• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Mon fils de 17 ans écoute Tokio Hotel, est-ce grave docteur (...)

Mon fils de 17 ans écoute Tokio Hotel, est-ce grave docteur ?

Les municipales de mars ne doivent pas occulter cet événement important pour la jeunesse française, Tokio Hotel, ce fabuleux (selon ses fans) groupe de pop rock allemand, à l’audience internationale, comme du reste Abba ou Patrick Hernandez, repousse son concert prévu au Parc des Princes le 20 juin parce que quelques fans ont écrit au groupe que ce jour-là, il n’y a pas piscine, mais des épreuves du bac. Et donc nos quatre membres affectivement, émotionnellement touchés, ayant du reste séduit les filles de l’ex-épouse de Sarkozy, placées en tête de gondole un soir de festif du 14 juillet mémorable, ont décidé de réagir (notons du reste que cette année 2008, la fête nationale se voudra fédérale pour fédérer les cultures européennes lors de bals voulus promoteurs des spécialités italiennes, espagnoles, etc., la France présidant l’Europe). Ne nous perdons dans cet exposé qui n’a d’autre intérêt que d’évoquer un fait sans intérêt, sauf pour les parents d’ados qui, à 17 ans, écoutent encore Tokio Hotel. Il y en a, puisque ce sont eux qui ont fait déplacer la date du concert, les rares qui ont eu le malheur, et on les comprend, ah que cette société est dure pour notre jeunesse, surtout pour les malheureux sur qui les épreuves anticipées du bac sont tombées ce 20 juin 2008. C’est un scandale. Que fait le ministère, inapte à organiser les épreuves du bac dans le contexte d’un concert prévu de longue date par ce groupe culte et de culture, promoteur de l’enseignement de l’allemand, plus doué dans cette tâche que cet abscons Goethe, alors que ce même ministère organise les vacances scolaires de février pour remplir la fréquentation des stations de ski !

Les Allemands sont une grande nation culturelle. Ils ont inventé le krautrock ; fulgurants ces Allemands, les seuls à suivre et dépasser sur quelques styles le rock anglo-saxon en 1970, génies comme ils l’ont été par le passé, moins que les Français avant la guerre, mais ils se sont rattrapés ; ils ont quelques pointures du rock, Nina Hagen, Scorpions, d’autres en pop rock comme l’insupportable Lou Bega. Ils sont présents sur la scène mondiale, pour le meilleur et le pire. Tokio Hotel fait dans le tape-à-l’œil jeuniste, mais, au moins, ils le font avec un professionnalisme signant la marque de fabrique allemande et symbolisant de ce fait la puissance économique de l’Allemagne, autant que sa puissance culturelle. Pour un jeune français, aller à un concert de Tokio Hotel, en être fan, c’est comme pour le jeune adulte intégré dans une structure économique pouvoir piloter une Golf, la voiture chic et classe du « beauf sans âme », mais jouant les parvenus qui sont arrivés à parvenir. Est-ce à dire que Tokio Hotel prépare les jeunes à bosser pour acquérir une Golf ? Nous n’en savons rien.

Tokio Hotel ne doit pas être décrié ni vilipendé. Ce groupe aborde des thèmes existentiels comme le divorce, des parents évidemment, car à 10 ans de quoi peut-on divorcer si ce n’est de son enfance et de ses nounours en peluche ; la déception amoureuse, thème évidemment crucial, surtout dans une cour d’école ; le suicide, là c’est plus sérieux, un authentique thème de société, pas comme du temps de Let’s Spend des Stones où l’on rêvait d’avoir une fille dans son lit. Et la solitude, un sujet très original, mais déjà planché par Léo Ferré et sur lequel il n’y a plus rien à dire. Bref, Tokio Hotel aborde des sujets existentiels d’un âge mature, malgré l’apparence gamine de ses membres. Ils s’inscrivent néanmoins dans une époque formatée aux lectures de Harry Potter. Un monde fantasmagorique. Auquel on peut échapper par quelque magie dont on connaît les deux faces, la maléfique, et l’autre. Tokio Hotel, groupe emblématique d’une génération en quête d’idole, comme les précédentes, celles qui ont adoré Claude François ou les Beatles. Mais avec Tokio Hotel, on ne sait pas exactement où on se situe, car les idoles d’antan avaient une prise sur le monde, notamment la génération Woodstock. Tokio Hotel n’ouvre pas vraiment sur la société et semble s’adresser à l’affectif, au sentiment émotif, flattant l’onanisme de l’ego, la magie d’un monde infantile où tout se crée à partir d’un SMS. Bref, parfaitement adapté à ceux qu’on appellera la génération Sarko parce qu’ils ont eu 14 ans en 2008. Et qui sont préparés à devenir les autistes narcissiques d’un monde d’ego où les plus radicaux finiront comme les otakus japonais, prostrés et jubilatoires dans une piaule de 6 mètres carrés encombrée de posters d’idoles et connectés aux jeux en ligne et aux forums de discussion.

Alors, est-ce grave que votre fils écoute Tokio Hotel à 17 ans ? Je dirais oui, mais une rédemption est possible, ou plutôt une résilience. Après tout, c’est vous qui êtes responsable. Vous auriez dû vous inquiéter quand votre fils suçait son pouce à l’âge de 8 ans, jouait à la poupée quand il avait 10 ans, alors qu’il dormait à 12 ans avec ses ours en peluche offerts par sa tante quand il avait 5 ans. Mais soyez quand même optimiste, on peut écouter Tokio Hotel à 17 ans et briguer une mairie à 40 ans d’ici vingt ans. Nombreux parmi ceux qui ont tenté de se présenter en 2008 furent fan de Dorothée, Goldorak, Chantal Goya et Vanessa quand elle chantait Joe le Taxi.

Reste le niveau musical de Tokio Hotel. Leur participation lors des dernières festivités du 14 juillet signe la grandeur des goûts musicaux de notre président, un authentique mélomane qui croit que Barbelivien sera joué par Boulez et vénère Sardou comme d’autres eurent prisé Wagner. Tokio Hotel, et c’est un autre point commun, est tout aussi apprécié aux Etats-Unis que Carla Bruni, sévèrement écornée par la critique après la sortie de son disque là-bas, célébrité oblige. La prestation des jeunes rockers allemands à Los Angeles fut jugée sévèrement par des journalistes à qui on ne la fait pas. Les fans verront sans doute la marque d’un réflexe anti-européen. Les vrais esthètes seront sans doute rassurés d’une culture américaine qui sait encore où sont les marques et les valeurs, sévère justement à l’égard des produits musicaux issus d’Europe et tout aussi goûteux que la soupe américaine. Ce qui permet, malgré les frasques géopolitiques de Bush, de croire encore en l’Amérique. Et Tokio Hotel ? Un météore qui ne pourra pas perdurer en l’état plus de trois ans et finira comme les Spice Girls, dans les soldes de l’industrie culturelle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • morice morice 11 mars 2008 10:07

     L’avantage de Tokyo Hotel car il y en a UN, contraitrement aux apparences c’est de faire découvrir aux FILLES le hard-rock ou le grunge. C’est du grunge des familles, certes, mais ça joue fort sur scène et c’est donc mieux que Mahé, 32 balais et roi des minettes. NON ? Et puis moi, comme ça, ma belle-mère découvre que les garçons qui se maquillent sont homosexuels. Ça avance, quoi, question mentalités. Musicalement, ça n’a aucun intérêt, Tokyo Hotel. Socialement, si.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mars 2008 10:27

      Morice, de notre temps il y avait quand même les Stones, les Pretty Things et plus tard Led Zep,

      Et si on mariait ta belle mère avec Lerma ? Au moins, ils pourraient parler des garçons qui se maquillent, le soir devant la télé en mangeant la soupe


    • arretsurlesmots arretsurlesmots 11 mars 2008 13:09

      Oui et en plus ça a permis de redorer l’image de la langue germanique en France, les cours d’allemand du collège sont de nouveau peuplés, c’est une bonne nouvelle, non ?


    • tvargentine.com lerma 11 mars 2008 10:23

      GAY comme DUGAY !


      • val 11 mars 2008 10:40

        Je rapprocherais Tokio Hôtel du groupe français Indochine.

        Même look androgyne, mêmes textes intimistes et pour finir, 2 frères locomotives du groupe.


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mars 2008 10:47

          Bonne remarque. Je n’y avais pas pensé mais c’est vrai, ils sont bien plus proche d’Indochine que de Scorpions. Comme quoi, le rock semble avoir des archétypes bien ancrés


        • Matozzy Matozzy 11 mars 2008 13:45

          Vous oubliez le mythique "KISS", mon cher Bernard. Il aurait bien sa place dans ces exemples d’inspirations scéniques et identitaires.

           


        • Christoff_M Christoff_M 11 mars 2008 10:57

           ma fille écoute aussi, pas de quoi s’inquièter ce sont justes des Cures, Indochine ou Alphaville plus jeunes !!

          nous n’en sommes pas mort que je sache...


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mars 2008 11:05

            Vous n’êtes pas sympa pour les Cure, les comparer avec Tokio Hotel, Robert Smith est quand même mieux coiffé et maquillé avec son rouge à lèvre dégoulinant, un vrai saltimbanque qui spline comme Baudelaire

             


          • LE CHAT LE CHAT 11 mars 2008 11:10

            Quand j’avais son âge , j’écoutais Nina Hagen , Scorpions et Krokus , y’a du bon dans le rock allemand .

             

             moi je les compare à Kyo , aussi une bande de copains qui ont commencé dans un garage .......


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mars 2008 11:53

              Au fait, le "fils de 17 ans" il est juste dans le titre,

              Le mien, à 12 ans, il écoutait déjà le Floyd et King Crimson


            • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 11 mars 2008 11:47

              TH est un groupe formaté pour plaire au plus grand nombre, il n’y a qu’à voir que chaque membre du groupe à un style différent.

              Le chanteur ayant été construit pour plaire au adolescente et aux homos, mais cela n’est pas nouveaux.

              Par contre M.Pokora pourrait porter plainte pour imitation, vu qu’il chasse (avec le chanteur de TH) sur le même registre.


              • biztoback 11 mars 2008 12:38

                J’ajouterais en groupe allemand "Rammstein", du métal indus qui sait déplacer les foules,

                il n’y avait qu’à voir aux arcanes de Nîmes.

                 

                Bernard D : Attention, du Floyd à 12 ans risque de le dégouter (parole de fils de fan)


                • Yohan Yohan 11 mars 2008 12:57

                  Bizarre,

                  J’en avais proposé un sur Killerpilze (groupe concurrent) en mettant en exergue la rivalité type Stones contre Beatles), qui m’a été retoqué au motif : pas assez argumenté. Que voulez vous que j’argumente de plus ?

                  le voici donc tel quel : (à la Lerma)

                  D’où vient cet engouement soudain des 12-15 ans pour la jeune scène rock allemande ?

                  Tokio Hotel, Killerpilze, Nevada-Tan, LaFee, dans les cours de récré, les collégiens ne jurent plus que par ces noms là.

                  Allemand en première langue, riffs de guitares saturées écorchées par des teeny bands, 17 ans de moyenne d‘âge. Des premiers poils au menton, des garçons au look androgyne, une LaFee clochette, il y en a pour tous les goûts. 

                  Les uns ne jurent que par le premier, Tokyo Hôtel, de loin le plus médiatique, les autres ne vivent que pour le deuxième, un rock pur et sincère qui ne vend pas son âme au diable, ça ne vous rappelle rien ?.

                  Killerpilze (champignon qui défonce) endosse le costume du bad boy de service (référence peut-être aux champignons de mauvaise réputation vendus dans les smartshops bataves) et Tokio Hotel, celui des quatre garçons dans le vent.

                  Entre les fans, ça flingue à tout va. « Faudrait me payer pour sortir avec un mec plus maquillé que moi » déclare une fan des Killerpilze.

                  Pour contrer la vanne, une adepte du gothic neo-grunge rétorque « Killerpilze, le nouveau Tokio Hotel ? » et éclate de rire...

                  Rien de plus qu’un renouvellement normal des élites avec un déplacement de l’épicentre du séisme de l’Ouest vers l’Est, diraient les prévisionnistes.

                   A croire que les générations se suivent au rythme des rivalités soigneusement entretenues par les labels, comme jadis, Beatles vs Rolling Stones, glam contre rebelle attitude...

                  Des groupes qui se sont formés au collège comme Nevada Tan, un petit parfum de « péril djeun » version nouveau millénaire, à l’heure des synthés et de l’internet en sus.

                  Le péril jeune, ce sont les années lycée où l’objectif à moitié avoué est de donner la fièvre aux minettes du bahut et de sortir du lot.

                  Ce qui différencie cette musique de sa consoeur des années 70, c’est une culture musicale qui s’ancre plus tôt. Grâce à des parents complices qui jouent le jeu à fond, la jeune génération tâte du synthé à six ans, se met au piano classique ou à la guitare à huit et s’offre sa première cymbale à 12. Pas étonnant que, dans un environnement aussi favorable, des groupes émergent par dizaines.

                  Leurs thèmes ? on ne peut plus consensuels : problèmes scolaires, conflits familiaux, premiers émois, premières trahisons, très autobiographiques en fait.

                  Pour être en phase avec son époque, D.J et internet viennent parfois suppléer le classique tryptique guitare, basse, batterie des familles.

                  Les parents sont contents, le prof d’allemand et l‘Institut Goethe également. On n’a pas trouvé mieux à ce jour pour relancer une langue en pleine déconfiture.

                  Aujourd’hui, le dico d’allemand reprend vie et ses pages se tournent à nouveau dans la chambrée, sous la couette.

                  Pendant ce temps, Tokio Hotel part à la conquête des Etats-Unis après avoir brûlé les planches européennes. Réussiront-ils à vamper les américains qui en ont vu d’autres, sans renier la langue de Goethe ?

                   


                  • SANDRO FERRETTI SANDRO 11 mars 2008 13:44

                    @ Johan,

                    Je te l’aurais bien plussé, mais tu connais le problème....

                    Un excavateur comme toi qui va au fond du heavy metal allemand, qui fait le tour de tous les bassins miniers, et pas seulement d’emploi, ca méritait récompense.

                    Je vais me consoler avec "when the smoke is going down" et "always somewhere", des vieux slow poisseux comme on les aime (ait).

                     


                  • Yohan Yohan 11 mars 2008 14:36

                    J’ai plussé le tien également, mais il faut croire qu’il est encore à l’attendrisseur. J’en ai pondu un également à la rubrique parodie sur Géveor, le velours de l’estomac. A l’attendrisseur aussi, ou bien passera en farine animale....


                  • SANDRO FERRETTI SANDRO 11 mars 2008 14:54

                    Oui, le taffetta du duodénom....

                    Ca leur a pas plu ?

                    C’est pourtant tout ce qu’il y a de plus citoyen, comme sujet, quand tu vois la queue aux cubitainers des hypermarchés....


                  • Yohan Yohan 11 mars 2008 15:43

                    Tu l’as dit. Qui vivra verra


                  • Elec 12 mars 2008 09:37

                    @Yohan :

                    J’aime bien votre article, mais néanmoins il n’est qu’un constat d’une situation. Une chronique.

                    Il lui manque le côté polémique de celui de Bernard Dugué (pour rester dans le sujet).

                    Pourquoi n’évoquez-vous pas l’accueil plutôt réservé des américains à Tokio Hotel ?

                    Aussi : pourquoi ne pas parler de l’ampleur de la TH-mania chez les fans, rarement vue en France depuis les Beatles, et alimentée entre grande partie par les sites de vidéo en ligne et la blogosphère ? Des réactions que provoque la présence ou la non-présence du groupe dans une ville ? Pour mémoire, il y a deux semaines il y a eu des manifestations de jeunes et des pétitions dans l’Ouest (Bretagne/pays de loire) parce que les T-H n’ont pas de concert prévu dans le Grand Ouest dans leur tournée.
                    Pour faire bonne mesure, ajoutons-y ce qui vient de se passer avec le décalage d’un concert pour cause d’épreuve avancée du Bac, toujours sous la pression des fans...

                    PS : j’ai une fille de 16 ans fan de Tokio-Hotel. Alors forcemment, j’en entend parler smiley


                  • Yohan Yohan 15 mars 2008 11:25

                    @elec

                    Mouais ! une polémique un peu facile et un peu mièvre sur un groupe survendu et bien trop présent dans les médias. Killerpilze a peut-être moins de fan, mais il est moins brocardé (en allemagne notamment) par les musicos. L’opposition des deux groupes rappelant celles jadis des stones vs beatles me parait un sujet moins futile. D’alleurs, je préfère la chronique à la polémique, car elle sert mieux le sujet même si elle est moins raccoleuse et moins vendeuse


                  • superesistant superesistant 11 mars 2008 13:07

                    on sent un peu le vieux réac la, à critiquer le groupe pour son look ou sa culture germanique ( je passerai sur les vieux clichés de la rigueur allemande ou de ramener un peu de Volkswagen la dedans.. on croit revoir le frangin de l’angliase dans l’auiberge espagnole ( pour ceux qui voient.. ) on se fait une image sur des "on dit"... )

                    Tokio hotel s’adresse à un public très jeune, et on ne les voit déjà pas prendre de la coke dans les backstages soyez heureux..

                    cet article sent un peu le vieux con sur le retour qui essaye de se la jouer "mais nan moi j’y comprends quelque chose au rock ! "

                    Puis les floyd à 12 ans.. va finir héroïnomane le pauvre...


                    • tvargentine.com lerma 11 mars 2008 13:19

                      Mon povre Mr DUGAY,vous n’écoutiez pas les "frenchies" ? ni Alice Cooper ?

                       


                      • superesistant superesistant 11 mars 2008 13:26

                        chacun doit sortir ses vieux vinils ou çà ira...


                      • foufouille foufouille 11 mars 2008 13:23

                        heu...

                        nina hagen c’est plutot punk, et scorpions plutot hard rock ou heavy metal

                        mais ca a put changer depuis l’epoque

                        sinon quand on est accro a un groupe on est mur pour le NWO ou la manif politique ou encore le foot au stade.


                        • C.G. Carole 11 mars 2008 14:21

                          Billlllllllllllllllllllllllllllllllllllll !! Non franchement je préfère les Stones,les Beatles, Led Zep, David Bowie,le Velvet, les Doors, Dylan et les Joy Division. Mais grâce à eux, l’apprentissage de l’Allemand remonte, c’est déjà ça.


                          • Calb Calb 11 mars 2008 14:27

                            a l’auteur,

                            mon fils écoute indifféramment du rap, du hard rock, de la variété française, du reggae et même des fois un peu de techno voire du classique...c’est grave ? dois-je m’inquiéter ? est-il perdu pour la France ?

                            Arretez donc vos préjugés vieux jeu, Tokyo machin, rien que le nom, je le dis sans même savoir, c’est de la daube commerciale en boite ! mais ça doit pas être pire que Bruel, Indochine (que j’ai adoré a 17 ans) ou Star Ac mes c....

                            a 17 ans, on a pas finit de grandir et heureusement ! ses gouts ont le temps d’évoluer ! et il n’est pas dit que les vôtres soient forcément plus recommandables !


                            • Calb Calb 11 mars 2008 14:31

                              pour ma part, j’aurais adoré qu’il écoute les Floyd comme son vieux père...mais bon y’a quand même pas qu’eux !


                            • foufouille foufouille 11 mars 2008 15:18

                              inquietez vous si il ecoute trust, du punk ou pire du skin metal


                              • Calb Calb 11 mars 2008 15:21

                                Trust ! moi j’écoute toujours ! ^^


                              • foufouille foufouille 11 mars 2008 15:52

                                j’ecoute aussi toujours TRUST. la vieille version rebelle


                              • Fenris 11 mars 2008 15:27

                                J’avoue que je ne vois pas vraiment l’intéret d’un tel article. Comme cela a déjà été dit par plusieurs personnes, ça sent vraiment le gars qui revendique son côté "vieux con".

                                Et si la seule bonne chose à faire est d’écouter uniquement de la musique provenant des vieux vinyles de ses parents... effectivement il n’y aurait plus le risque de "soldes de l’industrie culturelle", puisque cette même culture aurait disparu par la meme occasion.

                                Sinon le réel intéret d’un article aussi inutilement "agressif" repose, j’imagine, dans le nombre de gens qui vont y réagir... alors sans hésiter je rajoute un commentaire, histoire de flatter votre égo de vieux qui sait tout


                                • Aafrit Aafrit 11 mars 2008 15:31

                                  lerma aurait forcément ecouté un type de chansons ayant comme parole "Toi le canard, laisse-toi gaver les cortexes"

                                  découvrir la zik prématurement n’est pas moins constructif pour la personnalité d’un mouflet et moins un adolescent..le souci est de découvrir que le chanteur ayant le meme age que lui ou presque (disons de sa génération) est réputé, casse la baraque partout, aimé par tout le monde, mène une vie plus au moins fabuleuse à cet age ci..c’est la pression de cette manie de devenir une Star à sens unique, en un seul domaine" musique et après le déluge" qui vient de le découvrir tot qui pourrait avoir des consequences non pas moins nuisibles à son developpement..frustrations répetitives, manque de confiance en soi, voire mesestime de soi...etc ; une sublimation serait moins efficace face à tout ce qu’il a interiorisé...

                                  J’ai écouté du classique, une légende, un mythe, une fable, une réalité interpretée par des auteurs morts qui ne sont pas de notre époque..des led zapp, des EAGLES, Scorpions, Nirvana, Johnny Cash, Doly parton, woody guthrie, sont de notre époque, ils chantent, on les écoute, on goute et on apprécie leurs oeuvres avant de s’interesser à leur vie, sans pour autant les voir à la téloche..j’ai aimé quelques chanteurs et c’est après un certain temps que j’ai connu leurs frimousses et enfin leurs histoires, leurs biographies ..

                                   

                                   


                                  • Yohan Yohan 11 mars 2008 15:41

                                    Tokio, c’est un public de pré ados, plus malléable. A 15 ans passés, les jeunes afinent leurs goûts et vont chercher ce qui leur plait sur le net. Certains reviennent volontiers aux sources et revisitent les vieux vinyls de leurs parents, grâce à la mode du sampling, qui oblige à fouiller plus profondément dans les archives. Donc, soyons indulgent car nous n’étions pas non plus différent d’eux.


                                    • A. Nonyme Trash Titi 11 mars 2008 16:21

                                      Faut pas trop s’inquiéter pour les bambins, Bernard. On écoute parfois des choses bizarres à cet âge. Puis on ne garde que le meilleur. Parfois, je rêve de faire du ball-trap pour éclater quelques galettes qui dépareillent mes rayonnages. Pour rester dans le germanique, "Nena" et son imparable "Luftballon" serait une belle cible... Car les autres pistes, houlà !...

                                      Pour Tokio Hotel, j’hésite entre les positionnements. "Boys Band" version nouveau siècle, donc vite consommé et oublié, ou plus dans une lignée "Indochine" effectivement, qui alors perdurera ? Je n’ai pas assez écouté pour trancher, ma fille, 13 ans, bannissant ce groupe de son iPod parce qu’elle "elle écoute du rock, du vrai tu’ois ?". Un peu que je vois, vu mes CD qui transitent de mes étagères vers sa chambre ! Pfff, y’a plus de respect.

                                      Maintenant, c’est pour vous Bernard, que je suis inquiet. Impossible dans vos articles, même quand ils sont centrés sur la musique, d’oublier Sarkozy, la Carla, et maintenant, les enfants, gentiment promus tête de gondole. Dommage.

                                      Attention, à ce rythme, vous ne tiendrez pas encore 4 ans sans que votre santé mentale n’en soit affectée. Et ça, c’est grave docteur !


                                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 mars 2008 18:25

                                        Je serais plutôt inquiet pour la recherche, ah, s’ils savaient qu’un type ayant des tas d’idées et hypothèses scientifiques sur la vie, le cancer, le sida, la société, avec des compétences reconnues, passe son temps à écrire des articles sur Tokio Hotel et Carla, ils pèteraient un câble vite fait...

                                        quoique, je subodore que ça les arrange vu que leur dessein est de couler la recherche


                                      • vive-th-tom 11 mars 2008 22:20

                                        boonjour tout le monde. peut-je vous dire que vous me faites rire ? pourquoi ce serait grave ? Les gens avant de dire que c’est de la musique bizard faut d’abord comprendre car je pense que c’est vous qui etes bizard !! Vous voulez savoir ? Je suis une fan de tokio hotel, j’adore et croiyer moi ou pas, ma mere aussi ecoute ce groupe car elle comprend ce qu’il veulent dire..... C’est le meilleur groupe de rock en ce moment ! Vous ne savez pas de quoi ils chantent, vous ne savez rien sur eux et avant de dire sue c’est bizard apprenez a les connaitre !! Et se qu’ils disent est la grande verité !! si vous saviez seleument combient sa nous aide a vivre.... !!!! exemple : spring nicht qui veut dire : ne sautes pas a aidé beaucoup de fans car sa parle de suicide. vergennesse kinder aussi aide beaucoup !!!!!!!!!! j’ne sais pas comment vous le dire....voila ce n’est pas bizard du tout ! merci j’espere que vous avez au moin compris quelque chose. aurevoir


                                        • vive-th-tom 11 mars 2008 22:46

                                          rebonjour ! j’ai oubliais de dire quelque chose : aucun du groupe n’est gay se ne sont que des montages si vous ne me croyer pas mon blog est juste en bas. merci de comprendre !!


                                        • vive-th-tom 11 mars 2008 22:47

                                          allez sur mon blog si vous voulez connaitre toute la verité sur le phenomene TH !!!!!!


                                        • vive-th-tom 11 mars 2008 22:49

                                          s’il vous plait ne dites pas du n’importe quoi . allez sur mon blog de grace !!!!!!!!!


                                        • moebius 11 mars 2008 22:40

                                          à 17 ans ? oui c’est grave docteur..Tokio Hotel c’est pour les prés pubére de 6eme...au dela c’est plutot Paris Hilton

                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires