• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Musée Soulages à Rodez : Un moment de lumière dans un monde de brutes (...)

Musée Soulages à Rodez : Un moment de lumière dans un monde de brutes !

Pierre Soulages peint le noir. Dit comme ça, on se dit : « Déjà qu’on broie du noir avec la situation actuelle, bof ! ». Sauf que c’est tout le contraire, avec le noir, les brous de noix, les bleus sombres, Pierre Soulages met en valeur lalumière. (...)Vous pensez que ces tableaux ne peuvent séduire que des bobos intellos branchés – genre : passer une heure devant un mur noir, en s’extasiant : « c’est fort, c’est très fort » - or, c’est tout le contraire. En découvrant l’œuvre de Pierre Soulages, on se dit « Bon Dieu, mais c’est bien sûr ! ».

http://pierrethivolet.blogspot.fr/2014/05/musee-soulages-rodez-un-moment-de.html

 
Après les « Bleus » hier à Clairefontaine, François Hollande fera aujourd’hui dans le noir ou mieux les « ultranoirs ». Le Président inaugure le nouveau Musée Soulages à Rodez au cœur de l’Aveyron. C’est le pays natal de ce peintre, l’un des artistes français les plus côtés au monde.
« Après les bleus, le noir ». « Broyer du noir » : Les jeux de mots sont faciles. Pourtant, c’est un pari formidable qui est fait là, un Musée à taille humaine, pas prétentieux, totalement justifié parce que Pierre Soulages s’explique aussi par les paysages, les schistes et les granits, les lumières de son pays natal. Au-delà, il y aussi cette idée qu’un investissement culturel peut servir de moteur pour relancer l’économie et ancrer dans la modernité une région restée un peu retrait jusque là.
A 94 ans, Pierre Soulages, bon pieds bon œil avec son épouse Colette, assiste à l’ouverture de ce musée qu’il avait longtemps refusé parce qu’il ne voulait surtout pas d’un mausolée égocentrique. C’est un beau bâtiment simple, couleur rouille, roche, et qui rassemble une partie de l’œuvre du « maître du noir ».
 
« Maître du noir » : Vous vous dîtes « ce n’est pas pour moi ! ». « Ca va être chiant, c’est de l’art abstrait difficile d’accès ». « La Joconde, ou Picasso, au moins là je comprends ».
Mais ce n’est qu’une apparence, et il faut non pas faire le détour mais aussi le voyage à Rodez pour aller (re)découvrir une œuvre, une démarche artistique vraiment géniale.
 
Pierre Soulages est d’abord une personnalité lumineuse. Par sa stature physique même, 1m90, ancien rugbyman (on n’est pas en Aveyron pour rien), crinière blanche, la classe à 94 ans ! .
C’est un conteur, passionnant qui mieux que personne, explique sa peinture, sa manière de travailler la matière-peinture, parle de ses rencontres avec les plus grands artistes du XXème siècle. Il parle avec un accent rocailleux comme - et là continuons dans les clichés - les roches et les plateaux de l’Aveyron, de l’Aubrac, vous savez ces étendues avec de superbes vaches, Laguiole, fromages, couteaux et cie !
 
Pierre Soulages peint le noir. Dit comme ça, on se dit : « Déjà qu’on broie du noir avec la situation actuelle, bof !  ». Sauf que c’est tout le contraire, avec le noir, les brous de noix, les bleus sombres, Pierre Soulages met en valeur la lumière. Ses tableaux dont certains sont monumentaux, sont faits de matière noire qui a des reliefs, des épaisseurs qui « accrochent  » la lumière et mettent en valeur les couleurs. Vous pensez que ces tableaux ne peuvent séduire que des bobos intellos branchés – genre : passer une heure devant un mur noir, en s’extasiant : « c’est fort, c’est très fort » - or, c’est tout le contraire. En découvrant l’œuvre de Pierre Soulages, on se dit « Bon Dieu, mais c’est bien sûr !  ». Et d’ailleurs, une des réalisations les plus géniales de ce peintre sont les vitraux de l’Abbaye de Conques, une des plus belles églises romanes d’Europe, située à 50 km de là.
 
Il y a 30 ans, Jack Lang avait eu l’idée de demander au « maître du noir  » d’en concevoir les vitraux. Vous vous rendez compte : Que faire dans un bâtiment millénaire, classé au Patrimoine mondial de l’humanité ? Tout sauf du kitsch, du « à la mode », et évidemment, pas du noir. Le génie de Pierre Soulages a été de jouer sur les différences de réfraction de la lumière par le verre. De l’extérieur, les vitraux sont opaques, presque minéraux. De l’intérieur, c’est l’inverse, des jeux de lumière provoqués par des assemblages de vitraux transparents, mais qui de qualité et d’épaisseurs différents, créent des jeux de couleurs. Tous les cartons de cette réalisation se trouvent expliqués au Musée de Rodez.
 
La ville de Rodez attend beaucoup de ce nouveau Musée. On peut appeler cela le syndrome Guggenheim Bilbao, Pompidou Metz, Louvre Lens ou MUCEM Marseille.
Ce n’est pas gagné.
Parce que contrairement aux exemples précédents, il s’agit d’un Musée essentiellement consacré à seul peintre, qui est moins immédiatement grand public, en tout cas dans l’impression que l’on peut en avoir, qu’un Picasso.
Ce n’est pas gagné.
Parce que Rodez n’est ni Bilbao, ni Marseille, et qu’elle n’est reliée ni par autoroute, ni par TGV à aucune métropole.
Pourtant, avec ce Musée, elle vaudra au moins le détour. Entre le viaduc de Millau, à l’Est, formidable œuvre dessinée par Norman Forster, et qui met en valeur la géographie spectaculaire de cette région, avec Michel et Sébastien Bras, qui en voisins depuis leur restaurant 3 étoiles de Laguiole, ont ouvert un café-brasserie dans le nouveau Musée, avec Conques, et son abbatiale et son village perchés dans un coude du Dourdou, à 50 kilomètres à l’Ouest, Pierre Soulages et son musée valent même le voyage.
 
Un moment de lumière dans un monde de brutes qui broie du noir. Quelques heures pour toucher ce que peut être la beauté. On en ressort plus intelligent et avec la banane  !

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • La fille du croquant La fille du croquant 30 mai 2014 13:17

    INAUGURATION du MUSÉE SOULAGE en ce moment à RODEZ :

    Un conseiller de François Hollande symboliquement placé « en garde à vue » par la Confédération paysanne à Rodez :

    http://lelab.europe1.fr/Un-conseiller-de-Francois-Hollande-symboliquement-place-en-garde-a-vue-par-la-Confederation-paysanne-a-Rodez-14820

    Pour suivre ce qu’il s’y passe en live :

    http://www.centrepresseaveyron.fr/2014/05/30/musee-soulages-l-inauguration-comme-si-vous-y-etiez,934009.php

    Beaucoup de CRS, 3 blessés.
    Garde A Vue du conseiller d’Hollande « mutuelle et sociale » (lol) par la Confédération Paysanne qui exige la libération des 5 en GAV à cause du démontage de la ferme des 1000 vaches hier.

    A suivre... !


    • Garance 30 mai 2014 13:59

      Je lance un appel aux camarades-paysans de Rodez


      Vous vous êtes trompé de pourri : celui que vous avez pris en otage c’est pas le bon

      Le bon : c’était le p’tit gros avec des lunettes et un air con

      Celui-là personne n’aurait demandé que vous le libériez : il ne sert à rien et à personne 

      • Garance 30 mai 2014 14:10

        En apprenant la prise d’otage ; Valls oubliant qu’il n’est plus ministre de l’Intérieur aurait déclaré :


        Je le cite ; « C’est intolérable : nous ne le supporterons pas »

        Les Camarades-Paysans auraient répliqué : « No Pasaran » 

        Un traducteur est attendu sur place pour la suite des négociations

        • Garance 30 mai 2014 18:24

          A Rodez ils sont Soulagés : l’otage à été libéré


        • Neo Nestor 30 mai 2014 23:13

          Salut,

          « Je lance un appel aux camarades-paysans de Rodez »

          T’as bien raison de lancer un appel aux camarades paysans qui répliquent  « No Pasaran » ... Qui eux se battent contre des « fermes » à milles vaches voir plus dans un futur proche ... T’aimes pas les petites exploitations ? Celles qui avancent pénardes et te font bouffer moins de merdes ? T’as envie qu’elles disparaissent ?

          On n’y a pas vu tes potes du fn, les grands défenseurs des petits contre les gros, des fermes familiales contre les gros groupes industriels ... Ils Pataugeaient sûrement encore dans leurs accords de construction, de créer leur groupe au parlement Européen ... Apparemment pas facile pour eux de construire un groupe dans cette Europe qu’ils rejettent, cela leur prend beaucoup de temps ...

          Enfin pendant que tes copains les pro-euros du fn travaillaient sur leurs ententes européennes, d’autres plus proches du peuple criaient leur mécontentement envers une sorte de multinationale qui s’apprête à détruire l’agriculture de nos pères, faire bouffer de la merde aux citoyens et nos enfants et faire vivre et se servir d’animaux de cette façon ... (pour le dernier couplet voir ça avec ta copine Brigitte) ...

          Et toi tu te moques ... 

          Encore une fois tu prouves bien ta profondeur, t’en as strictement rien à foutre des paysans comme de beaucoup d’autres personnes qui depuis longtemps font vivre ce pays et qui maintenant y court à leur perte !


        • Garance 30 mai 2014 23:57

          Nestor


          Voilà : t’es content ?

          J’suis en train de chialer maintenant 

          ( Si tu savais ce que j’en ai à secouer de tes « leçons » de morale à 2 cents ; tu éviterais de t’adresser à moi pour les faire )

        • berry 30 mai 2014 18:11

          Noir, c’est noir,

          pour François Hollande, il n’y a plus d’espoir.

           


          • claude-michel claude-michel 31 mai 2014 10:01

            Vous avez vu à Rodez...il ferme des usines mais ouvre un musée pour y exposer de « NOIR »....ça soulage..non.. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Pierre Thivolet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès