• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Merveilleuses valses

Merveilleuses valses

C’est le printemps ! Savez-vous que la célèbre valse "Amour et Printemps" est l’oeuvre d’un compositeur français ? Non ? Alors, envoyez valser vos soucis et laissez-vous porter par cet article qui reprend quelques-unes des valses les plus connues et retrace l’histoire de cette forme musicale populaire.

La valse est peut-être plus une danse qu’un genre de musique. C’est une danse construite sur un rythme à trois temps sur laquelle les partenaires se déplacent en tournant sur eux-mêmes. Il y a la valse lente, forme la plus ancienne. Cette catégorie recouvre aussi la forme anglaise à deux temps née à la même époque que la valse viennoise à trois temps qui est dite rapide. Enfin, la valse française désigne la valse musette.

Mais nous ne nous attarderons pas sur l’histoire ni sur la technique. Place aux oeuvres !

Les valses de Vienne : Johann Strauss, père et fils :

C’est le fils qui composa la fameuse valse "Le Beau Danube bleu". Sur cette vidéo, les danseurs évoluent dans un décor somptueux.



Les valses lentes :

Ont ici été choisies deux oeuvres à la guitare. La première valse fut composée par Carulli, un compositeur italien du XIXème qui fut l’un des premiers à écrire des oeuvres pour guitare. Elle est interprétée sur cette vidéo par un amateur qui y a associé de belles images de vacances.



La seconde valse lente sélectionnée est du compositeur finlandais Oskar Merikanto. Ce morceau sublime est joué sur cette vidéo par Per-olov Kindgren.



Les valses des ballets classiques :

Très connues, les valses du ballet "Casse-noisettes" de Tchaikovski sont ici superbement mises en scènes :

Casse-noisette (Nutcracker) - Valse des fleurs :



Casse-noisette - Valse des flocons de neige :



La valse est plus populaire que jamais :

Les compositeurs dont nous allons parler ici ont composé des valses que chacun connaît, mais leurs noms ont peiné à percer. Et pourtant, quelles oeuvres !

La valse "Jazz Suite n°2 : Valse n°2" de Chostakovitch :



La valse "Amour et Printemps" d’Emile Waldteufel est plus connue sous sa forme jouée à l’orgue de barbarie comme générique de l’émission télé "ciné-club".



Comme on peut le constater, ces oeuvres sont mondialement célèbres et leurs compositeurs bien peu connus du grand public. 

La valse est-elle française ?


Cocorico ! Emile Waldteufel, auteur de ce somptueux "Amour et Printemps", a aussi créé "Les Patineurs" et "Valse de la poupée". C’était un compositeur français. Les enfants connaissent sa musique à travers "Bob l’éponge", les téléspectateurs par la publicité "Afflelou", mais le nom de Waldteufel ne leur évoque rien.

Les Patineurs (enregistrement un peu vieilli) :



"Valse de la poupée" est une musique nostalgique, voire triste.

On peut se demander, en écoutant la "Valse d’Amélie" du compositeur breton Yann Tiersen, si la valse n’est pas française avant tout. N’a-t-elle pas fait le tour du monde avec le succès planétaire du film "Le fabuleux destin d’Amélie Poulain". Mais, si l’on remonte dans l’histoire, n’est-ce pas la Révolution française qui a favorisé la valse en déclassant les formes d’Ancien régime de la danse de cour ? Enfin, G. Desrat estime que la valse trouve ses origines en France avec la volta (XIIe s.) de Provence qui monta à Paris et fit, au XVIe siècle, les délices de la cour des Valois. La volta provençale serait devenue Walzer, en Allemagne.

"La valse d’Amélie" de Yann Tiersen (du film "Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain") :





Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 23 mars 2009 12:29

    Je mentionne aussi sur YouTube :

    Valse triste de Sibelius.

    et les valses de Chopin


    • Olga Olga 23 mars 2009 17:18

      Effectivement, la valse triste de Sibelius est merveilleuse... J’aime bien cette version du Philharmonique de Berlin dirigé par Karajan (avec des images superbes d’Helsinki, de paysages finlandais, etc).

      Sinon il y a les valseuses dirigé par Blier, avec Gérard dans un style un peu plus direct et légérement à contretemps ; Du Depardiioouu quoi... smiley 


    • JL JL 23 mars 2009 19:33

      Merci pour ces valses. La Valse triste est vraiment belle, mais si lente. Je n’ai pas tout lu ni écouté (je reviendrai), mais je voudrais signaler ici "La valse à mille temps".


    • La Taverne des Poètes 23 mars 2009 22:57

      La valse a mis l’temps...qu’il fallait !


    • maxim maxim 23 mars 2009 12:51

      de Tchaikovski ...la valse de la serénade pour cordes ,la valse de la symphonie No5 en Mi mIneur ,celle de La Belle au bois Dormant ,toujours du même auteur ......

      Pomone de Emil Waldteufel .....

      la Valse de la Veuve Joyeuse de Franz Lear ....

      valse de la jeunesse même auteur ....

      l’ouverture de la Chauve Souris ,de Johan Strauss ...

      Liebesfreud de Fritz Kreisler .....

      de Strauss :

      > les Mille et une Nuits ....

      > aimer boire et chanter ..

      > quand les citronniers fleurissent ....

      >l’or et l’argent ...

      >roses du Sud...

      >histoire de la Forêt Viennoise ....

      > valse de l’Empereur ...

      > une nuit à Venise ..


      la valse de la Symphonie Fantastique de Berlioz ....

      rêve de valse d’Oscar Strauss ...

      la Ronde de Max Ophuls ...

      à vous le parquet ciré ,et n’écrasez pas les pieds des Dames smiley


      • maxim maxim 23 mars 2009 12:55

        j’oublais les amateurs de guinguettes

        une vraie ,Swing Valse de Gus Viseur ( ça doit être sur Deezer ...)


        • claude claude 23 mars 2009 13:59

          bonjour tout le monde,

          merci taverne pour ce texte qui met l’âme en joie.

          la valse est une danse magique : elle transforme les filles en princesses et les garçons en élégants princes charmants.

          mais si la valse nous parle autant, n’est-ce pas parce que son rythme se rapproche de celui des battements du coeur : "pom - pom pom - "

           smiley


          • maxim maxim 23 mars 2009 17:56

            étant gamin ,après guerre ,j’avais droit à la guinguette ,c’était la fille ainée de mes tuteurs qui m’embarquait sur le porte bagage de son vélo ,elle avait 20 piges et moi 7 ,c’était en 1949 ,en forêt de Sénart à l’Hermitage ....

            tout le monde se mettait sur son trente et un ,fringues du Dimanche ,brillantine dans les tifs ,les nanas en belle robe et talons compensés ,et les mecs en costard ,pompes luisantes ,et cheveux gras et plaqués comme des toréadors en goguette ,avec une bonne giclée d’eau de cologne pour la touche finale ....

            nous les mômes on nous larguait sur une chaise avec une limonade ,et les adultes se tapaient les valses ,le tango ,le passo et la rumba .....

            y’avait l’accordéoniste ,le roi de l’orchestre ,et puis un guitariste ,un batteur ,les cuivres ,et le chanteur qui se donnait des airs d’Hidalgo alors qu’il était maçon dans la semaine ,lui c’était pour les tangos et les rumbas qu’il était de service !

            c’est là qu’on entendait Reine de Musette ,et Aubade d’oiseaux ,les standards du musette de l’époque ,la musique qui faisait tagada tsoin tsoin !

            ah ,si je pouvais ....j’aimerai bien y revenir rien qu’un journée !


            • La Taverne des Poètes 23 mars 2009 22:56

              La fameuse musique dans l’orchestration pour le ciné club, à l’orgue de barbarie. Ecouter ici.

              Un site consacré à la valse musette. La valse française est assimilée à la valse musette. C’est oublier Waldteufel !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires