• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Naam, les voies de Dieu sont psychédéliques

Naam, les voies de Dieu sont psychédéliques

Voilà une divine surprise pour les aficionados du rock expérimental, inventif et péchu. Le label très indépendant Tee Pee, spécialisé pour dénicher des groupes zarbis n’hésitant pas à sillonner des contrées musicales peu prisées de MTV, vient de signer une perle rare, le trio new-yorkais Naam.

En quelques mots, parce que ça ne se lit pas mais ça s’écoute, Naam nous offre plus de soixante minutes de rock difficile à classer car il allie des nappes discrètes mais efficaces de synthé, des parties très inventives et habilement stylée de musique, une basse heavy rappelant Black Sabbath et of course, des percussions très élaborées, le tout permettant de jouer sur des cassures de rythme, ce qui fait qu’au bout du compte, on ne s’ennuie pas et l’on est transporté très loin par cette interprétation de heavy psychédélique qui n’a rien à envier aux meilleures prestation des années 1970. En vérité, l’ambiance est plus à chercher dans le début des seventies, vers 1971 qu’à la fin des sixties, vers 1966 ou 1967, années fastes de cette musique dite psychédélique symbolisée par l’usage du LSD, drogue hallucinogène ayant selon quelques analystes impulsé les styles orientalisant de cette époque, mais dont les effets temporels sont assez stupéfiants, si bien que Jerry Garcia finissait par oublier qu’il avait joué les mêmes parties de guitare pendant 20 minutes et qu’il était temps de finir le morceau pour qu’il s’imprime dans les sillons d’une face de vinyle pour célébrer le Grateful Dead dont Naam se rapproche tout en étant plus péchus et plus aérien. LSD, c’est aussi le titre d’un morceau des sulfureux Pretty Thing, des bad boys encore plus mauvais garçons que les Stones et dont le L a été remplacé par la livre, preuve s’il en est que ces facétieux joueurs de psyché avaient anticipé le fric qui allait irriguer le monde du rock, autant que les poudres et autres décoctions pas très bien vues par les autorités.

Naam sonne plus comme les grands inventeurs du psyché planant des seventies et notamment ces deux groupes emblématiques du krautrock que sont Guru Guru et Ash Ra Tempel. Naam sonne un peu comme le trio basique Guru Guru en plus heavy, et stylé différemment grâce à l’usage des fantaisies de l’électro, sans oublier quelques parties de sitar et cette guitare qui sonne plus seventies que les deux Jimmy. Et ça rappelle les premières productions d’Ash Ra dont la particularité est d’offrir une face planante et une autre plus free où la guitare et la batterie se déchaînent, mais c’est semble-t-il moins brouillon, plus net dirions-nous, bien exécuté, sans faille et avec une excellente production. Gloire à Naam et souhaitons-leur un succès mérité.

Un peu de pop éloigne de Dieu, beaucoup de psyché nous en rapproche. Souvenons-nous, c’était en 1976, le new age of earth célébré par Manuel Göttsching, guitariste fameux de Ash Ra. Les musicos de Naam semblent se réclamer du même trip, naviguant entre mysticisme et néo-psyché. Ils évoquent la musique intérieure et la dualité entre l’esprit et la matière physique, affirmant détenir avec leur musique la clé ouvrant la porte derrière laquelle se trouvent magies et mystères. Tout en prétendant offrir un sermon nous conduisant notre civilisation vers son aurore. « les cavernes les plus sombres ne peuvent nous dissimuler, les plus vastes océans ne sauraient nous noyer. Nous vaincrons les adversaires indomptables, nous sommes la guerre et la paix, l’espace et le temps, nous sommes infinis, nous sommes Naam ». Ils se la jouent certes, mais ces belles paroles héraclitéennes résonnent de deux millénaires d’histoire, nous ramenant aux dualités platoniciennes ou ismaéliennes. Divine surprise que Naam pour les croyants d’un monde nouveau, assoiffées de foi, lassés des chants grégoriens et prêts à s’envoler vers les hauteurs mystiques de cette musique planante mariant le ciel et la terre. La guitare et la basse. Sans oublier le feu des percussions et l’élément liquide des claviers électro. Elémentaire mon cher Gibson, n’est-ce pas ?
 
 

Documents joints à cet article

Naam, les voies de Dieu sont psychédéliques

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 12 janvier 2010 14:13

    Excellent , mes références personnelles sont les années 70 , le must du rock progressif et expérimental !
     Pink Floyd , Génésis , Led Zeppelin , Deep Purple , Moody Blues , Kansas, King Krimson..... et bien d’autres moins connus...
    À contrario de ce qui se fait actuellement dans la pauvreté et le commercial ....même la musique peut servir la crétinisation et la « zombification » des masses consommatrice de daube en stock !
     Alors Naam ? oui ! pour se laver les oreilles de la soupe indigeste qu’on nous sert , bien malgré nous... smiley
     Vive le rock , psychédélique , expérimental , progressif , symphonique et riche ! yep !
    et surtout vive le synthé , mon instrument de prédilection et de création !


    • Pyrathome pyralene 12 janvier 2010 17:10

      Un groupe , alors on devrait s’appeller les twins’ flowers ! smiley....
       pour écouter mes modestes créations , c’est ici , ça fait 25 ans que je pratique les claviers synthés !! ce n’est qu’un « violon dingue » smiley


    • Pyrathome pyralene 12 janvier 2010 20:09

      J’allais oublier un grand môssieur hors catégorie , dont je tire moultes inspirations... , Vangelis O Papatanassiou ! smiley


    • jamaa jamaa 12 janvier 2010 20:53

      Pas si modestes que ça vos créations, pyralène, j’en ai chargé qq unes, j’aime beaucoup, oreilles bien lavées !
      Et votre parolier est bien choisi...« l’horloge » est magnifique, juste lugubre comme il faut ...J’écouterai le reste demain, je sens que je vais me régaler, merci !


    • Pyrathome pyralene 12 janvier 2010 21:29

      Modeste dans le sens que je n’ai jamais gagné un centime avec ma muse , au contraire ! c’est juste une passion !
       merci des compliments , ils vont droit au coeur smiley


    • jamaa jamaa 12 janvier 2010 17:46

      Merci monsieur Dugué pour cette plage musicale, en somme vous êtes aussi bon sur la grippe que sur le rock....
      Razzara, voici un lien pour écouter Laam sur myspace :
      http://www.myspace.com/naamdestroysfaces
      et puis en cliquant sur le lien de l’article, on arrive sur le site de Laam, ou l’on peut télécharger un titre en MP3(clic droit puis « enregistrer la cible sous »).
      Je suis en train d’écouter sur myspace, c’est excellent, ça a bien le goût des années 70, fabuleuse période pour le rock. Malgré tout il y a encore de bons groupes aujourd’hui, Tool, Neurosis, Toundra, Oneida.....Plus léger, The flaming lips que je viens de découvrir :
      http://www.deezer.com/fr/music/the-flaming-lips/embryonic-398999#music/the-flaming-lips/embryonic-398999
       et tellement d’autres moins connus mais tout aussi jouissifs !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès