• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Mon Führer » : mais pourquoi est-il si méchant ?

« Mon Führer » : mais pourquoi est-il si méchant ?

1944-1945 : Adolf Hitler va mal, très mal. Il est déprimé et profondément vexé par cette guerre contre les Alliés, qui est quasiment perdue. Le ministre de la propagande Joseph Goebbels tente alors désespérément de le remettre sur pied afin de lui faire tenir un grand discours à Berlin, « comme au bon vieux temps ». Mais pour cela, Hitler a besoin d’un coach pour le motiver. Goebbels se souvient alors de Grünbaum, un professeur de théâtre juif. Ce dernier, emprisonné dans le camp de concentration de Sachsenhausen, se voit immédiatement libéré pour refaire d’Hitler un véritable dictateur. Au programme de sa remise « en forme » : des exercices de respiration ou quelques astuces psychologiques pour faire taire sa mauvaise conscience...

Notre analyse :

Melting-actu a décidé d’en savoir plus sur Mon Führer, du réalisateur suisse Dani Levy, face à la polémique que suscite ce long métrage : peut-on réaliser un film comique sur une des pages les plus sombres de l’histoire de l’Europe ?

Cette question a freiné bon nombre de chalands, mais a piqué au vif les cinéphiles, qui ont en tête les films mythiques Le Dictateur de Charlie Chaplin et Jeux dangereux d’Ernst Lubitsch, ou plus récemment La Vie est belle de Roberto Benigni. Dani Levy et son équipe conserveront-ils l’influence de leurs aînés et contemporains ou parviendront-ils à la dépasser pour proposer un regard et une approche différents ?

Pour servir cette comédie, on saluera l’excellente performance d’Ulrich Mühe dans le rôle du Pr Grünbaum, personnage à la fois vulnérable et charismatique. Très crédible aussi, Sylvester Groth dans le rôle d’un Gobbels manipulateur et lubrique. Son regard cruel renforce l’idée du jeu "du chat et de la souris" auquel se livre le ministre de la propagande avec le professeur juif. Enfin Helge Schneider campe un Adolf Hitler désemparé et colérique, profondément influençable par son entourage et son "coach".

Scénario rocambolesque, excellente performance des acteurs, gags un peu "lourds", mais jamais vulgaires et situations absurdes bien vues : même si tous les ingrédients sont réunis pour la réussite de ce film, c’est au niveau de la réalisation que le bât blesse.

Le film suscite en fait plus de polémiques quant à sa réalisation que véritablement sur le sujet qu’il traite : il ne se dégage aucune problématique ou réflexion véritable de ce film.

Le message se trouve peut-être lors du discours prononcé par le dictateur en fin de film : un hommage à Charlie Chaplin, discret, mais moins puissant que son inspirateur, génial cinéaste. Ou serait-ce le "micro-trottoir" passé en générique de fin qui sonne comme une justification ?

Autre défaut dans la réalisation du film : le spectateur est ballotté sans grand ménagement entre un réalisme cru et un burlesque presque potache. Ce rythme déstabilisant empêche le traitement du thème en profondeur. De ce fait, on reste sur sa faim, car l’atmosphère qui se dégage trahit une certaine retenue de la part du réalisateur face à la gravité du sujet abordé.

Il est dommage que la piste du burlesque n’ait pas été davantage exploitée, alors que le scénario le permettait, ce qui aurait ainsi eu comme conséquence de renforcer les sentiments contradictoires qui hantent le dictateur, d’accentuer la paranoïa des dirigeants et surtout de développer le rôle du "héros malgré lui" pour le Pr Grünbaum.

Enfin le burlesque aurait permis de renforcer l’absurdité de la logique mortelle du national-socialisme.

L’idéal aurait sans doute été que les Monthy Phyton s’emparent du scénario, afin de lui donner un côté plus corrosif...

Nico ( rédacteur sur www.melting-actu.com )


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • morice morice 27 mars 2008 11:54

    difficile de faire mieux que Printemps pour Hitler de Mel Brooks....


    • Jean-Paul Doguet 13 mai 2008 21:36

      J’ai vu ce film l’année dernière en avant-première au Festival du Film Allemand (la salle était comble et le cinéaste était venu répondre aux questions). J’ai trouvé le film franchement pas drôle, lourd vulgaire et ennuyeux. Quant aux acteurs je n’arrive pas à leur trouver beaucoup de mérite. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès