• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ne pas confondre la religion et l’islamisme.....

Ne pas confondre la religion et l’islamisme.....

JPEG - 3 ko

« Gouverner au nom d’Allah*

Islamisation et soif de pouvoir

Dans le monde arabe

Livre de Boualem Sansal

Editions Gallimard

Septembre 2013

154 pages

 

 Mieux comprendre

 

Ce n’est pas un pamphlet contre l’islamisme politique , certains auteurs ont déjà beaucoup écrit dans ce domaine.

L’intérêt de ce livre écrit par une grande plume algérienne, c’est d’être très pédagogique et très clair.

L’auteur ne confond pas du tout l’islamisme comme force diverse organisée et la religion en tant que telle.

Il nous entraîne sur la voie de la connaissance en nous présentant les différents courants, leurs variantes et aussi leurs « schismes ».

Si le livre n’est pas un document érudit, il constitue une oeuvre sérieuse et complète.

Ces partis marginaux qui sont apparus dans les pays arabes et bien au-delà sont arrivés au pouvoir par surprise, surfant sur la crise et la corruption…C’est ensuite, après, lorsqu’ils accèdent au pouvoir qu’ils relèvent au grand public leur dangerosité.

Si un schisme « colossal » se produit au sein du monde musulman entre la pensée de ceux qui adoptent les valeurs universels et celle qui recherche la reproduction des valeurs islamiques de « l’âge d’or » 

 « Aucune ne semble pouvoir produire une pensée entièrement nouvelle, indépendante et des voies occidentales et des voies islamiques ».

Cette incapacité actuelle conjuguée à la politique des grandes puissances occidentales qui avec une vue courte favorisent tel ou tel courant conduit au développement de l’islamisme radical .

Celui-ci est dirigé en premier contre les musulmans qui veulent vivre tranquillement leur foi et s’affranchir des diktats des intégristes .

Comme disait Einstein « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ».

Le retard actuel et le retour en arrière du point de vue social et politique de beaucoup de pays musulmans n’est pas une fatalité. Le réveil n’est possible que si clairement est abandonnée la « guerre des civilisations » et le jeu mortifère de nombreux gouvernements occidentaux et notamment américains.

L’absence d’une politique d’intégration républicaine et laïque en France renforce le poids de l’obscurantisme et du communautarisme .

Le retard qui a été pris ces dernières années doit être rattrapé au plus vite sinon la ghettoïsation et l’exclusion sociale vont rejeter les populations les plus pauvres dans les bras des intégristes.

Jean-François Chalot 

JPEG - 147.2 ko

Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 25 novembre 2013 10:44

    Les laïques sont les plus déchainés contre les musulmans. On croirait qu’ils sont jaloux. C’est amusant. smiley


    • claude-michel claude-michel 25 novembre 2013 11:27

      L’islam est amour c’est bien connu...Il y a même un islam modéré.. ?

      Toutes les religions sont néfastes et dangereuses pour l’humanité...Combien de centaines de millions de morts grâce a elles.. ?

      • philouie 25 novembre 2013 12:52

        centaines de millions de morts ?

        ce sont des guerres laïques....


      • claude-michel claude-michel 25 novembre 2013 13:08

        Par philouie.....Désolé mais non...ce sont des guerres de religions...et ça continue.. !

        Ce n’est pas de moi mais des livres d’histoires...

      • philouie 25 novembre 2013 13:16

        des guerres de religions ?

        où ça.

        tient je n’ai jamais encore réussi à avoir cette comparaison entre guerres de religions et guerres civiles qui justifierait le propos que tu tiens et que l’on nous présente comme un dogme.

        donc 14-18 guerre civile. (civile dans le sens émanent d’instance politique)
        39-40 guerre civile
        guerre d’algérie : guerre du colnialisme et de libération : guerre civile.

        guerre d’Irak 1 et 2 : guerre civile.
        guerre d’afghanistan : guerre civile
        guerre de libye : guerre civile.

        .... etc...

        même la guerre de syrie, la guerre de tchétchénie sont des guerres qui ont une composante religieuse mais dont les motiviations sont purement civiles.

        Donc j’attends tes preuves.


      • claude-michel claude-michel 25 novembre 2013 14:11

        Par philouie C’est beau d’être ignorant et de rouler à gauche.. !


      • OMAR 25 novembre 2013 17:02

        Omar 33

        @Claude-Michel, toi t’es comme certains « zommes » : quand ils n’ont pas d’arguments ou sont décontenancés, ils battent leur épouse...

        Toi, c’est vrai, tu ne fais que dans l’invective...
        A moins que....


      • claude-michel claude-michel 26 novembre 2013 08:26

        Par OMAR .....Sauce normande...ou à l’armoricaine.. ?


      • Kookaburra Kookaburra 25 novembre 2013 11:47

        Si le christianisme se caractérise par l’incarnation, l’Islam, lui, peut être défini comme une inverbation. Dieu s’est fait Verbe. Le Coran est la “pure parole de Dieu”, une dictée divine déposée dans le cœur de Mahomet (via l’ange Gabriel), et délivrée d’une façon absolument fidèle à l’humanité par le Prophète. Le centre de gravité de la religion n’est donc pas le même. Il n’est pas dans la vie d’un homme — Jésus —, que le fidèle doit s’efforcer d’imiter, mais dans le Texte, la parole divine, à laquelle le fidèle s’abandonne totalement. Or, cette parole est considérée comme éternelle et incréée, ce qui la soustrait en principe à toute analyse littéraire ou historique. Il est extrêmement difficile pour un musulman croyant d’admettre que la religion est chose privée et qu’elle ne devrait pas influencer l’administration de l’Etat.

        Sous nos cieux, les Eglises ont finalement accepté de renoncer à la direction des affaires publiques, et la distinction entre confession religieuse et choix politique sest consolidée dans tous les pays dEurope. Pour lislam, par contre, cette distinction nest pas de mise. Dès le début de son histoire, pouvoir religieux et pouvoir politique ont été confondus, et pour beaucoup de croyants, il doit être toujours de même. Lislam accepte difficilement que le pouvoir de gouverner soit séparé de celui dassurer lorthodoxie des croyances. Il exige au moins des discriminations positives, et de préférence il veut sarroger la totalité du pouvoir, au nom dAllah, dont les commandements dans le Coran indiquent aux croyants la voie à suivre dans toutes les circonstances de lexistence.

         


        • ffi ffi 25 novembre 2013 13:56

          Je ne trouve pas que cela soit bien exprimé ainsi.

          En christianisme, Le verbe de Dieu est incarné.
          En islam, le verbe de Dieu est « enlivré ».
           
          En christianisme, le vecteur du verbe de Dieu est un corps, celui du Christ.
          En islam, le vecteur du verbe de Dieu est un livre, celui du Coran.
           
          Le corps du Christ étant vivant, en christianisme, le verbe de Dieu y est parole, car c’est celui qui vit qui parle.

          Le livre du Coran étant écrit, en islam, le verbe de Dieu y est une lettre et cette lettre est morte.
           
          Le christianisme délivre le Verbe de la lettre pour faire obéir à la Parole.
          L’islamisme « enlivre » le Verbe pour faire obéir à la lettre.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 25 novembre 2013 12:50

          Vla que les laicards en sont réduits à anoner que les croyants « puissent vivre tranquillement leur foi ».

          A croire que les imams sont indigestes pour les bouffeurs de curés invétérés !





          • COVADONGA722 COVADONGA722 25 novembre 2013 13:14

            Les laïques sont les plus déchainés contre les musulmans. On croirait qu’ils sont jaloux. C’est amusant



            yep ,peut être simplement parce que pour un musulman un laïque ça n’existe pas .Un homme « sans dieu » est une abomination .Par ailleurs un vrai laïque sait que chaque coup de boutoir de l’islam contre la société laïque est applaudi en sourdine par les deux autres religions sœurs.
            Un vrai laïque veut simplement que la foi du croyant soit cantonnée au lieu de culte et à son domicile .
            Asinus : ne varietur 

            • philouie 25 novembre 2013 13:18

              Covadonga.
              c’est débile ton propos.
              laïque n’a rien à voir avec le fait de ne pas avoir de religion.
              tu confonds le mot athée et le mot laïque.
              mots qui ne se recouvrent pas.

              un vrai laïque reconnait la liberté religieuse et le droit de l’exprimé.


            • La mouche du coche La mouche du coche 25 novembre 2013 13:22

              Je suis assez d’accord avec l’idée qu’un laïque n’existe pas. Personne ne peut croire à rien. Soit vous aimez Dieu, soit vous aimez le Marché. Il n’y a qu’une alternative. Le matérialisme ou le spiritualisme.


            • COVADONGA722 COVADONGA722 25 novembre 2013 13:39

              bonjour , Philouie , yep j’assume l’amalgame athée=laïque , et vous avez raison laïque ne signifie pas « sans dieu » .Sauf que chacun s’exprimant avec sa perception j’entend laïque au sens confinant le« fait religieux » au privé.S’agissant du grief que je fais à l’islam ,je vous concède que j’aurais du écrire « l’athée est une abomination pour le musulman ».




              Asinus : ne varietur 

            • COVADONGA722 COVADONGA722 25 novembre 2013 13:48

               Soit vous aimez Dieu, soit vous aimez le Marché. Il n’y a qu’une alternative.




              bonjour la mouche ,heu vous me limitez le choix .
              pardonnez mon ignorance Le «  prophète » n’n’était pas un caravanier marchand ?
              S’agissant de religions que je connais mieux je vous rappellerais que les protestants
              puritains sont les créateurs et théoriciens du « marché ultra libéral » in god we true mettent ils sur leur billets verts !a contrario il n’est pas inintéressants de constater que les pays
               européen catholiques sont ceux qui ont eu les partis communistes les plus grands , Italie , espagne , France .Les religions s’accommodent fort bien du marché, celui ci préférant des communautarismes clients plutôt que des citoyens décideurs.
              asinus : ne varietur
               

            • La mouche du coche La mouche du coche 25 novembre 2013 14:18

              Cépafo. 

              Mais je n’oppose pas marchand et croyants. Un marchand peut être croyant évidemment, s’il sait que son traffic est beaucoup moins important que sa foi. S’il considère que l’argent est plus important que son Dieu, il devient un matérialiste, un laïque ou un protestant.
              Quand aux partis communistes dans les pays catholiques, le communisme a proposé une religion d’amour et de partage en en excluant la divinité. C’est pour cela à mon avis que les catholiques l’ont apprécié. Ils n’étaient pas dépaysés. C’était très proche de la religion chrétienne.

            • antyreac 25 novembre 2013 13:17

              L’auteur oublie que le l’islam modéré n’existe pas réellement ,le mal est inscrit dans la religion 

              Les islamistes ne se fatiguent pas ils n’ont plus que le réactiver au bon moment

              • La mouche du coche La mouche du coche 25 novembre 2013 13:19

                L’islam modéré existe partout. On aimerait juste un laicisme modéré, ce serait bien.


              • antyreac 25 novembre 2013 13:28

                L’islam modéré étouffe des millions des êtres humains dans un carcan si rigide que un peu partout des musulmans se révoltent et sont tués parcequ’ils réclament plus de liberté plus (eh oui) de démocratie .


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 novembre 2013 14:41

                @ Chalot 


                (et à ses lecteurs qui croient encore que « l’islamisme radical » n’est pas l’islam)

                Après lecture des 154 pages du livre de Boualem Sansal,

                lisez au moins les 154 premières pages du livre de Réné Marchand : 

                Reconquista ou mort de l’Europe (publié en 2013 aux éditions Riposte laïque)

                ou lisez au moins les 80 pages du livre de Hamid Zanaz :

                L’islamisme vrai visage de l’islam (publié en 2012 aux éditions de Paris Max Chaleil)
                 



                • pergolese 25 novembre 2013 15:08

                  On présente trop souvent l’islamisme comme une perversion ou une pathologie de l’islam...

                  Le problème est que lorsque l’on regarde le coran on n’a pas vraiment cette impression...


                  • antyreac 25 novembre 2013 15:23

                    Tout le monde a compris cette vérité sauf quelques attardés d’AV...


                  • Esprit Critique 25 novembre 2013 15:31

                    L’Islam est une idéologie totalitaire, pas seulement une religion. Il suffit d’observer ce qu’est une société où il est majoritaire.

                    On peut aussi le confirmer par l’observation de son sa vitesse actuelle de développement : Nigeria, Centre Afrique, Sénégal, Cote d’ivoire, Cameroun pour le dernier enlèvement, etc…

                    Il faut être de la plus totale malhonnêteté intellectuelle pour faire semblant de ne pas voir les faits.

                    Le totalitarisme est l’invention des religions monothéistes. Il a été adapté a sa nature politique beaucoup plus tard.

                    Si Hitler avait qualifié le nazisme de religion, on ferait quoi aujourd’hui.

                    On parlerait de SS modérés ! ???

                    Ouvrez ls yeux

                     


                    • antyreac 25 novembre 2013 15:41

                      Depuis peu une poignée d’ islamistes se sont emparés de Centrafrique

                      Le pays habité surtout des chrétiens naguère tranquille et relativement prospère est actuellement à sang et feu .Les islamistes sont passés par là....

                    • sculpturel 26 novembre 2013 04:54

                      Tout à fait d’accord avec vous. 


                    • docdory docdory 25 novembre 2013 15:41

                      @Chalot


                      La distinction entre l’islam et l’islamisme est une fiction à l’usage des non-musulmans naïfs 

                      A ce sujet, je te conseille la lecture du livre « libres de le dire » co-écrit par Taslima Nasreen et Caroline Fourest.

                      Taslima Nasreen, dont je partage l’opinion, soutient qu’il n’y a strictement aucune différence entre islam et islamisme, et que seuls les occidentaux croient, ou voudraient croire, ou font semblant de croire à l’existence d’une telle fable.

                      Caroline Fourest croit qu’il faut distinguer les deux concepts, et soutient l’opinion ( que tu sembles partager ) qu’il peut y avoir un « islam des lumières » ou « un islam modéré ».

                      L’opinion de Taslima Nasreen, qui est étayée et éclairée par son expérience, est partagée par de nombreux auteurs, en particulier le très regretté Jack Alain Léger, mort récemment, et aussi par Michel Onfray.


                      Certains ont essayé de définir ce que pourrait être un « musulman modéré », et ont même élaboré une charte du « musulman modéré »

                      Un musulman modéré serait quelqu’un de religion musulmane qui soutiendrait les opinions suivantes , et qui s’opposerait à ceux qui ne les soutiennent pas, je cite :

                      "-Les juifs et les musulmans sont égaux.

                      -Toute personne a le droit de changer de religion.

                      -Le témoignage d’une femme équivaut à celui d’un homme et ils sont égaux.

                      -La loyauté n’est pas réservée qu’aux seuls musulmans ; elle est accordée à toute personne qui en est digne, sans distinction.

                      -Une femme musulmane a le droit d’épouser un non musulman.

                      -Le meurtre d’un innocent ne peut être toléré, et ne doit pas être toléré. 

                      - Abandonner l’islam pour une autre religion, ou aucune religion, ne doit pas entraîner de sanction. "

                      Une version plus élaborée de cette charte se trouve ici en langue anglaise .

                      Le problème est qu’il est quasiment impossible de trouver un musulman qui adhère publiquement à l’une de ces deux chartes. et que les opinions qu’elles émettent seraient considérées comme de l’apostasie ou comme une abomination par l’écrasante majorité des adhérents à l’idéologie mahométane ...


                      • OMAR 25 novembre 2013 17:23

                        Omar 33

                        @docdory

                        Si vous croyez en ce qu’ont dit et ecrit Taslima Nasreen et Caroline Fourest, alors je vous recommande spécialement toute l’œuvre d’Astérix et Obélix...
                        http://www.atlantico.fr/decryptage/tireur-liberation-et-bfm-tv-erreur-diagnostic-caroline-fourest-racines-colere-egard-journalistes-michel-maffesoli-903543.html

                        C’est plus crédible, marrant et instructif...
                        Demandez à votre gosse.


                      • antyreac 25 novembre 2013 17:35

                        Encore homo qui raconte toujours les même conneries et qui en plus n’hésite pas de moinsser des avis bien plus avisés que les siens 

                        Et il le fait avec le concours de la smala qui ploussoi ses avis idiots si bien qu’en fin de compte et malgré la médiocrité de ce qu’il écrit il se retrouve en en tête sur tous ses posts

                      • docdory docdory 25 novembre 2013 23:09

                        @ Omar


                        Il y a eu une époque pendant laquelle Caroline Fourest était une véritable militante laïque qui combattait l’obscurantisme islamique. Tel n’est malheureusement plus le cas, et je le déplore.

                        • Crab2 25 novembre 2013 16:03

                          La laïcité c’est le droit de ne pas croire ou de croire
                          Le Parlement c’est le plus représentatif de la laïcité puisqu’il le débat et le vote des lois se fait sans référence à la religion

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/11/lidentite-heureuse.html

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/



                          • antyreac 25 novembre 2013 16:21

                            Je connais les textes que vous venez de citer à l’intention des internautes incrédules mais il est toujours intéressant de le sortir pour bien signaler ces faits intangibles


                          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 25 novembre 2013 17:04

                            Quand on appartient au monde musulman, il est difficile de cracher dans la soupe sous peine d’apostasie avec les risques qui vont avec. Alors, on distingue islam et islamisme... Apparemment l’auteur du livre en question se livre à une analyse historique de l’Islam qu’on peut suivra avec intérêt. Mais quant à croire que « Le retard actuel et le retour en arrière du point de vue social et politique de beaucoup de pays musulmans n’est pas une fatalité. Le réveil n’est possible que si clairement est abandonnée la « guerre des civilisations » et le jeu mortifère de nombreux gouvernements occidentaux et notamment américains », je pense que cela relève du vœu pieu et de l’aveuglement d’une extrême-gauche écartelée entre sa revendication laïciste et son désir de récupérer les musulmans les moins sectaires ! Ils sont nombreux les auteurs issus du monde musulman qui constatent avec consternation que l’Islam n’est pas soluble dans la laïcité. Les questions que pose Docdory sont pertinentes et l’absence prévisible de réponse désolante !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès