• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Michael Jackson, magicien

Michael Jackson, magicien

Michael Jackson n’était pas ce simulacre passif du monde techno-urbain, image de synthèse qui aurait crevé l’écran jusqu’à s’effondrer aujourd’hui en s’envolant dans sa bulle de mystères. Un peu à la façon des stars mythiques des années 20 esseulées et recluses dans une immense villa vide face à la mer (médiatique). 

 On peut certes gloser sur ce Peter Pan perdu depuis l’âge de cinq ans dans le monde cruel des "bad boys", il n’en reste pas moins vrai comme le notent les spécialistes musicaux qu’il a été, avec trois autres artistes, (Stevie Wonder, James Brown, Marvin Gaye) l’axe principal des rythmes rythmen blues, soul, funk, pop et rock, qui articulaient la vibration à l’unisson des villes et celle des sens enfin réconciliées avec l’âme dans le giron de la conscience. Alors que la musique dite classique résonne sur les premiers sentiments de l’âme, autre chose émerge à partir de la machine et de la ville industrielle, et, déjà, la synthèse qu’effectue le jazz dans ce monde, là, se met à répercuter sa grande machine acoustique vombrissante.
 
On peut peut-être dire que Jackson a personnifié après les Beatles et les Stones, cette unicité âme-corps que les trois grands philosophes du 20ème siècle (Bergson, Husserl, Heidegger) tentaient de retrouver autour de la notion d’existance : vivre en stance dans l’instance de l’instant, retenir l’intuition du temps dans le cristal d’un regard qui en garde le suc, tel en effet Michael dans son pas de danse allant jusqu’à réveiller les morts, insuffler un peu de magie et de rêve y compris à celles et ceux qui n’ont rien d’autre que leurs corps "in the street". Regarder les lumières de la ville dans sa tête en écoutant Jackson tel est sans doute le pas à dire, même si son côté obscur faisait son "grand bazar" du côté de l’enfance qu’il avait juste effleuré ; que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre... "On" retiendra ce qui le dépasse et non (uniquement) ce qui le rapetisse, tchao tchao Billy Jean.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 26 juin 2009 11:03

    Même article à sa gloire, même commentaire du gus
    « Le jour de la mort de Brassens, j’ai pleuré comme un môme. Alors que c’est curieux mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules » Pierre Desproges.


    • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 26 juin 2009 11:11

      Eh bien bon appétit... mais attention à l’indigestion (mentale) : Jackson n’était pas seulement une voix aussi une voie... de traverse.


    • LeGus LeGus 26 juin 2009 11:14

      Par une voie pas naturelle disait-on à une époque aussi.


    • morice morice 26 juin 2009 11:32

      Je vais reprendre des moules je pense, aujourd’hui.



      • Loup 26 juin 2009 11:43

        Si on ne devait aimer que les musiques de ceux dont la vie est irréprochable, il ne resterait plus grand-chose à écouter.

        L’article est un rappel de ce que MJ a pu représenter au niveau musical et il met en perspective cet aspect avec la notion bien humaine de pardon.

        Merci.


        • LE CHAT LE CHAT 26 juin 2009 11:59

          autre aspect méconnu , Bambi jouait dans les contes de la crypte ! smiley


          • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 26 juin 2009 14:31

            en effet !... et ravi de vous rencontrer : cela faisait longtemps !...


          • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 26 juin 2009 21:34

            J’ai écrit sur la réalité musicale issue des années 60 pour expliquer 68, du moins pas celui de Cohn Bendit et ses « opposants » trotskards (Krivine and co) l’autre 68 qui recherchait d’autres vibrations plus « cools », bref, j’ai écrit ça dans « La philosophie cannibale » (la Table Ronde, 2006) comme je l’ai dit plus bas dans un autre post, pour tenter d’expliquer que les courants postmodernes et déconstructionnistes n’ont rien à voir justement avec ce « bon » 68 et sa révolution musicale dont Jackson est l’expression comme souffle et braise d’un vivre ensemble le tumulte urbain...


            Je vais réitérer dans un autre livre, voilà pourquoi je me faisais rare, mais je vais tâcher de revenir de temps à autre, histoire d’embêter ceux qui n’arrivent pas à demander l’asile politique à Téhéran...

          • LeGus LeGus 27 juin 2009 09:02

            @L’auteur,
            J’ai parcourus votre fiche et votre prose...croyez bien que je serai vous accueillir dans les débats futures.


          • morice morice 26 juin 2009 12:36

            trop drôle :

            « Rencontre » aura un invité bien original pour notre prochaine émission. Son nom explique en partie tout l’engagement de ce jeune intellectuel. Français, d’origine algérienne, Lucien Samir Arezki Oulahbib est kabyle, chrétien et fier de son identité ! Après des études très sérieuses à la fois de sociologie et de philosophie, il a passé un doctorat à l’Université Paris IV Sorbonne. Je vous invite à lire sa bibliographie en cliquant ici. L.S.A Oulahbib a longtemps tenu un site personnel intitulé « la minute du sablier » où sont collationnés les nombreux articles publiés sur le Web ou ailleurs ; il est actuellement responsable du site d’actualité resilience tv, un media très engagé contre le fanatisme islamiste et pour la laïcité (de nobles combats que je soutiens), et se présentant comme « libéral néomoderne » (un engagement que l’on doit respecter mais pas forcément partager).

            RESILIENCE TV ???? ouh là, mais c’est du LOURD ça....


            qui reprend du Bivouac !!

            Bref, cher admirateur de Michael, vous êtes.... d’extrême-droite... et chrétien, ce qui n’est pas incompatible, c’est prouvé...

            • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 26 juin 2009 14:38

              L’extrême droite soutient l’islamisme et le nationalisme ex (Le Pen), elle ne le combat que comme ethnie qui cherche à se répandre (bloc identitaire, Maryne Le Pen) pas comme religion politique qui veut mettre sous sa coupe la société : vous confondez tout ; Hitler admirait l’islam mais méprisait les Arabes parce qu’ils étaient dominés par les Turcs et les Anglais à l’époque...


              Ne vous faites pas influencer par les ultragauchistes qui défendent becs et ongles leur alliance avec l’islamisme considéré comme « anticapitaliste » et qui donc classent « extrême droite » tous ceux qui critiquent certains aspects de l’islam alors que si ces derniers appartenaient au christianisme ils lui tomberait dessus à bras raccourcis : ex : l’islam a les mêmes positions sinon pis sur l’homosexualité la capote et l’avortement et pourtant jamais vous lirez une critique contre l’islam sur ces sujets...

            • ZEN ZEN 26 juin 2009 15:24

              C’est que Lucien se fait plus discret depuis la mort politique de Bush, son mentor
              Avant son élection, il voyait en Obama un dangereux « gauchiste » (sic)
              L’article est facile à retrouver
              C’est à se tordre !...


            • Yohan Yohan 26 juin 2009 16:11

              Laissez tomber, avec MOMO (qui rend des précautions oratoires) pour atténuer sa charge, si vous êtes contre ces islamistes et que vous êtes un modéré, pire chrétien avec un nom pareil, vous êtes forcément un nazillon  smiley


            • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 26 juin 2009 21:28

              Zen ? Quesaco ? vos amis bizarrement crachent à Téhéran sur la main tendue d’Obama et c’est ça qui vous gêne car vous faites partie de ceux qui pensaient que tout était de la foooote de Bush.. Mais pourquoi ne demandez-vous pas l’asile politique là-bas ? Et avec Dieudo cela se passe bien ? J’espère que vous avez voté pour lui...


            • ZEN ZEN 26 juin 2009 21:44

              Lucien
              Je préparais justement ma valise pour prendre le prochain avion pour Téhéran
              Histoire de juger sur pièces
              Puis je vais ensuite à Tel Aviv rendre des comptes... smiley


            • Loic 26 juin 2009 13:43

              Pauvre Agoravox !

              Commentaires aux raz des pâquerettes qui tournent aux règlements de comptes personnels...


              • Massaliote 26 juin 2009 13:53

                Un pédophile de moins sur cette terre qui en compte trop. Même (et surtout) si le prédateur est célèbre et friqué la nouvelle ne m’émeut pas.


                • goc goc 26 juin 2009 14:38

                  En tout cas, ça commence a devenir gonflant tout ça. Je respecte tout mort, et ne crois pas en la superiorité d’un saltinbanque face a n’importe quel individu moyen, L’egalité est ce qui se voit le mieux quand la mort survient.

                  Et puis je ne connais pas grand chose à la musique, mais suffisament pour faire la différence entre interprete et un auteur-compositeur, or, dites-moi si je me trompe, mais il me semble bien qu’il n’est qu’un interprete (aussi genial soit-il, en cela je le reconnais volontier), et non l’auteur, ou le compositeur, et encore moins le choregraphe de ses prestations musicales. donc un peu de relativisation dans vos jugements. Il n’a rien revolutionné, il a juste ete un excellent faire valoir du renouveau « artistique » de la pop.

                  Et puis en cette periode « hadopienne », il est bon de rappeler que MJ etait aussi le detenteur des droits des Beatles (qui eux ont reellement revolutionné la musque car ils etaient auteurs-compositeurs). Or ceci prouve s’il en fallait que la creativité est bel et bien un produit comme un autre qui s’achete, s’echange, et surtout se monnaie, et non cette invention de l’esprit quon doit soutenir mais qui en fait sert que d’alibi aux requins nageant en eaux troubles


                  • ZEN ZEN 26 juin 2009 15:20

                    Comme Léon..
                    Et en plus l’auteur nous fait de prétentieux et déplacés rapprochements avec« Bergson, Husserl, Heidegger »(sic !)
                    Fallait oser !
                    J’aimais encore mieux quand il nous parlait de Bush, son idole...déchue !


                    • geko 26 juin 2009 22:33

                      Tristesse est de constater qu’ « Agora Voici » ressemble de plus en plus à une gondole d’hypermarché !


                    • Loup 26 juin 2009 15:46

                      Excusez-moi, je cherche OK Corral...

                      Apparemment, je ne dois plus être très loin !


                      • Bulgroz 26 juin 2009 16:16

                        Lucien-Samir

                        Bel hommage, merci.

                        Quant au nazislamiste Morice (7 posts pour disséquer votre CV), laissez le à ses basses oeuvres d’islamiste du net. il est vrai que son indigeste article de ce jour n’ a pas été publié et pour lui, c’est intolérable.

                        Agoravox est son site, Morice est là, chez lui.

                        Vous le genez, Samir, lui, Morice et ses affidés, et pour cela, je vous en remercie.


                        • Lucien-Samir Arezki Oulahbib Lucien-Samir Arezki Oulahbib 26 juin 2009 21:23

                          Euh...je n’ai pas encore lu les propos de ce « Morice » : suppôt de Soral sans doute... comme vous dites les vrais fachos se cachent toujours derrière des propos « révolutionnaires »...


                          merci en tout cas pour votre commentaire ! J’ai développé la chose dans « La philosophie cannibale » (La Table Ronde, 2006) qui, hélas, n’a pas eu d’écho, mais il est vrai que je critiquais les philosophes dits postmodernes qui « soutiennent » un « Morice »...

                        • ZEN ZEN 26 juin 2009 21:52

                          « Pas d’écho » ?
                          Je comprends...
                          Allez, un coup de pub :

                          "Deleuze, Derrida, Lyotard, Foucault... Tous ceux qui, à déconstruire les idoles, sont eux-mêmes devenus des idoles ne méritent-ils pas d’être à leur tour déconstruits ? Des générations ont reçu en héritage cette pensée de la non-pensée. Partout à l’étranger, la philosophie française est identifiée à ce conformisme de l’anticonformisme. Or, s’insurge ici Lucien Oulahbib, le déconstructionnisme est une imposture. Car ces maîtres sont des docteurs du néant. Leur rejet brutal et inconditionnel de ce qui est, leur volonté de faire admettre n’importe quoi pour que tout change, leur nihilisme déclaré prospèrent dans les bas-fonds les plus sinistres. Leur prétendue esthétique légitime la violence et le sordide. Leur sophistique prépare la voie au totalitarisme. Déchiffrant les œuvres de clercs aussi compassés que ceux dont ils ont instruit le procès, c’est le secret de leur stérilité qu’entend dénoncer Lucien Oulahbib.

                          Biographie de l’auteur
                          Lucien Oulahbib est docteur de l’Université Paris-IV (Sorbonne), chargé de cours à Paris-X en science politique et romancier. Il est également chroniqueur sur Internet." (Amazon)

                          Rien que ça !
                          Le déconstructeur des déconstructeurs..
                          ça fera date...
                          Merci qui ?


                        • fouadraiden fouadraiden 26 juin 2009 16:27

                          Artcile drôle écrit par un auteur au nom encore plus comique que celui que l’Amérique a fait porter à Michael jackson ( les Noirs n’ont ni prénom ni nom aux Etats- unis). tiens, un peu comme Mohammed Jean François.


                          l’Aliénation , c’est quel gd philosophe qui l’a pensée ?






                          • Shaytan666 Shaytan666 26 juin 2009 19:39

                            Mohamed Jean-François ! Vous parlez de Bastin là, c’est un fan de MJ ? Ah ! c’est de là que vient son sigle MJM  smiley


                          • omar omar 29 juin 2009 23:02

                            Ci la poule ki fit le zeuf


                          • Loic 26 juin 2009 17:35

                            Il y a quelques semaines, la remarque de Bayrou envers Cohn-Bendit provoquait un grondement d’indignation : comment osait-il ressortir une vieille affaire dont DCB avait été blanchi, quel manque d’honneur il y avait à remuer la fange, quel rapport cela avait-il avec le contexte ?

                            Aujourd’hui, un homme meurt, un homme qui a tant créé que l’on ne manquera pas de choses à dire à son sujet. Mais non, la bande des puants s’est réveillée et n’a que le mot « pédophile » à la bouche pour lui rendre hommage.

                            Que vos allégations soient réelles ou fantasmées, vous êtes infâmes, « ignobles », vous êtes des sous-hommes vous vautrant dans la fange de vos indignations préfabriquées et obsessionnelles, vous êtes des barbares, lynchant ceux qu’une affaire a pu soumettre à la vindicte populaire !


                            • lola lola 26 juin 2009 21:03
                              Pwahahaaa

                              Je suis pliée de rire en compagnie d’une amie à la lectures de vos commentaires smiley

                              Un peu de sérieux est de mise messires. 
                              Concernant le sujet, je partage l’avis de LOIC. Mais moins peu incendiaire -_-’


                              • jaja jaja 26 juin 2009 23:20

                                MJ est mort à l’âge où Jeannie Longo est encore une fois championne de France du contre la montre sur route...

                                Sur Avox on nous annonce aussi aujourd’hui la mort du dollar...

                                Tous ces évènements me plongent dans un océan de perplexité...

                                Je ne connais rien à la musique de MJ, ni aux subtilités des amphétamines et ne possède qu’un billet de un dollar, offert par un ami Yankee...

                                On sait que MJ était pédophile et que certains pourfendeurs d’admirateurs du pédophile sur Avox (suivez mon regard) l’adorent...

                                Il y a donc de bons et de mauvais pédophiles... Avox est bien compliqué dirait Jeannie qui ne pense qu’à pédaler comme une dératée, bien calée sur la selle grâce à son cochonnet superbement développé.... (Je rappelle le cochonet pour les scientifiques est la partie de l’anatomie humaine où tapent les boules)....

                                Je ne me réjouis jamais de la mort d’un homme même s’il m’est complètement indifférent. C’est pourquoi n’étant pas très inspiré par les articles du jour je me permets de poster ici mon modeste hommage au pédophile respectable qui a offert des fortunes aux parents de ses petites victimes qui l’ont bien fait chanter, lui qui avait tant de prédispositions pour ça...


                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 27 juin 2009 10:39

                                  Une autre mort plus préoccupante que celle du roi de la pop, celle de la forêt amazonienne ( article Naturavox de ce jour )


                                  @+ P@py


                                  • Stalker 27 juin 2009 10:52

                                    Je viens faire un tour sur l’Agoravox pour voir les articles intéressants que je pourrais lire et commenter, mais je crois que je suis mal tombé, il y a vraiment peu de choses intéressantes à se mettre sous, la dent. Ce n’est en tout cas pas cet article qui va me faire changer mon opinion du moment.

                                    J’espère juste qu’il y a des articles nouveaux et de meilleure qualité qui vont arriver ce week end, parce que c’est très mal parti.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires