• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Mes meilleures amies : very bad girls !

Mes meilleures amies : very bad girls !

Comédie américaine décomplexée pour amateurs d’humour régressif un brin trash…

Je viens de me régaler à voir cette comédie américaine décapante et roborative, issue de la production Apatow (pour rappel, Judd Apatow est un scénariste – réalisateur – producteur américain, qui a un joli palmarès de comédies américaines à la clef : « 40 ans, toujours puceau » - « En cloque, mode d’emploi » - « Sans Sarah, rien ne va » - « Funny people »…).

Réalisé par Paul Feig, un des amis d’Apatow (ils ont notamment co-écrit et produit ensemble la série culte « Freaks and geeks »), ce film est une franche réussite dans le registre comédie culottée à l’humour trash qui a depuis quelques temps déjà les faveurs du public (cf le succès, l’été dernier, de « Very bad trip »).

L’histoire, pour faire simple : Annie, la trentaine, n’est pas vraiment au mieux de sa forme. Célibataire (plaquée depuis peu), même si elle a une relation épisodique, plus « plan cul » qu’autre chose…, avec un macho complètement foireux (Jon Hamm dans un rôle à contre-emploi de « Mad men »), avec un boulot pas vraiment excitant qu’elle ne peut s’empêcher de sabrer, par ailleurs fauchée comme les blés, ce qui l’oblige à cohabiter avec un couple de frère et sœur tout aussi indélicats, se voit proposer par son amie d’enfance Lillian (Maya Rudolph) d’organiser son mariage au mieux. Mais Annie va devoir compter avec d’autres demoiselles d’honneur, dont une certaine Helen (Rose Byrne), snobinarde bien pensante, qui est bien décidée elle aussi à s’imposer comme « meilleure amie » face à Lillian.

Au-delà de l’humour régressif typique (parfois énooooorme dans le mauvais goût ! il y a notamment une scène, inracontable…), le film parle aussi finement des thèmes récurrents dans les films Apatow, à savoir l’amitié, la solitude, la perte des illusions, comment vivre aussi sans être aspiré par le poids des conventions…

Même si l’ensemble est un poil long et que le final, un peu trop convenu (très américain par le côté « tout finit bien, les personnages se réconciliant tous à la fin… »), j’ai trouvé ce film très réussi, avec un vrai comique de situation (lors de scènes assez burlesques dont certaines frôlent l’absurde), des dialogues bien écrits qui font mouche, et un mélange, très réussi, entre l’humour osé et la tendresse.

A noter que les acteurs sont tous formidables, mention spéciale néanmoins à celle qui joue Annie (Kristen Wiig, irrésistible et qui montre un sacré abattage !) et qui est aussi co-scénariste et co-productrice du film.

Amateurs d’humour léger, délicat et raffiné, passez votre chemin. Pour les autres, cette comédie décomplexée (et bien plus fine qu’elle n’en a l’air…) fera votre bonheur !


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Valerianne Valerianne 19 août 2011 18:28

    Pour les « cul coincés » bourrés de préjugés sur ce genre de films, forcément débiles pour eux (on les plaint... smiley ), et qui ont bien sûr une opinion sans même l’avoir vu... smiley , une critique parmi d’autres (les critiques ayant toutes été unanimes, des Cahiers du Cinéma aux mags plus généralistes...), celle du Monde : http://www.lemonde.fr/cinema/article/2011/08/09/sur-des-cimes-burlesques-inexplorees-avec-mes-meilleures-amies_1557698_3476.html


    • Valerianne Valerianne 19 août 2011 21:28

      Bah, c’est bien trop caricatural votre vision des choses... smiley J’ai plein de copains qui adorent l’humour Apatow (ou dans un genre proche, les films de Farelly), et plein de copines qui aiment les films d’actions ! (« la mémoire dans la peau » par ex).

      Personnellement, au-delà des catégories de films (ou livres ou...), je préfère faire le distinguo entre les « bons » et « mauvais » films (ou livres ou...).

      Les blockbusters ne sont pas par ex forcément « abrutissants » (cf « Xmen » dans le genre exemple récent, avec un Michael Fasbinder excellent ! ou « Super 8 », qui a été une bonne surprise !), comme les films dits d’auteur ne sont pas forcément non plus des « très bons films, intelligents, complexes... », ou comme le disent d’autres qui versent là encore dans la caricature, « chiants à mourir ».

      Idem pour les critiques. Il y a des critiques que j’aime lire, surtout venant de la part de passionnés de ciné ! (celles des Cahiers notamment), qui sont toujours finement argumentées, même si je ne pense pas comme eux.

      De toute façon, je n’aime pas les caricatures, encore moins les préjugés, même sous couvert d’humour (enfin d’humour, on voit ici qu’on ne partage pas le même  smiley j’ai bien aimé le côté décalé d’0SS 117, et j’ai par contre du mal, beaucoup de mal, avec l’humour beauf à la Bigard  smiley )

      Bon week-end.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès