• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Musée d’Orsay, « L’ange du bizarre » : Le romantisme noir est (...)

Musée d’Orsay, « L’ange du bizarre » : Le romantisme noir est haut en couleurs

« Cauchemars, fantômes et squelettes, laissez flotter vos idées noires », au musée d’Orsay à Paris : tenue du suaire obligatoire. Une petite balade à l’exposition « L’ange du bizarre », avec ou sans Jacques Higelin, va vous faire délicieusement frissonner. Bien mieux que dans un train fantôme.

La ronde infernale vous entraine, tenant la main de Goya, Max Ernst, Murnau ou encore Bunuel. Grâce « assassine », sensualité sulfureuse et parfums interdits du Divin Marquis vont immanquablement vous envelopper dans la pénombre d’Orsay au fil de cette présentation qui tire son nom d’un conte fantastique de Poe traduit par Baudelaire … Le mystère et les merveilles sont là.

Trois époques ont été retenues par les commissaires de l’exposition : la naissance du « romantisme noir » (1770-1850) qui englobe la Révolution française et la Terreur (1.200 morts soit dit en passant contre les 30.000 sacrifiés par Monsieur Tiers pendant la Commune…) et les guerres en Europe.

Le corps et ses pulsions animales prennent le pas sur la Raison : satanisme, cannibalisme (le radeau de Méduse), torture inspirent Géricault ou Delacroix (peut-être le fils de Monsieur de Talleyrand) ou encore Blake. Ils s’appuient parfois sur l’héritage laissé par Dante et Milton. On en bat frénétiquement des mâchoires.

 

GOTHIQUES

De son côté, Goya exploite les superstitions populaires mais tous les artistes exposés laissent filtrer dans leurs traits un érotisme libertin et sadien.

Le terme de « romantisme noir » est apparu à la suite de la publication en 1930 de l’ouvrage de l’historien italien Mario Praz « La Chair, la Mort et le Diable dans la littérature romantique » précisément au moment où les surréalistes remettaient au goût du jour à Paris les romans clandestins du Marquis de Sade.

Bingo ! la même année Hollywood, en pleine crise de 29, créaient à travers les studios Universal les classiques que sont Dracula et Frankenstein. L’ « Horreur » était dans l’air du temps.

Au fil des couloirs ont donc été prévus des rendez-vous de cinéphiles. A peine entrés, et vous êtes emportés dans le fiacre aussi inquiétant que véloce du Nosferatu de Murnau. Vous tituberez ensuite d’effroi avec Boris Karloff, qui a les boulons devant la future épousée de son créateur. A voir (ou revoir) les démons de « la sorcellerie à travers les âges » ou frôler le malaise avec l’ambiance Hitchcockienne de Rebecca.

Une occasion unique pour nos jeunes « Gothiques » de se faire un petit brin de culture. D’ailleurs, trainés (ou pas) par leurs géniteurs, nombre d’entre eux hantent en ce moment et jusqu’au 9 juin le musée d’Orsay. Champagne !

 

Musée d’Orsay : 1 rue de la légion d’honneur. 75007 Paris


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Richard Schneider Richard Schneider 12 mars 2013 17:04

    Belle initiative que de porter à la connaissance du public d’AgoraVox, cette exposition - réservée en priorité aux Franciliens, hélas !

    En effet, cette période, appelée aussi « romantisme frénétique », qui s’étend en gros de 1780 à 1850-60, est riche en grands génies.
    Comme écrit dans l’article, tous les Grands de la Peinture, de la Littérature, de la Musique, ont peint, décrit, composé des personnages ou des thèmes fantastiques - 
    cf. Goya, Delacroix ...
     Cazotte, Lewis, Radcliffe, Novalis, Hoffmann, Chamisso, Balzac, Nodier, Gautier ; Nerval, etc ...
    Berlioz ...
    Bref, article très intéressant..


    • La mouche du coche La mouche du coche 12 mars 2013 19:47

      Comme d’habitude l’oligarchie au pouvoir exalte la mort, le morbide, le laid dans une messe en l’honneur du disfonctionnel et de l’esprit mauvais. Et sans s’en rendre compte, des auteurs naïfs s’en font le relais. smiley


    • Detoxinfo.fr Detoxinfo.fr 12 mars 2013 20:00

      Revoilà la Couche du Moche ! Toujours pas publié d’article (s) ? Quel dommage ....


    • sam turlupine sam turlupine 14 mars 2013 11:15

      Par La mouche du coche (---.---.---.26) 12 mars 19:47

      Comme d’habitude l’oligarchie au pouvoir exalte la mort, le morbide, le laid dans une messe en l’honneur du disfonctionnel et de l’esprit mauvais.

      Au concours des commentaires les plus cons, en voilà un dans le peloton de tête ! 

      « Disfonctionnel » !!!???  smiley Mais le plus fort est « l’esprit mauvais » ! smiley Va voir l’expo de Marie Laurencin : tu n’y trouveras rien de choquant. Mais ne viens pas parler d’art : manifestement, tu n’en as pas les moyens...

      Sinon, merci à l’auteur pour son article sur cette expo que je ne vais pas manquer.


    • Detoxinfo.fr Detoxinfo.fr 14 mars 2013 22:38

      Merci Monsieur !


    • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mars 2013 10:06

      bonjour la mouche, à contrario on pourrait penser que la dites oligarchie distillerait du rêve de l’évanescent et un monde paisible virtuel non ?Je me garderais bien d’extrapolation « n’artistique » mais chez Goya par exemple regardez les vieilles ou los caprichos : fards vernis

      laissent transparaître la pourriture et la mort .Car ,in fine l’ange exterminateur présent dans nombre de ces oeuvre pointe le doigts vers les sociétés plus que vers les êtres. Un tel peintre reviendrais qu’il nous décrirait la bruni la treitwiller et nos éminences vêtus de leur brocarts 
       et pourrissant sur pieds !

      Asinus : ne varietur

      ps : à l’auteur je n’ai pas commis non plus d’article sur ce site , ἀγορά désigne un lieu ou chacun peut s’exprimer .

    • maturin.j 17 mars 2013 11:12

      Bonjour,Detoxinfo.fr

       

      Joli !

      Pour ce contre-pied, et ce contrepet !...

      Une sorte de rage lui tient lieu de verve,

       à cet insecte virevoltant

       

      Merci pour cette information,

      J’aimerais une expo Jérôme Bosch peut-être un jour prochain ?

      Orsay et moins loin que le Prado…


    • Detoxinfo.fr Detoxinfo.fr 17 mars 2013 11:29

      Covadonga :
      Certes, mais « l’expression » pour ce monsieur pourrait passer par un petit papier. Mais cela demande :
      - une idée ;
      - de la réflexion ;
      - des informations vérifiables, donc du travail.
      Son expression se résume, à notre connaissance qu’à des propos qui se voudraient destructeurs s’ils n’était pas pathétiques. Et c’est un peu souvent le cas, ici. Et la plupart du temps du fait de personnes qui n’écrivent jamais rien. De peur, sans doute, outre d’avoir à « travailler un article » et de prêter le flanc aux.... commentaires.
      Bien à vous


    • Detoxinfo.fr Detoxinfo.fr 17 mars 2013 11:34

      Merci Maturin !
      Hélas, j’ai cru comprendre que Bosch n’est pas trop facile pour les commissaires d’expositions à récupérer ni très bon marché... J’ai été surpris, comme vous, de ne pas en voir à Orsay.
      Donc, donc .... Il va falloir bouger pour admirer...
      Cordialement


    • sam turlupine sam turlupine 17 mars 2013 17:48

      Pour Bosch, je ne sais pas si c’est plus difficile d’obtenir des tableaux, mais il faut dire qu’il est bien antérieur au mouvement du « romantisme noir ». L’expo présente des oeuvres de Goya à Ernst : Bosch est de la seconde moitié du XV° siècle ; ceci explique peut-être cela.

      Quelques très beaux dessins de Goya, et pour Bocklin, de très belles toiles ; dommage qu’il y manque (au moins une des versions de) la plus célèbre, et, pour moi la plus forte : L’ile des morts


    • Révélateur 14 mars 2013 18:25
      Tous les prétextes sont bons afin de mettre des graines de mal-être dans l’esprit des gens, ça les occupera et les videra de leur énergie en attendant de les occuper avec autre chose. Qu’ils aillent se remplir l’esprit de cauchemars fabriqués sur mesure pour hanter leurs nuits.

      Dans ce genre de création, l’artiste souvent extériorise son propre mal-être, et ces oeuvres malsaines sont alors érigées en chefs-d’œuvre par d’autres qui ignorent ce qu’est le beau, le rêve et le merveilleux.

      Ces derniers ne voient pas ce que ces créations ont de néfaste sur l’esprit humain, car ils sont aveuglés par leur propre obscurité, et certains d’entre eux viennent même s’autoproclamer « connaisseurs » et traitent avec condescendance ceux qui critiquent la pertinence de ces laideurs, en leur disant qu’ils ne connaissent rien à l’art, alors qu’eux-mêmes ne connaissent rien à la véritable Beauté et souvent ne savent même pas ce qu’est l’extase devant un simple paysage naturel.

      • sam turlupine sam turlupine 17 mars 2013 09:40

         smiley smiley

        On dirait un discours religieux de l’Inquisition : « graines de mal-être », « oeuvres malsaines » « néfastes sur l’esprit humain » « laideurs » ...

        Ce n’est pas grave ; restez à regarder vos tapisseries de biches dans les bois, et vos nains de jardin ; c’est beaucoup plus mignon.

        Sinon, très belle expo, très complète, avec des oeuvres de Munch, de Klee, même une belle sculpture de Rodin, et quelques magnifiques tableaux de Bocklin

        A voir absolument pour les amateurs d’art.


      • La mouche du coche La mouche du coche 17 mars 2013 13:53

        Comme son nom l’indique, Sam est complètement dégénéré et n’a plus aucune idée de ce qu’est l’art véritable. Notons en passant son mépris du peuple qui rejoint celui de l’oligarchie dont je parlais plus haut. J’avais vu juste. smiley


      • sam turlupine sam turlupine 17 mars 2013 15:55

        Mais bien sûr !
        J’en parlerai à mon évier : il a ses deux bacs !


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mars 2013 15:59

        hé hé , le mien a eau tiède .... smiley


      • maturin.j 17 mars 2013 15:43

        salut L’aiguillon qui se veut salutaire
        .
        je tiens a vous faire mes excuses.
        La mouche du coche

        mais attendez vous à savoir que l’art n’est ni oligarque ni populaire.
        il est expression de l’imaginaire,de l’expérience, de la douleur,de la jubilation,
        quelle-que soit la récupération faite, et quelle-soit l’origine ou la classe
        regardez le Douanier Rousseau, Camille Renault, le facteur Cheval,
        les admirables Lascaux et autres Altamira et ses plafond polychromes et bien d’autres,
        perso je considère que toutes c’est expressions sont un plus d’humanités
        donc je prends.faites comme moi et apaisez vous.

         


        • maturin.j 17 mars 2013 19:50

          oups :
           les expressions artistiques :
          plafonds :
          es-ce-cuses


          • Pierre de La Coste Pierre de La Coste 18 mars 2013 01:12

            La Terreur, 1200 morts ? Ne dites pas ça aux Vendéens, ils trouveront que vous êtes vous même un ange du bizarre.

            La Terreur, c’est la guillotine installée jour et nuit sur la place de la Concorde actuelle, et ailleurs dans toute la France, c’est la loi des suspects, Lyon massacrée et rasée, les noyades de Carier dans la Loire avec des bateaux dont le fond d’ouvrait pour noyer les opposants, c’est un génocide, celui de la Vendée martyre, avec les colonnes infernales embrochant des bébés contre-révolutionnaires, le premier génocide de l’époque moderne, mais pas le dernier.

            L’écrasement sanguinaire de la Commune de Paris, face à des insurgés, les armes à la main qui eux-mêmes fusillèrent des otages, tient beaucoup à ce souvenir de la Terreur, comme dans une guerre civile qui n’en finit pas. Mais qui a tué le premier innocent : Tiers ou Robespierre ?

            Si vous aimez vraiment le morbide, vous serez plutôt du côté de la Terreur.

             


            • Jules Jules 22 mars 2013 19:55

              Il me tarde de voir cette exposition !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires