• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Michel Leeb au Casino de Paris

Michel Leeb au Casino de Paris

De retour au Casino de Paris, Michel Leeb offre au public son spectacle de la maturité, c’est-à-dire le « meilleur de lui-même ». Entouré sur scène par un trio orchestral de très grande qualité, Aldo Frank (pianiste de Charles Aznavour durant quinze ans), Marc Chantereau (percussions) et Dominique Westrich (contrebasse), son one-man show 2006-2007 a la fière allure d’un music-hall jonglant avec les multiples savoir-faire dont il s’emploierait à gommer tout cabotinage et à prévenir toute polémique à connotation politiquement incorrecte.

Ainsi son sketch où il imite l’accent africain n’est pas au programme actuel, a contrario, celui de la mouche tsé-tsé avec sa caricature asiatique clôture son récital avant qu’il n’entonne la fameuse ritournelle du « bar tabac d’en bas ».

Couleur Jazz, un rythme soutenu en phase avec les facettes du kaléidoscope dont Michel Leeb zappe les tonalités engendre un véritable concert où les ponctuations du rire s’entremêlent avec celles de la nostalgie, voire de l’état de grâce (Nat King Cole, Ray Charles, Claude Nougaro...).

Ainsi piochant dans son répertoire trentenaire, l’humoriste apporte au comédien ce que le musicien sait fédérer dans la satisfaction d’être en bonne compagnie avec son public dont le maître mot en commun serait « fidélité ».

Allant même jusqu’à l’inviter à participer sur les planches à une scène d’anthologie théâtrale puisqu’arpentant consciencieusement les rangées du Casino de Paris, l’ex-prof de philo va procéder à un casting subjectif où il se choisira trois partenaires, une femme et deux hommes auxquels il demandera de jouer un scénario avec meurtre passionnel dont finalement il emportera la mise amoureuse !

Ce happening « bon enfant » et très drôle devrait signer chaque représentation d’un sceau unique dont le spectacle vivant lui est d’avance forcément redevable, car l’intention pédagogique sous-jacente y est de respecter et de valoriser l’expression artistique.

Photo © Yann Dujardin

MICHEL LEEB One-man Show 06-07 - *** Theothea.com - de et par Michel Leeb - Casino de Paris -


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (21 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires