• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Nathalie Baye en passion d’ « Hiver » avec Pascal Bongard

Nathalie Baye en passion d’ « Hiver » avec Pascal Bongard

Voici Nathalie Baye qui entre sur scène en titubant.

Accrochée à son banc public, la voilà, maintenant, qui interpelle Pascal Bongard tentant discrètement de s’esquiver :

« Hé toi »... « Oui toi »... « Toi Toi Toi Toi » !... 

Parce que c’est elle, parce que c’est lui ; se connaissent-ils depuis toujours, eux qui paraissent se reconnaître sur un signe évanescent ?

Elle perd facilement l’équilibre ; désemparé, il voit son destin se scinder à vue.

Tout pourrait les séparer, l’épouse, les enfants, le job du cadre en activité face à cette inconnue qui proclame être « sa nana ».

La plus belle, oui, il n’en a jamais connu d’aussi jolie ; c’est ce qu’elle lui dit ; c’est ce qu’il sait mais tait résolument.

De l’extérieur à l’intérieur des sentiments, le voyage s’inverse du jardin public à la chambre d’hôtel... à deux reprises.

Il file vers un rendez-vous manqué ; elle s’absente sans raison ; toujours ils se reviennent... tels ces aimants bipolaires.

Elle sait qu’il sait ; elle le lui dit... elle le met en garde, mais ils n’ont plus le choix.

D’ailleurs, rien ne semble les arrêter, lui et elle en cavale vers un ailleurs à déchiffrer.

Un ange passe, celui que convoite Jon Fosse, et tombe la neige sur les planches de l’Atelier...

Ce presque rien d’un amour en fuite est au diapason d’interjections en suspension et de locutions sous sidération que l’auteur norvégien distille à qui mieux mieux d’un langage élémentaire.

Jérémie Lippmann livre Nathalie Baye et Pascal Bongard dans l’abîme des affects qu’ils se doivent d’habiter sans espoir de retour au temps de saison d’avant leur rencontre.

Superbes dans la distanciation du harcèlement mental face au désarroi psychologique, lui et elle s’offrent en acteurs expiatoires de la passion.

photo affiche © Basile Dell 

HIVER - *** Theothea.com - de Jon Fosse - mise en scène : Jérémie Lippmann - avec Nathalie Baye & Pascal Bongard - Théâtre de l’Atelier -

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès