la Lucidité éclairer les Peuples ..


    • eric 15 mars 2011 10:47

      J’aime bien Jean Ferrat. Je connait pas mal de ses chansons par cœur. Normal, des enseignants souvent militants nous les faisait massivement apprendre a l’école. Même celle-ci a une belle mélodie. D’un autre cote elle est quand même extrêmement typique de la pensée d’apartheid qui domine a gauche. Ce n’est pas la Franc en général, c’est la sienne a lui, dont il exclu a chaque couplet des pans entier de la population et de l’histoire. Une consolation ? Sa France, qui a la fin se réduit aux gens qui vendent l’Huma sur les marche le dimanche matin n’existe plus guère. Tant mieux ! Enfin, lui, au moins, avait des raisons personnelles et honorables de faire semblant de se reconnaitre la dedans.


      • sisyphe sisyphe 15 mars 2011 11:01

        Euh... merci pour cet hommage, que je partage entièrement, mais la chanson que vous citez ne s’appelle pas « La France » mais bien « MA France ». 


        Vous auriez d’ailleurs pu mettre un lien, que voici...

        Oui, Hommage à Ferrat, et ses sublimes chansons, notamment celles composées sur des textes d’Aragon, et les autres... 

        A ce propos, j’aimerais signaler la honteuse « émission d’hommage » diffusée l’autre soir sur France 3 ; un véritable scandale. 

        De mauvaises images d’archive (on avait vraiment l’impression qu’ils étaient allés chercher les plus épouvantables), un tas de chansons intégrales en plan fixe, sur des images pourries, les « transitions » , minables, sans intérêt, minimalistes, étant effectuées par le chroniqueur mondain Servat qui connait Ferrat comme moi l’électro-mécanique, et, surtout, un fait d’une malhonnêteté absolue : je m’explique. 

        Alors que TOUTES les chansons interprétées par Ferrat dans l’émission ont été diffusées DANS LEUR INTÉGRALITÉ, il y eut un passage sur les « sympathies communistes » de Ferrat (qui n’a, rappelons le, jamais été inscrit au PCF), illustrées par des morceaux d’interview et par une chanson : « Camarade ». 
        Or, cette chanson fut la seule à être amputée d’une partie, d’un couplet, qui est le suivant : 


        C’est un nom terrible Camarade
        C’est un nom terrible à dire
        Quand, le temps d’une mascarade
        Il ne fait plus que frémir
        Que venez-vous faire Camarade
        Que venez-vous faire ici
        Ce fut à cinq heures dans Prague
        Que le mois d’août s’obscurcit
        Camarade Camarade


        qui est, évidemment, une condamnation de l’invasion de la Tchécoslovaquie par les chars soviétiques, en Aout 68. 

        Ce qui est revenu à fausser totalement le sens de la chanson, et les positions de Ferrat, justement, quant au « communisme ». 

        Cette malhonnêteté flagrante fut à l’image de la médiocrité de cette émission dégueulasse, et une injure faite à Ferrat et à son oeuvre. 
        Une honte pour le service public. 

        Je mets ici le lien pour « Camarade » dans son intégralité. 

        Hommage au grand Jean..



        • La râleuse La râleuse 15 mars 2011 16:37

          Merci pour ce très bel hommage.
          Le plus beau que j’ai lu de tous ceux qui ont été publiés.
          Je vais le faire suivre à tous mes amis.
          Cordialement,


          • JACOB 15 mars 2011 21:25

            en boucle que je l’ai écouté le Jeannot... l’hommage rendu m’a ému...de DRUCKER à FR3...jusqu’ici, merci !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires